Pouvoir discrétionnaire de la police à l'égard des jeunes contrevenants

V. Facteurs conjoncturels influant sur le pouvoir discrétionnaire de la police

10.0 Le sexe

Les chercheurs canadiens ont démontré que, de façon générale, les adolescents de sexe masculin arrêtés risquent légèrement plus d'être accusés que les adolescentes (Carrington, 1998a; Conly, 1978). Au Canada, durant les années 1970, on notait des différences importantes dans les taux d'accusations, selon le sexe, entre services de police.[103] Cela s'expliquait partiellement par les différences sexospécifiques dans les types d'infractions (Conly, 1978). L'étude de Doob et Chan portant sur le bureau des jeunes d'un service de police du Sud de l'Ontario n'a fait ressortir aucune incidence sexospécifique chez les adolescents lorsque les autres facteurs étaient contrôlés (1982 : 30). Dans les années 1990, les différences dans les taux d'accusations en fonction du sexe étaient très minimes au Canada (Carrington, 1998a).

Presque tous les répondants (94 p. 100) ont affirmé que le sexe de l'adolescent n'était pas un élément dont on tenait compte au moment de décider des mesures à prendre à la suite d'un incident. Les policiers des collectivités ayant un problème reconnu de gang étaient légèrement plus portés à tenir compte du sexe, puisque 12 p. 100 d'entre eux estiment que le sexe est un facteur ou un facteur mineur comparativement à 5 p. 100 des policiers des autres collectivités. Parmi les huit policiers qui ont indiqué qu'ils pouvaient tenir compte du sexe comme facteur mineur ou secondaire, sept étaient des intervenants (policiers de première ligne).

L'opinion des répondants est validée par l'analyse des données du Programme DUC 2. Malgré que les adolescents masculins arrêtés soient plus susceptibles d'être accusés que les adolescentes arrêtées (tableau V.15, colonne 1), ces différences disparaissent presque si d'autres facteurs connexes sont contrôlés statistiquement. Le reste (2 p. 100) pourrait découler de facteurs ne pouvant figurer à l'analyse, telle l'attitude de l'adolescent.

Tableau V.15 Proportion d’adolescents arrêtés accusés, selon le sexe, Canada (partiel), 2001
Sexe % accusés % accusés
rajusté
N
Masculin 54 53 22 641
Féminin 45 51 8 171

Source: Programme DUC 2, base de données sur les tendances.


[103] Par exemple, Conly (1978) a constaté les variations Page suivantes : Québec (54 p. 100 des hommes arrêtés ont été accusés comparativement à 27 p. 100 des femmes); London (34 p. 100 comparativement à. 21 p. 100), Windsor (25 p. 100 comparativement à 7 p. 100) et Winnipeg (84 p. 100 comparativement à 57 p. 100) (30).

Date de modification :