Projet - « Equine-Assisted Therapy Program »

[ Table des matières ]

Le programme Rehabilitation of Youth in Conflict with the Law Equine Assisted Therapy (Programme d'équithérapie visant la réadaptation des jeunes ayant des démêlés avec la loi) a été exécuté de 2008 à 2011. Ce programme axé sur les jeunes âgés de 13 à 17 ans qui consommaient des drogues illégales était offert par le Partners in Process Equine Learning Centre à Owen Sound, en Ontario. Il s'agissait d'une mesure non privative de liberté qui vise la réadaptation et la réinsertion sociale des jeunes contrevenants, en appui aux objectifs du Fonds du système de justice pour les jeunes.

Les participants s'occupaient des chevaux dans un hippodrome pendant une série de séances pouvant aller jusqu'à douze séances d'une heure. Les séances étaient conçues pour aider les participants à améliorer leurs aptitudes en matière de communication, de relations et de résolution de problèmes. Le processus leur a permis d'apprendre à gérer les facteurs sous-jacents qui mènent à la toxicomanie.

Soixante-quinze jeunes ont participé au programme. Même si le programme comprenait douze séances, la plupart des jeunes envoyés par le procureur de la Couronne effectuaient seulement trois à cinq séances. Aucun participant n'avait récidivé au moment de l'évaluation.

Le programme comprenait également le suivi et le soutien par les pairs. Plusieurs finissants sont devenus des champions du programme : certains ont décrit leur expérience à des groupes scolaires, alors que d'autres ont participé à des séances en tant que mentors. D'autres finissants ont contribué à la collecte de fonds.

Évaluation du projet

Cliff Bilyea, M.B.A., a mené une évaluation du processus et de l'incidence du programme. M. Bilyea, ancien président de Centraide Kitchener-Waterloo, est un expert-conseil en gestion et président de la Community Foundation Grey-Bruce. Il a également siégé aux conseils d'hôpitaux locaux et du Community Care Access Centre.

Le processus d'évaluation comportait des visites du site et des discussions avec les participants, le directeur du programme, le gestionnaire des activités, le procureur de la Couronne de la région, le coordonnateur de programmes des services d'aide aux victimes et des membres du conseil d'administration de Partners in Process.

Principales conclusions

Bon nombre des participants ont affirmé que le cadre neutre a contribué au succès du programme – ils ne sentaient pas qu'ils étaient en séance de thérapie ou qu'ils écoutaient un exposé de plus. Par conséquent, beaucoup se sont sentis à l'aise de discuter de leurs problèmes avec le directeur du programme et ont commencé à assumer la responsabilité de leurs actes.

Pendant les premières séances, les participants ont appris que les chevaux répondent souvent directement au langage corporel. Les participants ont ainsi commencé à comprendre l'incidence de la communication non verbale. Le fait d'apprendre à maîtriser un cheval a aidé les participants à développer leur confiance en soi.

Lors d'entretiens, la plupart des jeunes ont affirmé que le programme a inspiré plusieurs changements importants dans leur vie, notamment :

  • la réduction de leur degré général de colère;
  • l'amoindrissement de leur intérêt pour l'utilisation des drogues illégales;
  • l'amélioration de leur situation à la maison (pour ceux qui vivent à la maison);
  • une attitude davantage positive et l'augmentation du respect de soi et de la confiance en soi;
  • une capacité accrue de se fixer des objectifs personnels, de travailler pour les atteindre et de faire de meilleurs choix de style de vie.

Leçons apprises

En raison du manque de transport, de nombreux participants n'ont pas pu assister aux séances. La région de Grey-Bruce, en Ontario, est vaste et la ville d'Owen Sound est la seule à avoir un système de transport public.

Le programme a fait l'objet de peu de renvois au cours de sa première année d'existence. Mais après s'être fait connaître des services sociaux, des corps de police et des tribunaux, le nombre de renvois a augmenté considérablement.

La participation des parents et des gardiens pendant la deuxième phase du programme augmenterait son efficacité.

Les éléments de mentorat et de soutien par les pairs encouragent les finissants à continuer de développer leur confiance en soi et leurs aptitudes décisionnelles.

Conclusion

Partners in Process

Le programme d'équithérapie a réussi à aider les participants à gérer leurs problèmes de toxicomanie.

Visionner le vidéo « Connecting Youth in the Justice System with Equine Assisted Illicit Drug Addiction Therapy »

Voir la description de projet

[ Table des matières ]

Date de modification :