Guide du gestionnaire de projet
Mesure du rendement et évaluation

ANNEXE 2: Glossaire

Bénéficiaires

Dans le contexte des projets, il existe deux groupes de bénéficiaires : ceux qui reçoivent les fonds et ceux qui bénéficient des retombées du projet ou de l'activité.

Capacité

La capacité renvoie à l'aptitude à se préparer à des événements ou à des difficultés et à y faire face. La capacité est faite des actifs individuels, systémiques et communautaires qui constituent le capital humain, social, physique, spirituel et culturel, politique et environnemental. Le capital humain renvoie aux aptitudes, aux connaissances, aux attitudes et à la compréhension des autres. Le capital social renvoie à l'étendue et à la profondeur des relations sociales. Le capital physique renvoie aux infrastructures (logement, routes, commodités, bâtiments) ainsi qu'à l'équipement d'appoint requis pour entretenir les structures physiques et les services connexes, tels que les établissements sanitaires, les services juridiques, les écoles et les centres récréatifs. Le capital spirituel et culturel renvoie aux valeurs, aux symboles, aux rituels, aux traditions, à l'art et au langage. Le capital politique comprend les formes de gestion publique, y compris les systèmes de prise de décision, la sensibilisation et la participation politiques. Le capital environnemental renvoie aux ressources naturelles et à tout ce qui peut maintenir la vie et promouvoir sa qualité.

L'Initiative de lutte contre la violence familiale cherche à développer les capacités communautaires de régler les questions de violence familiale. Cela peut signifier recourir à des infrastructures organisationnelle ou systémique, à des connaissances, à une expertise, à des aptitudes ou à des ressources pour lutter contre la violence familiale, autant qu'à l'utilisation ou au rôle de levier des partenariats (officiels ou non).

Communauté

Communauté peut se définir de nombreuses façons, notamment en fonction de sa situation géographique ou de ses dimensions sociales (ex. communauté d'intérêts).

Groupes clients

Ils sont à la fois nationaux et internationaux. Ils comprennent le ministre de la Justice du Canada et toute une gamme de joueurs dont les actions sont influencées par les activités ou les extrants de l'IVF MJ et influencent le ministère.

Réponse du système de justice pénale à la violence familiale

Celle-ci comprend l'élaboration et la mise en œuvre de mesures législatives et d'orientations stratégiques connexes, susceptibles de prévenir la violence familiale, de protéger les victimes et témoins de violence familiale et de permettre de poursuivre efficacement en cas de violence familiale. Le ministère de la Justice travaille, de concert avec ses homologues provinciaux et territoriaux et ses partenaires d'autres secteurs (santé, services sociaux, abris et logement), à faire en sorte que le Code criminel du Canada lutte efficacement contre la violence familiale et à faire en sorte que les questions de violence familiale soient efficacement traitées dans la législation ou les orientations stratégiques connexes (par ex. le droit de la famille). Le ministère travaille avec d'autres éléments du système de justice pénale - services judiciaires, services d'aide aux victimes et aux témoins et à la famille, services d'exécution de la loi, services correctionnels et aussi avec des organismes de vulgarisation juridique et des mécanismes axés sur la communauté, tels que les comités de justice communautaire. Par amélioration de la réaction du système de justice pénale on entend l'utilisation, l'application, la prise en compte et l'interprétation d'orientations stratégiques, de mesures législatives et de pratiques en matière de violence familiale selon des modalités qui favorisent l'intégration à d'autres systèmes et à améliorent les résultats (comme prévenir la violence familiale, protéger les victimes et témoins de violence familiale et poursuivre de manière efficace en cas de violence familiale).

Élaboration d'orientation de violence familiale

Responsables de l'élaboration de l'orientation stratégique en matière de violence familiale :
ils travaillent dans une diversité de secteurs et de disciplines. Il y a les personnes chargées de la violence familiale dans le domaine de la justice ainsi que des responsables d'orientations autres (par ex. victimes, justice applicable aux Autochtone, prévention de la criminalité), de secteurs (par ex. santé, logement, services sociaux), de disciplines (par ex. recherche), d'institutions (par ex. universités, associations professionnelles, organisations non gouvernementales) et des organismes de défense (par ex. organismes luttant pour l'égalité des femmes), qui sont tous connexes.
Avis stratégiques en matière d'IVF :
Avis donnés par la Services aux enfants et adolescents (SEA), le Secteur des politiques; cela peut comprendre des choix, des solutions et des recommandations stratégiques.
Information stratégique en matière d'IVF :
Information produite par la SEA, Secteur des politiques; cela peut comprendre des analyses et des évaluations stratégiques ainsi que des constatations de recherche.
Produits stratégiques :
les produits stratégiques proviennent de la SEA et comprennent des exposés de principe, des lignes directrices, des protocoles et autres instruments stratégiques. Parmi les produits stratégiques de l'Initiative, mentionnons : des outils administratifs internes comme des notes de breffage, des présentations, des mémoires au Cabinet, des présentations au Conseil du Trésor, des rapports stratégiques et des documents de principe, mais aussi des outils pour associer la société civile comme des documents de consultation, des livres blancs, les lignes directrices du modèle, des rapports stratégiques, des conférences et des séances de consultation.
Élaboration coordonnée des orientations :
Cela vise les efforts menant à l'élaboration coordonnée, normalisée ou cohérente des orientations stratégiques en matière de violence familiale dans tous les gouvernements.
Prise en compte des avis et de l'information stratégiques:
par «prise en compte », on entend l'étude, l'utilisation ou la mise en œuvre des avis et de l'information stratégiques ou encore l'utilisation des produits stratégiques.

Actions internationales

Le MJ participe à toute une gamme d'actions internationales liées aux questions de violence familiale - activités découlant de traités (comme les conventions et les protocoles), de résolutions et de déclarations, participation à des réunions d'experts internationaux, présentation de documents devant ces comités (par ex. consultation régionale pour les Amériques sur la protection des enfants contre le tourisme sexuel au Costa Rica), projets internationaux comme le sondage international fait sous l'égide des Nations Unies contre la violence faite aux femmes.

Modes de fonctionnement

Consultation :
la consultation de joueurs importants fait partie intégrante de la démarche du MJ en matière de violence familiale. Elle sous-entend des activités telles que la recherche de renseignements et d'avis, l'échange d'idées et d'information, l'exploration de diverses options et positions. Cette consultation peut cibler des groupes, des contextes, des questions précises.
Coopération :
la coopération est le fait pour le MJ de travailler avec d'autres intervenants à la réalisation de résultats ou d'avantages communs. Elle sous-entend une entente sur des buts, des démarches ou des plans particuliers et peut porter sur un partage des ressources. Les ententes de coopération peuvent ou non être officialisées. La coopération nécessite d'interagir avec d'autres intervenants, mais ne signifie pas nécessairement l'interdépendance.
Coordination :
la coordination est le fait de travailler avec d'autres intervenants à la réalisation de résultats ou d'avantages communs. Elle sous-entend une entente sur des buts, des démarches ou des plans particuliers et peut nécessiter une prise de décision conjointe et un partage des ressources. Le processus de coordination peut être officialisé et utiliser des mécanismes et des protocoles précis. La coordination nécessite de l'interaction et un certain degré d'interdépendance avec les autres intervenants.
Collaboration :
la collaboration est le fait de travailler avec d'autres intervenants à la réalisation de résultats ou d'avantages communs. Elle sous-entend une entente sur des buts ou des démarches précises et nécessite la prise de décisions conjointes, le partage des ressources et la responsabilisation. Un processus de collaboration est officialisé et sous-entend des mécanismes et des protocoles précis. La collaboration nécessite un grand degré d'interaction et d'interdépendance avec les autres intervenants. Un processus de collaboration pourra intégrer à la fois des éléments de consultation, de coopération et de coordination.

Modèle, outil et stratégie

Modèle :
formule pouvant être reproduite.
Stratégie :
plan pour réaliser un ensemble d'objectifs et d'activités, accompagné d'un mode de gestion de la mise en œuvre du plan. Les stratégies décrivent le « quoi » et le « comment ». Il existe de nombreuses stratégies possibles pour aborder les questions de violence familiale, notamment au niveau des diverses administrations, de multiples disciplines et de multiples organismes.
Outil :
instrument être utilisé pour mener à bien des travaux sur les questions de violence familiale, comme un outil d'évaluation des risques, un protocole de partage de l'information entre organismes et un programme d'éducation.
Date de modification :