La maltraitance des enfants est inacceptable : Que puis-je faire?

Maltraitance sexuelle

Sous un soleil de fin d'automne, Karine regarde les enfants grimper dans la structure de jeu. Cela lui fait du bien d'entendre Michaël rire à nouveau et de le voir participer aux jeux. Elle en est émue. L'année dernière a été si difficile. Quand Michaël est arrivé dans sa garderie préscolaire, elle a d'abord pensé que c'était un petit garçon timide et silencieux. Puis, elle a commencé à se demander s'il se passait quelque chose. Quelques petites remarques de Michaël avaient laissé à penser qu'il en savait plus sur la sexualité que la plupart des enfants de son âge. Karine a commencé à s'inquiéter quand quelques-uns des enfants lui ont dit que Michaël touchait leurs parties génitales. Mais elle a vite compris quand Michaël s'est plaint aussi qu'il avait mal quand il faisait ses besoins. Karine a tout de suite su qu'elle devait signaler la situation, même si elle ne savait pas comment tout ça allait finir. Qu'allait-il arriver à Michaël? À sa famille? Et même à son entreprise? Finalement, les autorités ont découvert que l'oncle de Michaël abusait sexuellement du petit garçon et de son grand frère. L'enquête a été difficile pour la famille et pour tous ceux qui ont été concernés. Mais les enfants sont à présent en sécurité et reçoivent de l'aide professionnelle. Karine a beaucoup d'espoir pour Michaël. Elle est persuadée qu'il va se sentir mieux et pouvoir de nouveau faire confiance aux autres.

À quoi ressemble la maltraitance sexuelle?

S'il n'est pas consenti, tout contact sexuel avec une personne est un crime appelé agression sexuelle*.

Le Code criminel contient de nombreuses dispositions qui protègent les enfants contre la maltraitance sexuelle, qui se produit quand une personne profite d'un enfant à des fins sexuelles. Il n'est pas nécessaire qu'il y ait un contact physique. Par exemple, cela peut arriver quand un adulte invite un enfant à se toucher de façon sexuelle ou tente de leurrer un enfant sur Internet à des fins sexuelles.

Le contact sexuel entre un adulte et un enfant de moins de 16 ans est un crime. Au Canada, l'âge du consentement à des activités sexuelles est 16 ans, mais il existe quelques exceptions, quand l'âge de l'autre personne est proche de celui de l'enfant.

Pour en savoir plus sur l'âge du consentement et les rapports entre adolescents, consultez les liens du ministère de la Justice que vous trouverez dans la section « Qui peut aider? » à la fin de la brochure.

De plus, les enfants de moins de 18 ans ne peuvent pas légalement consentir à des activités sexuelles qui les exploitent. La prostitution et la pornographie sont des activités sexuelles qui exploitent les enfants, tout comme les cas où une personne en situa tion d'autorité ou de confiance, ou vis-à-vis de qui l'enfant est en situation de dépendance, a avec l'enfant des activités sexuelles, quelle que soit leur nature. La personne en situation d'autorité ou de confiance peut-être un beau-père ou une belle-mère, un gardien ou un entraîneur.

Qu'est-ce que je peux faire?

Si vous savez qu'un enfant est victime de maltraitance sexuelle, signalez immédiatement la situation à la police. En cas d'urgence, composez le 9-1-1.

Apprenez la sécurité personnelle à vos enfants et expliquez-leur comment ils peuvent rester en sécurité. Pour en savoir plus, consultez la section « Qui peut aider? » à la fin de la brochure.

Si l'on croit qu'un enfant est maltraité, il existe dans toutes les provinces et dans tous les territoires une loi qui oblige à le signaler. Si vous avez des raisons de croire qu'un enfant est maltraité, le fait de signaler l'incident ne vous causera pas d'ennui, même s'il s'avère que vous n'aviez pas raison.

Si vous avez des questions sur la façon de reconnaître la maltraitance sexuelle des enfants, vous pouvez :

  • téléphoner aux services locaux de protection de l'enfance;
  • parler à une infirmière, à un travailleur social, à un médecin ou à un enseignant;
  • téléphoner à la police.
Date de modification :