l'Initiative de lutte contre la violence familiale

Maltraitance des aînés

Esha ne dit rien, car sa fille commence à lui crier après. Elle se demande pourquoi Anila la traite si souvent de cette façon. Où sont passés l'amour et le respect que sa fille éprouvait pour elle? Esha commence à avoir mal au dos; elle doit enlever les restes du déjeuner et nettoyer toute la maison. Et maintenant sa fille, Anila, veut qu'elle prépare le repas du soir pour ses enfants. Elle a envie de refuser : elle les imagine déjà en train de se plaindre des mets traditionnels qu'elle aime préparer.

Elle était très heureuse de venir au Canada, au début. Mais maintenant, elle aimerait encore avoir un endroit où elle pourrait retourner dans son pays. Son gendre, Chanda, ne tolère pas les coutumes de son pays. Et sa fille joue au yo-yo avec elle; parfois, ses remarques aussi sont cruelles.

Esha sort rarement; elle n'est pas certaine de son français. Elle aimerait aller encore au centre indo-canadien, mais elle sait qu'Anila ne veut pas la conduire. Elle se sent plus forte lorsqu'elle parle à des femmes de son âge. Elles lui disent que ses enfants lui en demandent trop. Sa fille dit qu'elles devraient se mêler de leurs affaires. Esha croit qu'elle demandera à son amie Sakina de l'accompagner chez la travailleuse sociale du centre si elle y va.

À quoi ressemble la maltraitance des aînés?

Parfois, les personnes qui prennent soin des personnes âgées (p. ex. des parents, des grands-parents ou des beaux-parents âgés) peuvent être violentes. La maltraitance est toujours inacceptable.

Si vous êtes une personne âgée et que vous êtes maltraité(e), vous dépendez peut-être de l'agresseur. Peut-être avez-vous l'impression que vous devriez le protéger. Vous avez peut-être honte du fait que la personne que vous aimez ou en qui vous avez confiance vous fait du mal. Vous pouvez aimer une personne, mais ne pas aimer la façon dont elle vous traite. Même si la personne qui vous maltraite est très stressée, c'est à elle d'obtenir l'aide dont elle a besoin pour régler ses problèmes. Elle ne devrait pas s'en prendre à vous.

Vous méritez d'être traité(e) avec respect et dignité. Si vous croyez être maltraité(e), vous devriez demander de l'aide. Appelez quelqu'un en qui vous avez confiance et dites-lui ce qui se passe. Ou bien, demandez à parler à votre médecin en privé, et expliquez-lui votre situation. Vous devriez peut-être aussi lire une autre brochure de la présente série, intitulée La maltraitance des aînés est inacceptable.

Date de modification :