Atelier sur les femmes inuites et le système de justice du Nunavut

5. Conclusions

Les participants à l’atelier ont reconnu la complexité et le caractère interdépendant des enjeux liés aux répercussions sur les femmes inuites de l’évolution du système judiciaire du Nunavut. Les participants qui avaient assisté à la conférence sur la justice du CDSN ont également fait remarquer que les femmes avaient pris une part active aux débats, que l’on avait soulevé la question de la violence faite aux femmes et que l’on en avait sérieusement discuté. Cependant, compte tenu de ce que l'on sait sur la dynamique des relations au sein des familles et des collectivités, il faudra peut-être instituer des processus et mécanismes officiels pour permettre aux mêmes femmes de s’exprimer librement et en toute sécurité dans leur collectivité d’origine. Le gouvernement fédéral a un rôle à jouer pour favoriser cette prise de parole.

Faisant écho aux éléments abordés dans le rapport Lueur d’espoir: Les femmes inuites et le système de justice du Nunavut, les participants ont affirmé dans les comptes rendus des travaux en petits groupes que l’attribution d'un plus grand rôle et de responsabilités accrues aux comités de la justice communautaire et aux JP donne l’occasion à Justice Canada, à RAPPORT DE RECHERCHE ATELIER SUR LES FEMMES INUITES ET LE SYSTÈME DE JUSTICE DU NUNAVUT d’organe de financement des programmes de formation et de la recherche, de collaborer avec le gouvernement du Nunavut en vue d'examiner les interventions à court et à long terme qui permettront de relever les défis mis en lumière dans le rapport.

Date de modification :