Projet - Oasis – Nouvelles orientations pour les enfants, les adolescents, les adultes et les familles

[ Table des matières ]

Le Projet OASIS vise les jeunes immigrants de 12 à 19 ans vivant à Winnipeg et qui sont membres de gangs de rue criminalisés, ou qui sont susceptibles de le devenir. La plupart des participants sont de jeunes réfugiés de sexe masculin provenant de différents pays d'Afrique. Le projet répond à l'un des principaux objectifs du Fonds du système de justice pour les jeunes : réadapter les jeunes contrevenants et les réinsérer dans la société par des moyens extrajudiciaires. Le Projet OASIS adopte une approche globale à la gestion de cas et donne accès à une grande variété de services :

  • soutien aux études pour améliorer le rendement scolaire et l'assiduité;
  • soutien familial;
  • évaluation et traitement en santé mentale (ressources internes et communautaires);
  • enseignement de la lecture, du calcul, de l'informatique et de l'anglais;
  • activités de loisirs;
  • formation en acquisition de compétences sociales;
  • ressources et aide à la recherche d'emploi.

L'évaluation a porté sur une période de deux ans débutant en juin 2008.

Au moment de son admission au projet OASIS, chaque participant est soumis à une évaluation en profondeur axée sur la collaboration. Les participants ainsi que les membres de leur famille, le personnel des services correctionnels et le personnel du projet ont tous participé aux évaluations et ont aidé à établir des plans d'intervention adaptés à chaque participant, lesquels incluaient normalement l'aiguillage vers d'autres organismes d'aide.

Des plans répondant aux besoins de chaque famille étaient aussi élaborés et mis en œuvre. Ces plans comprenaient habituellement des consultations de groupe et un aiguillage vers des services éducatifs ou d'aide à la recherche d'emploi.

Dans bien des cas, les services existants étaient inadéquats parce qu'ils ne pouvaient répondre aux besoins des jeunes provenant de cultures étrangères. Le nombre de langues parlées par les participants — 14 en tout — rendait souvent les communications difficiles.

Des partenaires du secteur public et du secteur privé ont apporté d'importantes contributions. En 2010, OASIS avait conclu au total 126 ententes de partenariat avec des écoles, des organismes de santé, des organismes sociaux et des entreprises indépendantes. Les entreprises privées constituaient 40 pour cent des partenaires d'OASIS, fournissant des occasions d'emploi et des services juridiques.

Évaluation du projet

L'évaluation a porté sur la période de juin 2008 à juin 2010 et comportait à la fois des mesures quantitatives et des données qualitatives. Au cours de la période d'évaluation, OASIS apportait son aide à 34 jeunes et à 24 familles. L'évaluation a indiqué que le projet avait réussi à atteindre la population visée en priorité en fournissant une gamme de services, notamment le mentorat, de l'aide à la recherche d'emploi et au placement en entreprise, des activités de loisirs et de la formation en acquisition de compétences nécessaires à la vie courante. Pendant la période d'évaluation, le nombre de participants fréquentant l'école a augmenté de 39 pour cent.

Un groupe de discussion a eu lieu en décembre 2010 avec cinq participants du projet OASIS. La plupart ont indiqué qu'OASIS les avait aidés à trouver un emploi et à trouver les moyens de soutien dont ils avaient besoin pour demeurer à l'école ou satisfaire à leurs besoins essentiels. Les participants ont aussi décrit les défis qu'ils devaient relever de façon continue pour changer de comportement.

Il y a lieu de souligner qu'OASIS a engagé un finissant du projet en 2010. Le jeune s'était démarqué pendant sa participation au projet et il avait fait ses études au Red River College.

Principaux résultats

Le projet OASIS répondait aux besoins uniques des jeunes réfugiés ayant des démêlés avec le système de justice. De nombreux participants éprouvaient des problèmes de santé mentale résultant des traumatismes subis dans leur pays d'origine.

Les partenariats créés au sein de la collectivité ont été essentiels au succès du projet. L'appui donné par des entreprises privées, souvent sous forme d'emplois, a été particulièrement précieux.

Leçons retenues

  • Il a été essentiel de trouver un bureau permanent. Pendant les six mois et plus qu'il a fallu pour trouver un local, le projet a eu la vie dure.

  • Les partenariats communautaires ont été essentiels pour répondre aux besoins particuliers des participants.

  • Le projet a été exigeant pour le personnel. De nombreux participants ont éprouvé de sautes d'humeur dramatiques souvent associées au syndrome de stress post-traumatique.

  • Il faut parfois compter des mois avant d'obtenir la confiance des participants.

Conclusion

Le projet OASIS a réussi à fournir des services efficaces au groupe cible. Il a aussi permis de créer un réseau de partenaires communautaires désireux d'aider les jeunes contrevenants à se réinsérer dans la société.

Voir la description de projet

[ Table des matières ]

Date de modification :