l'Initiative de lutte contre la violence familiale

Qu'est ce que la maltraitance?

La violence familiale ou la maltraitance se produit lorsqu'un membre de votre famille ou une personne que vous fréquentez vous fait du mal physiquement, sexuellement, psychologiquement ou financièrement. La violence familiale ou la maltraitance comprend aussi la négligence.

Certains types de maltraitance sont des crimes, comme la maltraitance physique ou sexuelle. C'est ce qu'on appelle aussi des actes criminels*. D'autres types de maltraitance (p. ex. des insultes répétées) ne sont peut-être pas des crimes, mais peuvent tout de même faire mal. Ils peuvent aussi ouvrir la voie à des formes criminelles de maltraitance si la situation dégénère.

Si votre époux, votre épouse, votre conjoint ou conjointe de fait ou votre petit ami ou petite amie a un comportement violent, c'est de la violence familiale. Si votre père ou votre mère, votre enfant, votre frère, votre sœur, votre belle-famille ou des membres de votre famille élargie sont violents, c'est aussi de la violence familiale.


En cas d'urgence

  • Téléphonez au 9-1-1
  • Sortez à l'extérieur afin que les gens puissent vous voir, sauf si vous êtes plus en sécurité à l'intérieur.
  • Criez — assurez-vous que les voisins vous entendent afin qu'ils puissent appeler la police.

Des gens de toutes les origines, de toutes les religions et de tous les âges peuvent être victimes de maltraitance. La maltraitance peut toucher tout le monde, peu importe le niveau de scolarité ou la richesse. Les victimes peuvent être des hommes ou des femmes, des garçons ou des filles. Cependant, les femmes sont plus souvent victimes des formes les plus graves de violence familiale, comme la violence physique et sexuelle.

Si vous êtes victime de maltraitance, vous vivez peut-être dans la peur, la honte et la solitude. Vous croyez peut-être que c'est de votre faute. Ce n'est pas de votre faute. La personne qui vous maltraite est responsable de ses gestes.

La violence est un choix, mais c'est un mauvais choix.

Que devriez vous faire si vous êtes victime de maltraitance?

Vous ne voulez peut-être pas parler de votre famille à d'autres personnes. Vous croyez peut-être que la violence familiale est une question privée. Mais ici, au Canada, c'est aussi une affaire de société. La violence a des répercussions sur les familles, les enfants et l'ensemble de la société. Il est très dommageable pour les enfants de vivre dans un contexte de violence familiale.

Si vous êtes victime de maltraitance, il est important que vous obteniez de l'aide. Parlez à un médecin, à une infirmière, à un travailleur social, à un professeur, à un policier ou à une personne en qui vous avez confiance. Si votre enfant est victime de maltraitance ou vous voit être maltraité(e), vous devez appeler la police ou les services de protection de l'enfance*.

Il est peut-être très difficile pour vous de fuir la maltraitance sans aide. Vous avez peut-être l'impression de dépendre de la personne violente. Vous l'aimez peut-être encore. Vous avez peut-être l'impression qu'elle a besoin de vous. Il y a peut-être des membres de votre famille qui s'attendent à ce que vous restiez pour ne pas entacher l'honneur familial. Il est possible que vous ayez l'impression qu'il est de votre devoir de rester. La personne qui vous maltraite vous a peut-être menacé(e), et vous avez l'impression que partir est encore plus dangereux que rester. En outre, la personne vous a peut-être promis qu'elle allait changer et vous a supplié(e) de rester.

La maltraitance est-elle normale dans une relation?

Les relations saines NE SONT PAS empreintes de maltraitance. Les membres de la famille doivent se respecter et se traiter avec dignité. La personne qui vous maltraite vit peut-être beaucoup de stress, mais cela ne justifie pas qu'elle vous maltraite. Il y a de nombreuses façons saines de régler les problèmes et les conflits. Par exemple, vous pouvez obtenir l'aide de quelqu'un en qui vous avez confiance, comme un chef religieux ou un travailleur communautaire. La personne qui vous maltraite vous aime peut-être, et vous l'aimez peut-être en retour, mais la violence n'a pas sa place dans une relation familiale ou conjugale.

La personne qui vous maltraite doit aussi savoir que de nombreuses formes de maltraitance sont des crimes aux termes du Code criminel*, et elles peuvent mener à des accusations criminelles par la police.

Les sections qui suivent décrivent différents types de maltraitance.

Égalité des sexes

Au Canada, les femmes et les hommes sont égaux devant la loi. Par exemple, ils doivent être traités également en milieu de travail. De plus, la loi interdit à un homme d'utiliser la force pour obliger une femme à rester à la maison ou l'empêcher de suivre des cours ou de voir ses amis ou sa famille.

Date de modification :