Et ensuite?

Dans la plupart des cas, le changement vient quand la personne, qui vit de la violence familiale, parle avec quelqu’un en qui il a confiance. En parlant de ta situation, il se peut que les personnes en mesure de t’aider arrivent à faire comprendre à la personne violente les conséquences de ses actes.

Voici des exemples de ce qui peut arriver :

Régler la situation

La famille peut trouver elle-même des façons de régler ses conflits et de reconnaître le tort que lui fait la violence.

Counseling

Le counseling peut aider aux personnes et leurs familles à mieux se comprendre et leur apprendre comment vivre ensemble dans le respect.

  • Les membres de la famille peuvent parler à un conseiller des causes de la violence et des solutions à apporter.
  • Un conseiller peut rencontrer les membres de la famille pour discuter des sources de tension et des façons dont ils peuvent vivre ensemble sans violence.

Vivre séparément

Dans les cas où une personne ne peux pas changer, il est possible que les familles ne puissent continuer à vivre sous le même toit. Il faudra peut-être que tes parents vivent séparément

Refuges d’urgence et maisons de transition

Ces endroits peuvent héberger pendant une courte période un parent et des enfants victimes de violence familiale.

Protection de la jeunesse

Dans les cas de violence grave, des travailleurs sociaux préposés à la protection de la jeunesse peuvent intervenir pour assurer ta sécurité.

Les policiers

Dans les situations dangereuses, les policiers peuvent intervenir et demander à une personne de quitter la maison. Dans les cas très graves, ils peuvent arrêter une personne qui devra ensuite être jugée pour ce qu’elle a fait.

Ce qui se passe dépend de la gravité de la situation. Quoi qu'il arrive, c’est toujours mieux de vivre en sécurité dans un foyer sans violence.

Date de modification :