La justice au Nunavut  : bibliographie annotée

1. INTRODUCTION

Les résumés de rapports de recherche et d’articles ci-joints visent à mettre en relief certains des grands thèmes qui façonneront et orienteront la mise en œuvre des initiatives de justice communautaire au Nunavut. Plus précisément, ils portent sur quatre domaines distincts, mais reliés, et soulignent les enjeux que pose chacun d’eux. Tout d’abord, nous explorerons les problèmes sociaux, les manifestations de la criminalité et les questions de justice propres au Nord. Le Grand Nord présente en effet des particularités qui engendrent des besoins spécifiques, de sorte qu’il est vital de comprendre le cadre nordique. Deuxièmement, nous décrirons la nature et les résultats de divers projets de justice communautaire dans le Nord ou dans des collectivités autochtones dans tout le Canada afin d’en tirer les « leçons », c'est-à-dire les conseils inestimables et l’expérience qui en découlent. Troisièmement, nous mettrons en lumière la dynamique existant entre la justice communautaire et la justice en général, de même que le genre de relations qui peuvent être établies et les liens susceptibles de se nouer. Finalement, nous attirons l’attention du lecteur sur la nécessité de comprendre la nature des rapports communautaires et de la dynamique de la mobilisation des collectivités[1].

Même si chaque communauté se révèle unique tant par ses membres que par ses besoins, il existe des principes directeurs, décrits dans les pages suivantes, qui peuvent contribuer à la satisfaction de certains besoins en matière de justice des membres des collectivités nordiques, des victimes et des contrevenants. Quelques leitmotivs sont mis en évidence : la nécessité de définir clairement les objectifs et les parties prenantes de chaque initiative; l’opportunité de choisir une approche qui tient compte des besoins du milieu où elle sera mise en œuvre et qui y répond, le besoin d’établir une relation de travail positive avec le système en général et de préserver un degré élevé d’organisation et de souplesse. Il est toutefois vital de comprendre la dynamique au sein de la collectivité. En effet, une initiative pourra atteindre ses objectifs si l’on définit clairement les membres de la collectivité et leur mode de participation, si l’on établit des stratégies visant à éliminer l’iniquité et si l’on comprend la dynamique des pouvoirs qui s’exercent au sein de chaque communauté.


[1] Comme partout ailleurs, il est primordial, lorsqu’on se penche sur les questions de justice dans le Nord, de veiller à ce que les besoins des femmes soient satisfaits et à ce qu’elles deviennent des joueurs à part entière dans l’application de la justice dans la communauté. Cet aspect de la justice nordique n’est pas examiné ici, car il fait l’objet d’un autre projet entrepris par Mary Crnkovich (« From Hips to Hope »).

Date de modification :