Je n'aime pas ça

La violence sexuelle qui se produit dans une famille, c’est de la violence familiale. Même si ça se produit entre des personnes mariées - c’est un crime.

La violence sexuelle envers les enfants, c’est quand un adulte, un adolescent ou un enfant plus vieux se sert d’un jeune à des fins sexuelles. Quelqu’un peut essayer de t’amener par la force, la pression, la ruse ou l’argent, à avoir une activité sexuelle, par exemple :

  • te demander de te déshabiller devant lui ou te regarde pendant que tu te déshabilles
  • toucher ou embrasser tes parties génitales (les parties de ton corps qui sont couvertes par ton maillot de bain)
  • te demander de toucher ses parties génitales ou de les regarder
  • te faire faire un acte sexuel avec lui ou avec une autre personne
  • te demander de regarder des personnes en train de faire des actes sexuels ou te montrer des images ou des vidéos d’actes sexuels
  • te demander de faire des actes sexuels pendant qu’il te photographie ou te filme
  • te parler, t’écrire ou t’envoyer des courriels sur des sujets sexuels.

Ce n’est pas acceptable qu’une personne te touche d’une façon qui te rend mal à l’aise – même si ce sont tes parents, tes grands-parents, tes oncles, tes tantes, tes cousins, tes frères ou tes sœurs ou un de leurs amis.

Si tu te sens mal à l’aise quand une personne te touche, dis-le. Tu as le droit de te protéger et de décider de ce que tu aimes et n’aimes pas.

Dans les cas de violence sexuelle, il arrive souvent que l’abuseur menace la victime et lui dise qu’elle doit garder le secret parce que sinon, quelqu’un va souffrir. L’abuseur peut aussi faire croire à la victime que ce qui lui arrive est de sa faute. Mais la violence sexuelle n’est jamais la faute de la victime. Si ça t’est déjà arrivé ou si c’est arrivé à quelqu’un que tu connais, demande de l’aide tout de suite.

Date de modification :