Projet de services d'avocat autochtone de garde du Nouveau-Brunswick

6. Hommes et femmes

La majorité des clients de l'avocate de garde étaient des hommes.  Quatre-vingt-dix-neuf clients, soit 67,8% d'entre eux, étaient des hommes, alors que 49 clients (32,2%) étaient des femmes.  De façon habituelle, la vaste majorité des accusés au criminel sont des hommes.  La proportion des femmes semble toutefois beaucoup plus élevée qu'on ne s'y attendrait.  À l'égard de l'ensemble des dossiers de droit criminel dans le cadre du régime d'aide juridique de l'Ontario, 83% des clients étaient des hommes et 17% des femmes en 1996-1997.[7]  Dans une étude antérieure visant les clients des avocats de garde dans la province du Manitoba, les hommes constituaient 81,5% de la clientèle et les femmes 18,5% de celle-ci.[8]

Le Tableau 6.1 ci-dessous présente des données sur le pourcentage de femmes autochtones et non autochtones ayant bénéficié des services d'un avocat de garde au Nouveau-Brunswick.  Au cours des deux années antérieures au projet, les femmes autochtones ont fait l'objet d'une proportion relativement importante de l'ensemble des rencontres de l'avocat de garde avec des Autochtones, en comparaison avec la situation pour les non-Autochtones.

Tableau  6.1: Pourcentage de femmes ayant obtenu les services de l'avocat de garde; Autochtones et non-Autochtones

Autochtones
Services de l'avocat de garde régulier
  1996 - 1997 1997 -1998 1998 - 1999
  Nb. % Nb. % Nb. %
Hommes 156 79.4% 122 75.8% 86 72.3%
Femmes 38 19.6% 39 24.2% 33 27.7%
Non- Autochtones
Services de l'avocat de garde régulier
  1996 - 1997 1997 -1998 1998 - 1999
  Nb. % Nb. % Nb. %
Hommes 458 86.6% 362 89.4% 439 92.4%
Femmes 71 13.4% 43 10.6% 36 7.6%

La proportion de femmes selon cet échantillon est deux fois plus élevée parmi la clientèle qu'elle ne l'est de façon générale en Ontario, ou selon l'échantillon pour le Manitoba.  Les données pour l'Ontario et le Manitoba se rapportent à la clientèle générale de l'aide juridique et non à des groupes autochtones spécifiques.  Il semble que les policiers portent des accusations contre les femmes autochtones plus souvent qu'on ne s'y attendrait.  On ne peut dire avec certitude à ce stade ce que veut dire cette représentation plus élevée des femmes dans l'échantillon en regard des services d'aide juridique.



Date de modification :