La maltraitance des enfants est inacceptable : Que puis-je faire?

Qu'est-ce que la maltraitance des enfants?

La main de Jacques serre plus fort la petite main de sa petite-fille en entrant dans le vieux centre médical. Il a fallu du courage pour prendre le rendez-vous, mais Jacques sait qu'ils ont besoin de l'aide du travailleur social. La petite Ella et son frère sont venus passer quelques semaines de l'été chez leurs grands-parents. Ceux-ci attendaient cette visite spéciale avec impatience, ils pensaient que les enfants seraient heureux d'avoir plein d'espace pour courir et jouer. Mais les deux enfants paraissaient distants et jouaient surtout à leurs jeux vidéo. Les grands-parents se sont rapidement inquiétés des cauchemars fréquents d'Ella. Les bruits forts semblaient la faire sursauter. Jacques s'est attaché à gagner la confiance de la fillette, petit à petit. À la fin des vacances, Ella s'était cachée dans le placard et avait refusé d'en sortir. En pleurant, elle a expliqué à son grand-père que ses parents sont toujours en train de se disputer. Souvent, son père bouscule sa mère, puis celle-ci lui lance des objets. Ils crient beaucoup. Ella pensait que tout était de sa faute à elle et que si elle retournait chez elle, quelque chose de mal allait arriver. Le cœur de Jacques se serre à la pensée que sa fille et ses petits-enfants supportent ce genre de vie. Il n'aime pas l'idée d'intervenir dans cette affaire, mais il sait que la sécurité et le bien-être des enfants sont ce qui compte par-dessus tout. Il espère que des conseils peuvent encore être utiles. Peut-être que sa fille et son mari peuvent se reprendre en main et rendre leur foyer plus accueillant pour leurs enfants.

La maltraitance des enfants peut être physique, sexuelle et psychologique. Ce peut être aussi de la négligence et toute forme de violence que les enfants voient ou entendent dans leur famille. La personne qui maltraite l'enfant peut être :

  • un parent,
  • un frère ou une sœur,
  • un proche,
  • quelqu'un qui fournit des soins,
  • un tuteur,
  • un enseignant,
  • un spécialiste ou un bénévole qui travaille avec des enfants (un médecin ou un entraîneur, par exemple).

Il se peut que l'enfant soit maltraité chez lui ou ailleurs - au domicile d'autres personnes, à l'école, au centre communautaire ou dans un lieu de culte. Parfois, les parents de l'enfant ont subi de la maltraitance lorsqu'ils étaient enfants, par exemple dans les pensionnats indiens que beaucoup d'Autochtones ont été obligés de fréquenter. La maltraitance qu'une personne a subie dans son enfance, que ce soit à la maison ou ailleurs, peut changer la façon dont elle s'occupe de ses propres enfants, puisque la maltraitance est, bien souvent, un comportement appris. Nous nous concentrerons ici sur la maltraitance des enfants dans le milieu familial.

Au Canada, il y a des lois fédérales, provinciales et territoriales qui protègent les enfants contre la maltraitance. Quelques types de mauvais traitements sont des actes criminels. Ils sont énumérés dans le Code criminel*, qui est une loi fédérale. Les lois fédérales s'appliquent partout au Canada.

On peut utiliser des lois provinciales et territoriales pour mettre fin à la maltraitance, même si elle n'est pas un acte criminel selon le Code criminel.

La maltraitance des enfants peut causer des problèmes de santé à long terme. Tous les enfants méritent d'être protégés contre les mauvais traitements.

Date de modification :