RÉPUTATION, MORALITÉ, BONNES MŒURS

The Guide fédéral de jurilinguistique législative française is a collection of articles dealing exclusively with issues in the drafting of French legislative texts. The very nature of the work causes it to be available in French only.

Ces termes, bien que voisins, ne sont pas synonymes, et il convient d'user de circonspection à leur égard. La moralité est ce qui caractérise (en bien ou en mal) le comportement d'une personne, c'est la valeur morale de sa conduite. Les moeurs, reflet de la moralité de la personne, sont les habitudes de vie de celle-ci. La réputation, c'est la façon dont les gens qui côtoient cette personne perçoivent sa moralité, l'appréciation qu'ils font de ses moeurs.

Si la réputation correspond à ce qui se dit d'une personne, la moralité et les moeurs, elles, sont censées correspondre à son comportement. En fait, il s'agit des deux côtés d'une même médaille : en principe, la bonne réputation vient des bonnes moeurs. Il convient donc d'utiliser l'expression « de bonne réputation » pour qualifier la personne qui, à première vue, paraît mener une vie honorable. Cela dit, il importe de garder à l'esprit la distinction entre « réputation » et « moeurs ». En effet, on pourrait imaginer des cas où une personne aurait mauvaise réputation bien que ses moeurs soient irréprochables. À l'inverse, une personne jouissant d'une excellente réputation pourrait bien, en réalité, avoir de mauvaises moeurs. Cette distinction est mise en évidence par la cooccurrence de ces termes dans la formule « de bonnes moeurs et de bonne réputation ».

Dans le même ordre d'idées, il faut se méfier du substantif anglais « character », qui peut désigner tantôt ce qui caractérise l'individu sur le plan moral (l'équivalent de « moralité »), tantôt l'appréciation de ses moeurs par son entourage (l'équivalent de « réputation »). En effet, l'équivalent français du terme « person of good character » est « personne de bonne réputation », alors que ceux de « character witness » et « character evidence » sont « témoin de moralité » et « preuve de moralité ».

À noter que les termes « réputation » et « character », lorsqu'ils ne sont pas qualifiés, expriment le fait d'être honorablement connu du point de vue moral. Par exemple, dans les tours « ternir la réputation de quelqu'un » et « to attack one's character », ces termes ont un sens intrinsèquement favorable. 

Date modified: