Intervention des parents dans les procédures relatives au système de justice pour les jeunes : point de vue des jeunes et des parents

Résumé

Chaque année, au Canada, on dénombre une cause instruite par un tribunal de la jeunesse pour 29 jeunes âgés de 12 à 17 ans (inclusivement). Bien que la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA; L.C. 2002) dispose que l'on tente d'aviser les parents [1] quand un jeune est accusé, il n'existe aucune mesure législative exigeant qu'un parent soit présent dans quelque instance judiciaire que ce soit impliquant un jeune. Un des éléments dégagés de la recherche sur la justice pour les jeunes au cours des 20 dernières années est que les jeunes ne comprennent souvent pas tout à fait les répercussions de certaines de leurs décisions en matière de justice pénale. Les dispositions législatives semblent indiquer que les parents peuvent jouer un rôle en apportant soutien et conseils aux jeunes, mais la LSJPA ne renferme aucune mesure explicite concernant la nature de l'intervention des parents. Cependant, nous ne connaissons à peu près rien du rôle réel que les parents jouent dans cet aspect de la vie de leurs enfants.

L'étude qui fait l'objet du présent rapport avait pour but d'aborder cette lacune en examinant le rôle des parents dans les expériences judiciaires de leurs enfants adolescents, à savoir :

  1. décrire l'expérience de l'intervention des parents du point de vue des jeunes et des parents;
  2. examiner quels facteurs déterminent l'intervention des parents;
  3. explorer les relations entre l'intervention des parents et les résultats pertinents à diverses étapes du système de justice pour les jeunes.

Les résultats de l'étude pourraient avoir des répercussions pratiques pour les politiques actuelles et faire ressortir la nécessité d'adopter de nouvelles politiques pour soutenir une participation efficace des parents. Par exemple, le manque de compréhension qu'ont les parents d'aspects importants du système de justice pour les jeunes, notamment s'ils ont une incidence sur l'issue des procédures judiciaires pour les jeunes, pourrait indiquer un besoin en matière de ressources éducatives. Une éducation juridique et judiciaire pourrait également être nécessaire. Les avocats constituent une ressource éducative importante pour les jeunes et leurs parents. Cependant, ils peuvent ne pas être au courant des fausses idées que les jeunes et les parents entretiennent au sujet du système de justice pour les jeunes ou des obstacles qui nuisent à l'intervention des parents. Une formation destinée aux avocats spécialistes de la justice pour les jeunes pourrait contribuer à combler les lacunes au chapitre de l'information et faciliter une intervention efficace des parents. De même, la connaissance des facteurs déterminants et des conséquences de l'intervention des parents pourrait aider les juges à prendre des décisions faisant en sorte que les jeunes dont les parents ne participent pas au processus judiciaire ne soient pas injustement défavorisés. Une compréhension de ces questions pourrait également aider les intervenants de première ligne à faciliter les interactions positives entre les parents et les jeunes.


[1] Le mot « parents » peut comprendre non seulement les parents biologiques mais également les beaux-parents, les membres de la famille élargie ou d'autres personnes qui se sont occupées d'un jeune.

Date de modification :