Projet de services d'avocat autochtone de garde du Nouveau-Brunswick

8. Langue

Une observation qui peut surprendre concerne le nombre de clients de l'avocat de garde qui parlent l'anglais avec difficulté.  On a demandé aux clients dans quelle mesure ils étaient capables de parler l'anglais, le français et la langue traditionnelle des Autochtones de la région – le micmac.  Un très large pourcentage des clients visés par l'échantillon déclarent pouvoir bien parler leur langue autochtone.  Fait très important à souligner, 23,7% des clients disent parler l'anglais avec difficulté et 8,5% d'entre eux pas du tout.  L'aptitude à parler le français dans cette province officiellement bilingue ne permet pas de compenser l'ignorance de l'anglais.  Une seule personne a déclaré bien parler le français.

Tableau 8.1: Connaissance de la langue
  Micmac Anglais Français
Bonne 88.1 % (104) 67.8 % (80 0. % (0)
Faible 1.7 % (2) 23.7 % (28) 0. % (0)
Aucune 10.2 % (12) 8.5 % (10) 100. % (117)
TOTAL 100. % (118) 100. % (118) 100. % (117)

Ces données confirment les perceptions de l'Aide juridique du Nouveau-Brunswick quant au nombre d'Autochtones ne comprenant pas suffisamment bien l'anglais ou le français pour communiquer de façon valable avec l'avocat de garde.  Ces données laissent croire en l'existence d'un grave problème pour la de prestation des services.  En raison de l'obstacle des langues, environ 32% des clients auraient de la difficulté à comprendre le déroulement du procès, qui se fait dans l'une ou l'autre langue officielle, l'anglais ou le français.  Il est manifeste que des services judiciaires en micmac sont nécessaires pour s'assurer que les Autochtones comprennent le déroulement du procès et soient ainsi traités de manière équitable et bien renseignés tout au long du processus de la justice pénale.  Il est bon de se rappeler que le présent projet se restreint aux services d'avocats de garde.  Ce qu'il advient aux personnes concernées aux étapes ultérieures du processus judiciaire est une question d'importance.

Date de modification :