La maltraitance des aînés est inacceptable : « Mme Chow pousse un soupir de soulagement »

Mme Chow ne veut pas répondre aux questions embarrassantes d'Alison. En général, la jeune bénévole fait la lecture à Mme Chow dans l'appartement de celle-ci ou l'aide à se rendre à pied dans les boutiques des environs. Mais ce matin, Alison veut parler de la dernière fois où la petite fille Mme Chow lui a rendu visite. Alison a remarqué que l'adolescente a pris un billet de 20 $ dans le sac à main de sa grand-mère. «  Oh, elle me donne toujours de l'argent », avait répondu Tricia à une remarque au sujet de son geste. «  Qu'est-ce que ça peut faire? »

« Je ne veux pas causer d'ennui à quiconque », explique Mme Chow en s'éloignant. Elle veut rester proche de sa famille, même si elle est blessée. Sa famille serait en colère si les problèmes de Tricia étaient rendus publics. « Mais ce n'est pas juste pour vous! », dit Alison, en la suivant. « Je sais maintenant pourquoi vous êtes si souvent à court d'argent au magasin. »

Alison s'arrête et regarde attentivement Mme Chow. « Est-ce que ça vous aiderait de savoir que vous n'êtes pas obligée de faire face seule à la situation? Je serais heureuse de venir lorsque la mère de la jeune fille sera ici. Peut-être qu'il y a une façon de résoudre le problème sans que tous en ressentent trop les effets. »

Mme Chow est surprise de constater le soulagement qu'elle ressent en entendant ces mots. Cela semble si compliqué. Mais peut-être que la jeune fille comprend pourquoi cela est si difficile pour elle. Peut-être que des possibilités s'offrent à elle après tout.

Qu'est-ce que la maltraitance des aînés?

La maltraitance des aînés est une action, un comportement délibéré ou un défaut d'agir d'une personne en situation de confiance — comme un enfant adulte, un membre de la famille, un ami ou un aidant naturel — qui cause ou risque de causer à une personne âgée :

  • des préjudices physiques, sexuels ou émotifs;
  • des dommages à des biens ou à des actifs ou la perte de ceux-ci.

La maltraitance des aînés englobe une foule de comportements, allant des remarques blessantes à la domination ou au contrôle des activités quotidiennes d'une autre personne. Sous sa forme la plus extrême, la maltraitance des aînés peut causer des préjudices physiques graves à une personne ou mettre sa vie en danger.

La maltraitance peut être un comportement régulier ou résulter d'un seul incident. Elle peut se traduire par des préjudices physiques, l'isolement social ou la négligence. Parfois, l'absence de soins peut causer autant de tort que la violence physique.

Certains genres de maltraitance sont des actes criminels. D'autres types de maltraitance, comme les petites insultes répétées, ne sont peut-être pas des crimes, mais ils peuvent quand même faire du mal. Ils peuvent aussi mener à des comportements criminels violents par la suite.

Âgisme

Les stéréotypes au sujet des personnes âgées et du vieillissement peuvent être un facteur de maltraitance des aînés. Certains supposent que les capacités mentales et physiques d'une personne âgée sont limitées, sans tenir compte de ses capacités réelles. Ils peuvent parler à une personne âgée comme à un enfant ou prendre des décisions qui la touchent sans lui demander son avis. Ce phénomène est connu sous le nom d'âgisme.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont adopté des lois (lois ou chartes sur les droits de la personne) qui interdisent la discrimination pour divers motifs, dont l'âge, en ce qui concerne l'emploi, la prestation de biens, de services et d'installation, et le logement.

Chacun mérite d'être protégé contre la maltraitance. Elle peut causer des préjudices émotionnels, physiques ou financiers réels — qu'il s'agisse de blessures psychologiques, de membres fracturés ou de pertes financières importantes. Elle peut vous faire douter de la sécurité de votre lieu de résidence et vous faire craindre ce qui pourrait arriver par la suite.

Le fait d'être victime de maltraitance peut vous inspirer des sentiments négatifs à votre sujet et vous amener à perdre confiance en vous et votre estime de vous même. Cette situation peut vous empêcher de prendre de bonnes décisions, de faire votre travail ou de mener vos activités quotidiennes.

Parfois, il faut un certain temps pour qu'une personne se rende compte qu'elle est victime de maltraitance. Elle ne croit pas que cela puisse lui arriver. Si c'est votre cas, vous n'êtes pas seul —quelqu'un vous écoutera.

Comportement dominateur

L'auteur de la maltraitance peut être d'humeur changeante ou en colère. Ces humeurs et comportements agressifs peuvent s'intensifier au fil du temps. Cette personne peut utiliser la colère pour vous dominer.

Certaines personnes croient qu'elles sont responsables du comportement colérique d'une autre personne — elles ne voient pas qu'elles sont maltraitées.

Si un conjoint, un membre de votre famille ou un ami vous maltraite,
ce n'est pas de votre faute.

Date de modification :