Projet - « Kairos Youth Outreach Program »

[ Table des matières ]

Aperçu

Le Kairos Youth Outreach Program (programme jeunesse Kairos) a été lancé en 2007 grâce au financement de deux ans du ministère de la Justice. Il offrait un service d’aide personnalisée aux jeunes sous probation ou en établissement de garde en milieu ouvert, que l’on croyait être touchés par l’ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale (ETCAF) ou pour qui un diagnostic en ce sens avait été établi. Le programme, dirigé par le centre de ressources communautaires sans but lucratif Kairos, offrait aux jeunes des services de soutien communautaires comprenant notamment l’éducation, la formation professionnelle, le transport et la supervision étroite.

Contexte

L’ETCAF découle de l’exposition prénatale à l’alcool et entraîne une panoplie de troubles de développement, de déficiences cognitives et de problèmes de santé mentale qui peuvent amener les jeunes qui en souffrent à avoir des comportements inappropriés et à contrevenir à la loi. Le dépistage, le diagnostic et le traitement de l’ETCAF peuvent s’avérer difficiles étant donné que les personnes qui en souffrent ont des problèmes de types et d’importance très variés. Le Kairos Youth Outreach Program, qui est fondé sur les principes de sécurité et de responsabilité communautaires et sur la diminution des risques de récidive par l’entremise de programmes de réhabilitation, a été mis sur pied afin d’aider les jeunes touchés par l’ETCAF à recevoir les soins dont ils ont besoin.

Participation

Sur les 22 personnes visées par le programme, on compte 20 jeunes hommes et deux jeunes femmes âgés de 15 à 18 ans. Le nombre de participants d’origine autochtone a été difficile à déterminer clairement à partir des données recueillies; cependant, un examen approfondi des données et des descriptions des milieux où vivaient les jeunes a révélé que la proportion de participants autochtones se situait entre un quart et un tiers. Leur participation au programme est de deux à 18 mois, la durée moyenne étant de sept mois.

Fonctionnement

Le centre communautaire Kairos fournit des services aux jeunes : qui ont été condamnés par la cour à être détenus dans un établissement de garde en milieu ouvert; dont la surveillance communautaire ou la surveillance conditionnelle a été suspendue et qui ont dû être placés sous garde à nouveau dans un établissement de garde en milieu ouvert; qui ont été placés sous garde en vertu d’un mandat de détention et qui, selon l’étude de leur dossier, devaient être placés dans un établissement de garde en milieu ouvert.

Le centre dispose de lits et peut héberger huit hommes; les cas sont transmis au programme par l'agent de probation par l’entremise du bureau régional de la justice pour les jeunes. Les services sont adaptés aux besoins particuliers et au style d’apprentissage de chaque jeune et dépendent des conditions associées à la sentence. Les services sont variés et vont du simple soutien à l’existence et de l'apprentissage de l'autonomie fonctionnelle aux programmes et aux services consultatifs officiels plus structurés. Les services sont offerts le jour, le soir et durant la fin de semaine, mais les interventions en cas d’urgence peuvent avoir lieu après les heures de bureau et durant les fins de semaine.

De manière générale, étant donné que les personnes visées ont recours à plusieurs autres organismes et fournisseurs de services, surtout ceux qui concernent le traitement lié à la consommation d'alcool et d'autres drogues, l’éducation, le logement, le soutien financier, l’emploi, le counseling et l'apprentissage de l'autonomie fonctionnelle, une grande quantité de notes est conservée aux dossiers et la participation active des intervenants (dans bien des cas, quotidienne) est nécessaire.

Évaluation

L’évaluation est fondée sur un examen des dossiers des clients, sur les entrevues menées auprès des fournisseurs de services et des clients et sur le niveau de satisfaction des clients. Plusieurs professionnels liés au programme jeunesse ont été interrogés également, y compris les agents de probation et les agents de correction, les éducateurs et les fournisseurs de soin de santé.

Les qualités du programme qui suivent ont souvent été reconnues : le programme répond à un important besoin dans la collectivité; les fournisseurs sont compétents et bien formés pour travailler auprès des jeunes touchés par l’ETCAF; les objectifs en matière de soutien du client sont appropriés et clairs et on a tenté d’obtenir un diagnostic sans équivoque; le programme cherche, comme il se doit, à répondre aux besoins élémentaires des clients, y compris l'apprentissage de l'autonomie fonctionnelle; le programme est étroitement lié à d’autres programmes et services dans le milieu visé par Kairos.

Un certain nombre de contraintes ont également été soulevées. Elles comprennent le fait que le programme est trop étroitement lié aux agents de probation, qu’il n’y a pas suffisamment de procédures claires pour établir le diagnostic d’ETCAF, que le personnel est insuffisant et que le mandat est trop contraignant pour les besoins du programme.

Recommandations

L’évaluation recommande que les responsables du programme formulent leurs propres recommandations en plus de s’appuyer sur celles d’autres organismes, que le programme fasse partie d’un réseau régional étendu de fournisseurs de services liés à l’ETCAF, et que le mandat du programme soit élargi de manière à servir un plus grand nombre de personnes.

Voir la description de projet

[ Table des matières ]

Date de modification :