Les crimes et les mauvais traitements envers les aînés : recherche bibliographique concernant surtout le Canada

4. LES RECHERCHES ET DONNÉES CANADIENNES SUR LES CRIMES COMMIS CONTRE LES AÎNÉS

4.4 Le sexe et la victimisation

Le tableau 4.5 montre que le nombre d'incidents de violence signalés à la police par les hommes âgés représente à peu près une fois et demie celui d'incidents similaires déclarés par les femmes âgées (Ogrodnik, 2008). Cette différence s'explique principalement par les taux plus élevés d'actes de violence commis contre les hommes par des étrangers et par des amis ou des connaissances. Pour leur part, les femmes âgées sont plus susceptibles que les hommes âgés d'être maltraitées par un membre de la famille. Cette situation pourrait expliquer en partie l'écart entre les deux sexes en ce qui a trait aux actes de violence déclarés, car les crimes commis contre des femmes sont peut-être signalés à une fréquence moindre en raison de leur caractère familial.

Tableau 4.5 Victimes d'actes de violence selon le sexe et le lien avec l'accusé, 2006

Lien entre l'accusé et la victime Nombre total de victimes pour 100 000 aînés Nombre de femmes victimes pour 100 000 aînés Nombre d'hommes victimes pour 100 000 aînés
Accusé connu de la victime 83 74 96
Étrangers 40 29 54
Membres de la famille 43 47 37
Amis/connaissances 41 27 59
Total des actes de violence 123 103 150

Source : L. Ogrodnik (2008) La violence familiale au Canada  Un profil statistique. Ottawa  Statistique Canada (DUC2, 2006).

Il appert du tableau 4.6 que les voies de fait simples représentent la forme la plus courante de crimes violents commis contre les aînés, suivies du vol à main armée, des menaces et des voies de fait graves (Ogrodnik, 2008). Alors que les femmes âgées sont plus susceptibles que les hommes d'être victimes d'agression sexuelle et risquent autant qu'eux de subir une forme de harcèlement criminel, les hommes sont beaucoup plus exposés que les femmes au risque d'être victimes de voies de fait simples et de voies de fait graves ainsi que des menaces.

Les aînés sont davantage exposés que les non-aînés au risque d'être maltraités par une personne qu'ils connaissent. En 2007, 65 p. 100 de l'ensemble des incidents de violence signalés qui visaient des aînés et 55 p. 100 des incidents de même nature dont les cibles étaient des non aînés mettaient en cause un accusé qui était un membre de la famille, un ami ou une connaissance (Statistique Canada, 2009).

Tableau 4.6 Aînés victimes d'un crime violent selon le type d'infraction et le sexe, 2006

Infraction Victimes pour 100 000 Femmes victimes pour 100 000 Hommes victimes pour 100 000
Homicide/tentatives 1 1 1
Agression sexuelle (niveaux 1 à 3) 2 4 0
Voies de fait graves (niveaux 2 et 3) 15 10 21
Voies de fait simples (niveau 1) 49 42 58
Vol à main armée 20 17 23
Harcèlement criminel 7 7 7
Menaces 23 17 30
Autres infractions avec violence 6 4 7
Total 123 102 147

Source : L. Ogrodnik (2008) La violence familiale au Canada  Un profil statistique. Ottawa  Statistique Canada (DUC2, 2006).

Date de modification :