La violence est inacceptable peu importe la culture : les Inuits

Qu'arrivera-t-il aux enfants si je décide de partir?

Si vous quittez une situation de violence, vous pouvez toujours demander la garde de vos enfants. Votre conjoint ne se voit pas automatiquement confier la garde parce que vous avez été forcée de partir sans eux.

Si vous croyez que vos enfants peuvent être en danger, appelez la police et demandez-lui de vous escorter, vous et vos enfants, jusqu'à un refuge ou à un endroit où vous serez en sécurité. S'il vous est impossible d'amener vos enfants avec vous, dites à la police qu'ils sont en danger.

Si vous avez un peu de temps avant de quitter la maison, vous devriez aussi consulter un avocat sur le meilleur moyen de vous protéger ainsi que vos enfants. Il pourra vous aider à demander au tribunal une ordonnance de garde ou une ordonnance parentale.

Si vous avez peur pour la sécurité de vos enfants, votre avocat peut demander au juge qu'il prononce une ordonnance permettant à votre conjoint d'avoir uniquement des visites supervisées avec eux, ou de n'avoir aucun contact. Le juge prendra sa décision en tenant compte de l'intérêt des enfants. Rappelez-vous qu'il est rare qu'un juge interdise tout contact entre un enfant et sa mère ou son père. Même si les visites ne sont pas supervisées, vous pouvez toujours vous arranger pour qu'une personne vous accompagne en allant mener ou chercher les enfants chez leur père afin d'éviter tout problème.

Votre sécurité et celle de vos enfants passent en premier. Ne restez pas dans une situation dangereuse uniquement parce que vous ne savez pas comment vous subviendrez aux besoins des enfants par vous-même. Les refuges peuvent vous fournir ainsi qu'à vos enfants un hébergement temporaire pendant que vous cherchez une solution à long terme. Votre avocat peut aussi demander au juge d'ordonner au père de vous fournir une aide financière pour vous-même et vos enfants.

Si vous avez obtenu une ordonnance de garde ou une ordonnance parentale, il serait utile d'en garder une copie sur vous en cas de problème. Vous pouvez aussi en remettre une copie à l'école ou à la garderie de vos enfants.

Si vous avez peur que le père ou quelqu'un d'autre tente d'emmener les enfants à l'extérieur de votre localité, ou même à l'étranger, dites-le à votre avocat. Un juge peut interdire au père ou à la mère (ou aux deux) de retirer les enfants d'un endroit en particulier (village, province, territoire ou pays). Il peut aussi ordonner que le passeport des enfants soit remis à la cour. Vous trouverez plus de renseignements sur ce qu'il faut faire si vous craignez que les enfants soient emmenés à l'extérieur du Canada (enlèvement international d'enfants) sur le site des Affaires étrangères et Commerce international Canada.

Date de modification :