PRÉVOIR, OU PRÉVOIR DE ?

The Guide fédéral de jurilinguistique législative française is a collection of articles dealing exclusively with issues in the drafting of French legislative texts. The very nature of the work causes it to be available in French only.

Il doit sûrement vous arriver à l'occasion de vous demander s'il faut dire : « Je «prévois prendre» ma retraite dans dix ans. » ou « Je prévois de prendre ma retraite dans dix ans. »

Selon les grands et moins grands dictionnaires et autres ouvrages de langue, la préposition s'impose. Certaines sources donnent le tour pour vieilli, d'autres pour vieilli mais correct, et d'autres encore le mentionnent sans le qualifier. Plusieurs ouvrages n'en font aucune mention.

Il est à noter que la construction sans « de » est courante en langue parlée au Canada français. Elle est attestée dans Le Multidictionnaire de la langue française (MULTI), mais cette unique attestation ne nous permet pas d'en recommander l'usage.

Il convient donc d'écrire :

Alphonse prévoit d'aller en Italie cet été.

Si on a peur d'avoir l'air « vieilli », on peut toujours dire :

Alphonse pense aller [envisage d'aller] en Italie cet été. 

Date modified: