La violence est inacceptable peu importe la culture : Premières Nations et Métis du Canada

Où puis-je trouver la force et le courage d'agir?

Une femme ayant survécu à la violence familiale a partagé une vérité qu'elle a apprise : « [TRADUCTION] Plus nous sommes instruits, plus nous sommes renseignés et nous pouvons apprendre de nouvelles choses, et nous avons de bonnes chances d'apprendre des choses qui amélioreront notre vie ». Elle a aussi dit avec conviction que, grâce à ses études, elle en avait appris davantage sur ses traditions et sa culture, ce qui l'avait aidée à trouver la force de quitter une relation de violence et d'entreprendre une vie beaucoup plus saine. Elle a commencé à se rappeler tous les enseignements de ses grands-parents et à entendre ce que ses ancêtres disaient toujours au sujet du fait de mener une belle vie.

Si vous subissez ou avez subi de mauvais traitements ou de la violence, rappelez-vous que votre culture vous donne de la résilience. C'est là votre force!

Si vous avez du mal à décider quoi faire et vous sentez confus, vous pouvez commencer dès maintenant à trouver des moyens pour augmenter votre force et votre courage.

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous sentir plus fort, plus confiant et plus autonome.

  • Parlez à quelqu'un en qui vous avez vraiment confiance. Vous n'êtes pas obligé de tout dire, parlez des choses avec lesquelles vous êtes à l'aise.
  • Dans presque toutes les localités, il y a des programmes de loisirs, des groupes de couture, des groupes parents-enfants, des groupes de AA ou d'Al-Anon, des programmes d'éducation pour adultes, des centres d'amitié et une bibliothèque. Ce sont des endroits où vous trouverez un peu de répit pour toutes vos inquiétudes, vos doutes, vos craintes et votre sentiment de culpabilité. Vous rentrerez à la maison avec une force renouvelée et une meilleure estime de vous-même.
  • Passez du temps à l'extérieur de chez vous, seul ou en compagnie de vos enfants ou d'amis ou de membres de votre famille en qui vous avez confiance. On dit qu'un séjour à l'extérieur de chez soi redonne du courage, de l'espoir et aide à retrouver la paix intérieure. Il peut s'agir d'une occasion de vous « connecter à vous-même ».
  • De nombreuses personnes trouvent que les pratiques spirituelles comme les cérémonies traditionnelles, la prière, les cercles de guérison et les visites à l'église leur donnent du courage et leur permettent de voir plus clair dans leur situation et de faire les bons choix.
  • Si vous croyez avoir vous-même un problème de toxicomanie, vous pouvez consulter votre conseiller local en toxicomanie et lui demander des renseignements au sujet des programmes de traitement existants.

Si vous ne pouvez pas trouver la force de changer votre vie pour vous même, pensez à vos enfants, à leur vie et à leur avenir. Comme une femme l'a dit [TRADUCTION] :

« Mes enfants me forcent à avancer.
Comme quand vous les voyez tirer la main de leur mère.
Ils nous forcent à réfléchir davantage aussi.
Nous allons alors tous de l'avant. »

Améliorer votre situation et celle de vos enfants se fait une étape à la fois.

Date de modification :