PROFIL INSTANTANÉ D'UNE JOURNÉE DES JEUNES AUTOCHTONES SOUS GARDE AU CANADA

Chapitre 10 - Territoires (suite)

10.2 Résultats

Dans les Territoires, il y avait 101 jeunes Autochtones sous garde (en milieu ouvert, en milieu fermé ou en détention provisoire) le jour du profil instantané. De toutes les provinces et tous les territoires, les Territoires totalisaient 9 % du nombre de jeunes Autochtones sous garde au Canada le jour du profil instantané. Le Yukon et le Nunavut comptaient chacun pour 1 % du total national, alors que les Territoires du Nord-Ouest comptaient pour 7%.

Le jour du profil instantané, on trouvait 13 établissements de garde en milieu ouvert et en milieu fermé dans les Territoires dans lesquels des jeunes Autochtones étaient admis. Ces établissements représentent 6 % du nombre total d'établissements touchés par le profil instantané dans tout le Canada (N = 228) [1].

Les établissements de détention des Territoires offraient différents types de garde (p. ex., milieu fermé, milieu ouvert, détention provisoire), étaient décrits différemment (p. ex., foyer collectif, centre de traitement et camp de pleine nature) et on indiquait si des jeunes de sexe masculin ou féminin y étaient gardés. Dans les Territoires, la plus forte proportion de jeunes se trouvaient en milieu ouvert (76 %), venaient ensuite ceux en milieu fermé (49 %) et ceux en détention provisoire (7 %) [2]. Parmi les 101 jeunes faisant partie du profil instantané des Territoires, 33 % (N = 33) purgeaient une peine combinée (p. ex., détention provisoire et en milieu fermé, détention provisoire et en milieu ouvert, ou en milieu ouvert et en milieu fermé). Parmi les 68 jeunes restants, la plus grande proportion purgeaient seulement une peine en milieu ouvert (63 %), alors que 24 % étaient seulement en milieu fermé seulement et 10 % se trouvaient en détention provisoire seulement.

Dans les Territoires, 5 établissements ont été décrits selon la formule centre de garde/de détention en milieu fermé [3]. La plus grande proportion d'établissements étaient réservés aux jeunes de sexe masculin (N = 3) et venaient ensuite les établissements mixtes (N = 2).


Date de modification :