La maltraitance des aînés est inacceptable : Violence sexuelle

« Le cauchemar de Claire »

Claire n'a pas touché à son souper. Il en est ainsi tous les soirs maintenant. Elle n'est plus heureuse depuis que son neveu, Louis, est venu vivre avec elle. Les médecins ont insisté pour que quelqu'un s'occupe d'elle. Cela semblait plein de bon sens : Louis pouvait l'aider à faire ses courses et à entretenir la maison, et il y avait quelqu'un d'autre dans la maison pendant la nuit.

Mais Louis était beaucoup plus que ce qu'elle avait demandé! Elle redoute le moment où il la fait venir dans le salon pendant la soirée. Elle ne veut pas se souvenir de la première fois où il l'a obligée à le faire, mais maintenant, il s'attend à ce qu'elle lui fasse des caresses sexuelles pendant qu'il lit des magazines pornographiques. Elle a honte. Mais lorsqu'elle a refusé de le faire, il l'a frappée. Puis, il lui a dit que si elle causait des ennuis, il la pousserait dans l'escalier et la laisserait mourir. Tout le monde penserait qu'il s'agissait d'un accident.

Claire est vraiment terrifiée. Il semble que personne ne vient plus à la maison. Elle commence à penser qu'elle devrait appeler la police. Il est difficile pour elle d'envisager d'attirer autant l'attention, mais il n'est peut-être pas sécuritaire d'attendre avant d'en parler à quelqu'un!

À quoi cela ressemble-t-il?

La violence sexuelle englobe toute activité ou tout attouchement sexuel non voulu, par exemple :

  • Embrasser ou caresser une personne ou avoir des relations sexuelles avec elle sans son consentement;
  • Continuer un contact sexuel même après que la personne a demandé d'arrêter;
  • Poser des actes sexuels dangereux ou dégradants sous la contrainte.

L'agression sexuelle est un crime au Canada. Imposer un comportement sexuel à une autre personne, même mariée, constitue un crime.

Parmi les autres infractions de nature sexuelle, on compte l'exploitation sexuelle des enfants et des personnes handicapées.

Que puis-je faire?

  • Parlez à une personne de confiance.
  • Appelez une ligne secours pour les victimes d'agression sexuelle.
  • Consultez un(e) infirmier(ère), un travailleur social ou un médecin.
  • Appelez la police.
  • En cas d'urgence, composez le 9-1-1.
  • Faites appel à la police pour obtenir une ordonnance pénale (engagement de ne pas troubler l'ordre public) pour éloigner l'auteur de la maltraitance.

Si vous êtes victime d'une agression sexuelle, il se peut que vous deviez vous rendre dans un endroit sûr pour demander de l'aide. Vous devriez signaler l'agression à la police et aller à l'hôpital.

Date de modification :