La violence est inacceptable peu importe la culture : les Inuits

« T'es pas folle
Comment t'aurais pu savoir
Qu'il te frapperait dans ton âme
Et te briserait le corps
Irène
Talons aiguilles sur une route de gravier

Ma belle Irène
Je t'aime Irène

Pourquoi t'es pas partie?
T'avais juste à partir. »

—Traduction d'un extrait de la chanson « Angel Street (Lovely Irene) » reproduit avec la permission de Lucie Idlout

À propos de cette brochure

Cette brochure est destinée aux femmes et aux jeunes filles inuites qui souffrent en raison de la violence dans leur relation de couple ou leur famille.

La brochure est écrite pour les femmes et les jeunes filles inuites, mais on encourage toutes les personnes — hommes ou femmes, jeunes ou âgées, Inuits ou Qallunaats — qui en souffrent ou font souffrir d'autres à chercher de l'aide.

Chercher de l'aide n'est pas un signe de faiblesse, mais plutôt un signe de force de la part de ceux qui ont décidé de rompre le cycle de violence.

Si vous connaissez une femme qui souffre, vous pouvez lui dire qu'elle n'est pas seule… et lui montrer cette brochure quand elle sera en lieu sûr.

Avertissement :

L'information contenue dans la présente brochure ne remplace pas des conseils juridiques au sujet de votre propre situation, parlez à un avocat.

Date de modification :