Examen du rôle de la médiation pour les aînés dans la prévention de la maltraitance des aînés

Annexe a — Bibliographie

  • ABRAHMS, S. American Association for Retired People Bulletin (septembre 2010).
  • ALEXANDER, N. « The Mediation Metamodel: Understanding Practice Around the World », Conflict Resolution Quarterly, vol. 26, no 1 (2008).
  • BAGSHAW, D. Preventing The Financial Abuse Of Older People By A Family Member: Designing And Evaluating Older-Person-Centered Models Of Family Mediation, Fourth National ADR Research Forum, juillet 2010, Brisbane, Australie.
  • BAGSHAW, D., WENDT, S. et L. ZANNETTINO. Preventing the Abuse of Older People by their Family Members, 2009, [en ligne] http://www.austdvclearinghouse.unsw.edu.au/RTF%20Files/Stakeholderpaper_7.rtf
  • BAGSHAW, D. Contested Truths: Family Mediation, Diversity and Violence Against Women, dans W. J. Pammer et J. Killian (dir.), Handbook of Conflict Management, New York, Marcel Dekker, Inc., 2003.
  • BARUCH BUSH, R. et J. FOLGER. The Promise of Mediation: The Transformative Approach to Conflict, Jossey-Bass, 2005.
  • BATSELL, M. « What Is Elder Mediation And Why Is It Useful? », The Complete Lawyer (2009), [en ligne] www.thecompletelawyer.com
  • BERTSCHLER, J. et P. BERTSCHLER. « Addressing The Imbalance Of Power In Elder Mediation Cases », dans Meyer, L, (dir.), A New Solution to Age-Old Problems, Londres, Royaume-Uni, NCS Publishing, 2009.
  • BERTSCHLER, P. et L. COCKLIN. Truce! Using Elder Mediation to Resolve Conflict Among Families, Seniors, and Organizations, Londres, Royaume-Uni, NCS Publishing (Pearson), 2004.
  • BERTSCHLER, Pat et Patricia RUFFIN. Health Care Mediation (septembre 2004), [en ligne] http://www.Mediate.com
  • BONGARD, Marilyn, avocate, Section de la famille, des enfants et des adolescents, ministère de la Justice Canada. Entrevue en personne (novembre 2010).
  • BRAUN, Joan, chef de projet, Elder and Guardianship Mediation Project (Colombie-Britannique). Entrevue téléphonique (le 8 novembre 2010).
  • BRAUN, J. et L. WATTS. Elder and Guardianship Mediation Project, Family Mediation Canada Conference, Vancouver (Colombie-britannique), octobre 2009.
  • BUTLER, .R. « Ageism: Another Form of Bigotry », The Gerontologist, vol. 9 (1969).
  • BUTLER, R.N. « Âgisme », dans L'encyclopédie du vieillissement, Paris, Serdi and Springer Pub. Co., 1997.
  • BUTTERWICK, S.J., HOMMEL, P.A. et I. KEILITZ. Evaluating Mediation as a Means of Resolving Adult Guardianship Cases, Ann Arbor (Michigan), The Center for Social Gerontology, 2001.
  • CANADIAN CENTRE FOR ELDER LAW. Backgrounder: Elder and Guardianship Mediation, Vancouver (Colombie-Britannique), 2009.
  • CANADIAN NETWORK FOR THE PREVENTION OF ELDER ABUSE. Promising Approaches in the Prevention of Abuse and Neglect of Older Adults in Community Settings in Canada, 2007.
  • CARNS, T.W. et S. MCKELVIE. Alaska's Adult Guardianship Mediation Project Evaluation, Alaska Judicial Council, 2009, [en ligne] http://www.ajc.state.ak.us/reports/adultguard.pdf
  • CARRIÈRE, G. « Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées », Rapports sur la santé, vol. 17, no 4 (2006), [en ligne] http://www.statcan.gc.ca/studies-etudes/82-003/archive/2006/9498-fra.pdf
  • CLANCY, J. Dignity Denied: Long-term Care and Canada, commentaire du président, Syndicat national des employées et employés généraux du secteur public, 2008.
  • COMMISSION DU DROIT DE L'ONTARIO. Le droit et les personnes âgées : passer à l'étape suivante, 2008, [en ligne] www.lco-cdo.org
  • COMMISSION ON LAW AND AGING. Judicial Determination of Capacity of Older Adults in Guardianship Proceedings: A Handbook for Judges, ABC Commission on Law and Aging, American Psychological Association and National College of Probate Judges, 2006.
  • COMMUNITY HEALTH PROMOTION NETWORK ATLANTIC COOPERATIVE LTD. (CHPNA). Shining A Light: A Toolkit for the Prevention of Abuse of Older Adults, 2010, [en ligne], http://www.chpna.ca
  • COY, P. et T. HEDEEN. « Disabilities and Mediation Readiness in Court-Referred Cases: Developing Screening Criteria and Service Networks », Mediation Quarterly, vol. 16, no 2 (1998).
  • WAGNER, Charles B., et coll. Elder Abuse—Legal Options—Canada, HG.org, 2010, [en ligne] (http://www.hg.org/article.asp?id=18464).
  • Choices about aging parents revive sibling strife. Associated Press, 2007, [en ligne] http://www.msnbc.msn.com/id/16542396
  • CLOKE, K. The Crossroads of Conflict: A Journey into the Heart of Conflict Resolution, Janis Publications Inc., 2006.
  • COALITION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE DES PERSONNES ÂGÉES. Lignes directrices nationales : la santé mentale de la personne âgée, Évaluation du risque suicidaire et prévention du suicide, 2006.
  • COHEN, Dr Gene. The Mature Mind: The Positive Power of the Aging Brain, New York, Basic Books, 2005.
  • COLORADO COALITION FOR ELDER RIGHTS AND ADULT PROTECTION. Close To Home: Elder Abuse Intervention Strategies, [en ligne] http://www.ccerap.org/training/training_serviceproviders.htm
  • Conservatorships and Adult Guardianships, [en ligne] (http://www.nolo.com).
  • COOPER — GORDON LLP LAWYERS. Mediating Inter-Generational Disputes, 2010, [en ligne] http://www.cooper-gordon.com/CM/Articles/MEDIATING-INTER-GENERATIONAL-DISPUTES.asp
  • COOPER, M. D. Elder Mediation: An Ethical Model, Princeton, NJ, Elder Mediation Center of New Jersey, 2009, [en ligne] http://www.eldermediationcenter.com/pg12.cfm
  • COOPER, C., SELWOOD, A. et G. LIVINGSTON. « The prevalence of elder abuse and neglect: a systematic review », Age & Ageing, vol. 37, no 2 (mars 2008).
  • COULTER, C. « Minister to launch mediation service for families of elderly people with dementia », The Irish Times (le 6 juin 2009), [en ligne] http://www.irishtimes.com/newspaper/ireland/2009/0608/1224248284677.html (page consultée le 8 juin 2009).
  • CRAIG, Y. « Elder Mediation: Can It Contribute to the Prevention of Elder Abuse and the Protection of the Rights of Elders and Their Carers? », Journal of Elder Abuse & Neglect, vol. 6, no 1 (1994).
  • CRAIG, Y. « Elder Mediation Project », Peer Counsellor Journal, vol. 12, no 1 (1995), [en ligne] (http://www.mentors.ca/PCJ12.1EMP.html).
  • CRAIG, Y. « Patient decision-making: medical ethics and mediation », Journal of Medical Ethics, vol. 22 (1996), [en ligne] http://jme.bmj.com/content/22/3/164.abstract
  • CRAIG, Y. Elder Abuse and Mediation: Exploratory Studies in America, Britain and Europe, Aldershot, Royaume-Uni, Avebury, 1997.
  • CRAIG, Y. « Intergenerational mediation: Its potential for contributing to the prevention of elder abuse », Journal of Social Work Practice, vol. 12, no 2 (1998).
  • CRAIG, Y. « The Multicultural Elder Mediation Project », dans Leibman, M. (dir.), Mediation in Context, Londres, Royaume Uni, Jessika Kingsley Publishers, 2000.
  • CRAMPTON, A.L. Applying Qualitative Methods to Intervention Research: a Case Study of Mediation as Elder Advocacy Tool in the Context of Family Conflict, Society for Social Work and Research, conférence « Research That Matters », tenue du 17 au 20 janvier 2008, [en ligne] http://sswr.confex.com/sswr/2008/techprogram/P8745.HTM
  • CUSACK, S. et W. THOMPSON. Maintenir un esprit sain : 7 étapes pour vieillir en santé, Saint-Constant, Broquet, 2005.
  • DASS, Ram. Vieillir en pleine conscience, Gordes, Le Relié, 2002.
  • DAVIS, Robert C. et Juanjo MEDINA-ARIZA.Results from an Elder Abuse Prevention Experiment in New York City, National Institute of Justice — Research in Brief, 2001.
  • DOOLEY, Avril. « Elder Mediation Pilot Project », Mediator's Institute of Ireland Newsletter (novembre 2010), [en ligne] http://themii.ie/Ezine_03_10_EM_Project.jsp
  • ELDEN & ZIEBARTH. American Bar Association, mars 1999.
  • ELDER MEDIATION CANADA. Code of Professional Conduct for Mediators Specializing in Issues of Aging, 2010, [en ligne] http://www.eldermediation.ca
  • ERWIN, Karen. « President's Message », Mediators Institute of Ireland Bulletin (février 2010), [en ligne] http://www.themii.ie/
  • FISHER, R. et W. URY. Comment réussir une négociation, 1982.
  • FOXMAN, B., MARIANI, K. et M. MATHES. « A Mediator's Ethical Responsibility in Elder Mediation: What is at Stake? », New Perspectives on Elder Mediation. Evolving Ethics and Best Practices, ACResolution - Quarterly Magazine of the Association for Conflict Resolution (été 2009).
  • GARTON-JONES, N. « Elder Mediation and Legal Issues: Planning for Mental Incapacity », 2010 World Summit & Symposium on Elder Mediation, [en ligne] http://www.slideshare.net/HeritageLaw1/elder-mediation-planning-for-incapacity
  • GARTON-JONES, N. « Elder Mediation and Ethics: An Overview », Third World Summit & Symposium on Elder Mediation, Chicago, É.-U., du 10 au 12 mai 2010, [en ligne] http://www.slideshare.net/HeritageLaw1/elder-mediation-ethics
  • GARY, S. « Mediation and the Elderly: Using Mediation to Resolve Probate Disputes over Guardianship and Inheritance », Wake Forest Law Review, vol. 32 (1997).
  • GREEN, Lindsay. You Could Live a Long Time: Are You Ready?, Toronto, Thomas Allen Publishers, 2010.
  • GROH, A. « Restorative Justice: A Healing Approach to Elder Abuse », Community Care Access Centre of Waterloo Region, Kitchener (Ontario), 6th International Conference on Restorative Justice, juin 2003, [en ligne] http://www.sfu.ca/cfrj/fulltext/groh.pdf
  • HAMILTON, J. et E. SEAMAN. Between Aging Parents and Adult Children, Mediate.com, 2000, [en ligne],http://www.mediate.com/articles/generational.cfm
  • ACTION ON ELDER ABUSE. Hidden Voices: Older People's Experience of Abuse, 2005, [en ligne], http://www.elderabuse.org.uk
  • HODGE, Gerald. The Geography of Aging: Preparing Communities for the Surge in Seniors, Montréal et Kingston, McGill -Queen's University Press, 2008.
  • HOELLER, M.J. Facilitative Mediation — A Model for Resolution of Eldercare and Family Disputes, Eldercare Mediators.com, non daté, [en ligne], http://eldercaremediators.com/aboutus/infopages/facil.htm
  • HOMMEL, Penelope. Ageism, exposé présenté lors du First World Summit and Symposium on Mediation with Issues of Aging, Ottawa, 2008.
  • HOLKUP, P.A., SALOIS, E.M., TRIPP-REIMER, T. et C. WEINERT. « Drawing on Wisdom From the Past: An Elder Abuse Intervention With Tribal Communities », Gerontologist, vol. 47, no 2 (2007).
  • IRVING, Howard et Michael BENJAMIN. Family Mediation: Contemporary Issues. Sage Publications, 1995, et Irish Times (numéro du mardi 23 mars 2010).
  • JOHNSON, L. Elder Mediation and Legal Issues, Elder Mediation Summit, Dublin, Irlande, 2009.
  • KARDASIS, A. et B. TRIPPE. Elder and Family Mediation Services, National Care Planning Council, 2010, [en ligne], http://www.longtermcarelink.net/eldercare/elder_mediation.htm
  • KARDASIS, A. et B. TRIPPE. Elder (Adult Family) Mediation: An Evolving Practice, American Bar Association Mid-Year Meeting, Boston, MA, 2009.
  • LARGENT, K. « Addressing Adult Guardianship and Conservatorship Concerns Through Mediation », ACResolution Magazine (été 2009).
  • LARSEN, R. et C. THORPE. « Elder Mediation: Optimizing Major Family Transitions », Marquette Elder's Advisor, vol. 7, no 2 (2006), p. 293–312.
  • LESER, Dr Markus, directeur, CURAVIA Verband Heime Und Institutionen Schweiz (Suisse). Entrevue téléphonique (septembre 2010).
  • MARSHALL, Doris. Silver Threads: Critical Reflections on Growing Old, Toronto, Between the Lines, 1987.
  • MARTEL, Laurent et Margot SHIELDS. Des aînés en bonne santé, supplément au Rapports sur la santé, vol. 16, Statistique Canada, No 82-003 au catalogue, 2006.
  • MAYER, B. Beyond Neutrality: Confronting the Crisis in Conflict Resolution, Jossey — Bass, 2004.
  • MAYER, B. Staying with Conflict: A Strategic Approach to Ongoing Disputes, Jossey — Bass, 2009.
  • MCCANN-BERANGER, J. Entrevue (le 8 juin 2009), The Irish Times, Dublin, Irlande.
  • MCCANN-BERANGER, J. « Elder Mediation — Changing the Face of Senior Healthcare », Mediators' Institute of Ireland, Bulletin (février 2010).
  • MCCANN-BERANGER, Judith et Judy- Lynn RICHARDS. Participants' Perspectives on the Use of Elder Mediation As a Support to Enhance Social Participation and Inclusion among Families Coping with Alzheimer's and Progressive Dementias, exposé présenté lors de la Conférence socioéconomique 2010, tenue à Gatineau (Québec) en avril 2010.
  • MCCANN-BERANGER, J. et Judy- Lynn RICHARDS. Elder Mediation: Changing the Status Quo To Help Seniors and Their Families Address Issues of Aging, presentation par affiche, Conférence de l'Association canadienne de gérontologie, 2009.
  • MCCANN-BERANGER, J. The Irish Times, Dublin, Irlande (le numéro du 23 mars 2010).
  • MCCANN-BERANGER, J. Exposé présenté lors du Third World Summit on Mediation with Age related issues, Chicago, IL, mai 2010.
  • MCCANN-BERANGER, J. Elder Mediation as a Core Service, Conférence nationale de la Société Alzheimer, Ottawa (Ontario), avril 2005.
  • MCCANN-BERANGER, J et J. RICHARDS. (2010) Participants' Perspectives on the Use of Elder Mediation (EM) As a Support to Enhance Social Participation and Inclusion among Families Coping with Alzheimer's and Dementia, exposé présenté lors de la Conférence socioéconomique 2010, tenue à Gatineau (Québec) en avril 2010.
  • MCCREARY, B. Elder Mediation Annotated Resource Library, Ann Arbor, MI, The Center for Social Gerontology, 2008, [en ligne], http://www.tcsg.org/emresourcelibrary.pdf
  • MCIVERS, K.T. Mediation Advocacy In Elder Abuse Cases, Superior Court of California, County of Santa Barbara, Court Administered Dispute Resolution (CADRe), 2006, [en ligne], http://www.sbcadre.org/articles/0017.htm
  • MEDFORD, P. What Is Elder Mediation—And What's In It For The Client And The Attorney? Portland (Oregon), Elder Mediation Services (EMS), 2004, [en ligne], http://www.eldermediationservices.com/Patsarticle.html
  • MELCHIN, K. et C. PICARD. Transforming Conflict through Insight, Toronto, University of Toronto Press, 2008.
  • MOODY, Harry. Aging: Concepts and Controversies, Pine Forge Press, Sage Publications, Inc., 2010.
  • MOOR, C., SIMPRICH, D., SCHMITT, M. et M. KLIEGEL. « Personality, Aging Self-Perceptions, and Subjective Health: A Mediation Model », The International Journal of Aging and Human Development, vol. 63, no 3 (2006).
  • MULCAHY, L. et L. SUMMERFIELD. Keeping it in the Community: The Use of Mediation in Neighbour Disputes, HM Stationery Office, 2001.
  • NELSON, T.D. « Ageism: Prejudice against our feared future self », Journal of Social Issues, vol. 61, no 2, 2005.
  • PALMORE, E.B. Ageism, Negative and Positive, New York, Springer Publishing, 1999.
  • PARSONS, R. et E. O. COX. « Mediation in the Aging Field », dans E. Kruk (dir.), Mediation and Conflict Resolution in Social Work and the Human Services, Chicago, Nelson-Hall Publishers, 1997, p. 163-178.
  • PERSSON, D. et C. CASTRO. « Mediation in Long-Term Care Facilities: A Pilot Project ». Journal of the American Medical Directors Association, vol. 9, no 5, 2008.
  • PICARD, Cheryl. « The Insight Approach to Mediation », Resolve Newsletter (printemps 2004), Médiation familiale Canada.
  • PICARD, Cheryl. « Learning About Learning: The Value of 'Insight' », Conflict Resolution Quarterly, 2003.
  • PICARD, C. et K. MELCHIN. « Insight Mediation: A Learning-Centered Mediation Model », Negotiation Journal, 2007.
  • PICARD, C. et M. JULL. « Getting to the Heart of the Matter through Deepening », Lonergan's Legacy, vol. 2 : Politics and Peacemaking, University of Toronto Press, 2010 [à paraître].
  • PURNELL, Larry et Betty PAULANKA. Transcultural Health Care: A Culturally Competent Approach. F. A. Davis Company, Philadelphie, PA., 2003.
  • REAGH, Elizabeth. Elder Law Issues. Exposé présenté à l'assemblée annuelle de Mediation PEI, Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard, 2008.
  • RENNISON, Callie. National Crime and Victimization Survey. U.S. Department of Justice, 2001.
  • RICHARDS, Dre Judy-Lynn, gériatre, University of Prince Edward Island. Entrevue téléphonique, le 8 novembre 2010.
  • RICKARD-CLARKE, P.T. (2009). Mediation and Legal Issues Explored. The Alzheimer Society of Ireland Elder Mediation Summit, Dublin, Irlande, juin 2009. [en ligne] http://www.alzheimer.ie/About-Us/Policy/Elder-Mediation-Summit-June-2009.aspx
  • RISKIN, L. Understanding Mediators's Orientations, Strategies, and Techniques: A Grid for the Perplexed. Harvard Negotiation Law Review, 1996, (1).
  • RIVERA-MILDENHALL, T., STERRITT, E. et J. PAULIN, Collaborative Practice in Elder Mediation: The Respite and Relief Project in Cornwall, Ontario, Canada. Exposé présenté dans le cadre d'un groupe de spécialistes, Elder Mediation World Summit and Symposium, Chicago, 2010.
  • RIVERA-MILDENHALL, Teresa, The Respite and Relief Program: Creating a Circle of Care, exposé présenté dans le cadre d'un atelier, Sommet sur les soins à domicile, Québec, Canada, 2010.
  • RUSSO, F. They're Your Parents, Too! How Siblings Can Survive Their Parents' Aging Without Driving Each Other Crazy, Bantam, 2010.
  • SARGENT, N., PICARD, C. et M. JULL. "Rethinking Conflict: Perspectives from the Insight Approach", Negotiation Journal [à paraître en 2011]
  • SCHEMM, R.L., MARIANI, K.R. et M. MATHES, Conflict in Assisted Living: The Promise of Elder Mediation, Assisted Living Consult, Jan-fév. 2008.
  • SCHMITZ, S. Mediation and the Elderly: What Mediators Need to Know, Mediation Quarterly, 16(1), 1998.
  • Silent and Invisible, A Report on Abuse and Violence in the Lives of Older Women in British Columbia and Yukon, 2001.
  • SILVERSTEIN, Merril, et coll., « Reciprocity in Parent-Child Relations Over the Adult Life Course », Journal of Gerontology: Social Sciences, vol. 57B, no 1, 2002.
  • SKINNER, A.B. An Introduction to Elder Mediation, or Mediation in Elder Law Cases, Avvo.com, 2010, [en ligne], http://www.avvo.com/legal-guides/ugc/an-introduction-to-elder-mediation-or-mediation-in-elder-law-cases
  • SODEN, Anne, directrice exécutive, Institut national du droit, de la politique et du vieillissement (Montréal). Entrevue téléphonique (le 7 septembre 2010).
  • SODEN, Anne, Family Matters: Ethical Issues and Avoidance of Disputes in Estate and Incapacity Planning, 2009.
  • SODEN, Anne et Charmaine SPENCER, « A Softly Greying Nation: Law, Aging and Policy in Canada », Journal of International Ageing, Law and Policy, vol. 2, 2007.
  • STATISTIQUE CANADA. Un portrait des aînés au Canada, 2006.
  • STATISTIQUE CANADA. La violence familiale au Canada : un profil statistique, 2009, [en ligne], (http://www.statcan.gc.ca/pub/85-224-x/85-224-x2009000-fra.pdf).
  • STEED, Judy, Boomer Tsunami, 2008, site Web de l'Atkinson Foundation, http://www.atkinsonfoundation.ca
  • THE CENTER FOR SOCIAL GERONTOLOGY, Adult Guardianship Mediation Manual, Ann Arbor, MI, 2002, [en ligne], http://www.tcsg.org/mediation/manual.htm
  • TURCOTTE, M. et Grant, SCHELLENGERG, Un portrait des aînés au Canada, Statistique Canada, ministre de l'Industrie, 2006.
  • UNIVERSITY OF SOUTH WALES MEDIA RELEASE, Study Aims To Halt Abuse Of The Elderly, communiqué de presse, 27 mai 2010, [en ligne], http://www.unisa.edu.au/news/2010/270510.asp
  • VAILLANT, George, Aging Well, Boston, Little, Brown and Company, 2003.
  • VAN TWISK, W. Elder Mediation: The New Crisis Counseling, 2010, Parentgiving.com, [en ligne], http://www.parentgiving.com/elder-care/elder-mediation-the-new-crisis-counseling/
  • WINSLADE, J. et G. MONK, Narrative Mediation: A New Approach to Conflict Resolution, San Francisco, Jossey — Bass, 2000.
  • WOOLF, L.M. Elder Abuse and Neglect, Aging and Human Rights, St. Louis, MO, Webster University, 1998, [en ligne], http://www.webster.edu/~woolflm/abuse.html
  • YIN, Sandra. Elderly White Men Afflicted By High Suicide Rates, Population Reference Bureau, 2006, [en ligne], http://www.prb.org/Articles/2006/ElderlyWhiteMenAfflictedbyHighSuicideRates.aspx

Annexe B — Code de déontologie des spécialistes de la médiation pour les aînés

Code de déontologie des spécialistes de la médiation pour les aînés (150KO, Aide pour PDF) (en anglais seulement)

Annexe C — Elder mediation canada
Normes d'agrément et de formation

(La consultation des intervenants et la collaboration avec ceux-ci pendant plusieurs années — et les opinions obtenues à l'échelle nationale et internationale — ont permis de rédiger le document qui suit. Considéré comme un document évolutif, il est mis à jour une fois par année.)

Contexte

Au début des années 90, le service de médiation pour les aînés a été reconnu comme très utile pour les familles et d'autres personnes qui faisaient face à des problèmes liés à l'âge. Invariablement, les évaluations des personnes qui avaient recours à ce service indiquaient comment la médiation dans les cas concernant les personnes âgées avait accru la sensibilisation à différentes situations, amélioré la communication au sein des familles et favorisé la participation et le soutien de membres de familles qui ne s'y intéressaient pas auparavant. Les familles perplexes disaient : « Pourquoi n'avons-nous pas entendu parler de cela plus tôt? » Les participants au processus étaient surpris de la mesure dans laquelle la médiation aidait à mettre l'accent sur leurs besoins et incitait tout le monde à contribuer à réduire le stress tout en améliorant la qualité de vie.

Dans bon nombre de ces cas de médiation, il y avait des personnes souffrant de démence évolutive à un stade précoce. Les médiateurs et d'autres intervenants se demandaient quand il convenait d'inclure une personne s'il y avait des menaces de préjudices.

Je suis très satisfaite de constater que la démence aux stades ultérieurs et graves est prise en compte dans les normes d'agrément dans le cas d'une personne chez qui on a diagnostiqué cette maladie et qui assiste à la médiation. Je crois qu'il est inapproprié, inefficace et souvent préjudiciable de faire participer des personnes qui sont trop déficientes. Nous avons la responsabilité déontologique de ne causer aucun préjudice. Il importe que les spécialistes de la médiation pour les aînés le comprennent s'ils choisissent de travailler dans ce domaine spécialisé
— Jena Winterburn, gérontologue

Je n'oublierai jamais le témoignage de cette femme [Pat Mutch] et de sa famille qui ont eu recours à la médiation. Quelle inspiration, car cela nous rappelle à quel point il est important d'être des médiateurs informés.
— Ernest Tannis, avocat, médiateur et animateur à la radio

La médiation pour les aînés compte un volet important sur le bien-être et la prévention qui peut souvent passer inaperçu. Elle aide les familles à trouver des façons de s'entraider tout en réduisant au minimum les niveaux de conflit. Les familles qui ont accepté qu'un médiateur les aide à tenir des discussions ciblées ont signalé une baisse marquée des niveaux de stress. Dans le cas de ceux qui doivent envisager de placer un membre de leur famille dans une résidence ou un établissement de soins — une décision draconienne et très difficile — le résultat de la médiation est souvent considéré comme une possibilité accrue que la personne reste chez elle plus longtemps. Autre élément important, il y a une capacité accrue d'établir une distinction entre les cas où les gens ont besoin de « conseils » et les cas où ils ont besoin de « médiation ».

Pendant un atelier tenu en 2007 au congrès d'Alzheimer Disease International à Caracas, au Venezuela, les participants représentant des organismes du monde entier ont fait part de leur hésitation à faire appel à des médiateurs alors qu'il n'y a pas de norme ou de tableau de service en vigueur pour les médiateurs spécialisés dans les questions relatives au vieillissement. Par ailleurs, la possibilité que la médiation pour les aînés aide les familles et que des professionnels se penchent sur les questions liées au vieillissement a suscité un vif intérêt. Les participants ont fait état du besoin de médiateurs ayant reçu une formation spécialisée et sensibilisés à ces questions et du besoin d'établir un plan en vue d'élaborer un processus d'agrément. Comme aucun processus d'agrément des spécialistes de la médiation pour les aînés n'est en vigueur, des organismes ont dit qu'ils hésitaient à orienter des personnes vers les médiateurs de peur qu'ils n'aient pas reçu une formation adéquate ou qu'ils ne soient pas sensibilisés aux questions qui pourraient se poser — en particulier dans le cas des maladies chroniques et de la démence évolutive. Le premier Sommet et symposium mondial sur la médiation pour les aînés (Ottawa, Canada, mai 2008) a permis de corroborer ces réflexions et de lancer un appel à l'action.

À la fin de 2008, le Code a été mis à jour, la médiation pour les aînés et des possibilités de formation spécialisée ont été offertes, et le travail préparatoire qui a donné une impulsion considérable à l'établissement d'un processus d'agrément pilote a commencé. Médiation familiale Canada a appuyé tout le processus, et plusieurs membres de son conseil d'administration ont consacré du temps au projet. Médiation familiale Canada a autorisé l'adaptation de documents au besoin, et bon nombre des membres de son conseil d'administration ont continué d'offrir leur expertise.

Vision

Inspirer l'excellence dans la pratique de la médiation pour les aînés au Canada.

Mission

La mission d'Elder Mediation Canada consiste à :

  • faire connaître la pratique de la médiation pour les aînés au Canada comme spécialité crédible et distincte qui promeut la dignité, le respect et la santé optimale de tous ceux qui ont accès à ce service;
  • améliorer les qualifications et l'efficacité des médiateurs au moyen de l'établissement de normes rigoureuses de déontologie, de conduite, d'éducation et de réalisation.

Objectifs

  1. Défendre la profession de spécialiste de la médiation pour les aînés à l'échelle nationale et internationale.
  2. Faire connaître davantage la médiation pour les aînés comme option importante dans le continuum de soins de santé complets.
  3. Informer les professionnels qui travaillent auprès des personnes âgées de leur responsabilité déontologique de promouvoir la médiation comme option viable et la prévention de la maltraitance des aînés.
  4. Promouvoir l'observation d'un code de déontologie.
  5. Faciliter l'échange de renseignements sur la médiation pour les aînés au moyen du courrier électronique, de séminaires en ligne, d'ateliers, de symposiums, de conférences, de réunions, de contacts professionnels, de documents, de discussions, de publications, d'un institut virtuel et d'autres médias.
  6. Promouvoir la recherche sur la médiation pour les aînés qui évalue comment les familles qui ont recours au service de médiation en bénéficient et comment la médiation peut influer sur la qualité des soins, à quel point elle leur a été utile et comment elle peut être améliorée.
  7. Maintenir un plan d'agrément à l'intention des spécialistes de la médiation pour les aînés intéressés à se conformer à des normes d'éducation, de conduite et de déontologie rigoureuses et à une norme nationale et internationale uniforme et crédible.
  8. Offrir des possibilités de collaboration et de consultation continues.

La médiation pour les aînés est un processus coopératif dans lequel un spécialiste de la médiation pour les aînés ayant reçu une formation spécialisée facilite les discussions pour aider des personnes à faire face à la foule de changements et de facteurs de stress qui surgissent souvent dans le cycle de la vie familiale. La médiation pour les aînés fait généralement intervenir un grand nombre de participants, dont des personnes âgées, des membres de la famille, des amis et d'autres personnes qui acceptent de prêter leur concours. Selon la situation, il n'est pas rare de voir participer des fournisseurs de soins rémunérés, des membres du personnel hospitalier, des représentants de centres d'hébergement et de soins de longue durée ou de soins communautaires, des médecins et d'autres professionnels. La médiation pour les aînés est un processus confidentiel, sauf si les participants en décident autrement.

Au cours des 20 dernières années, la médiation dans les cas liés au vieillissement est devenue une spécialité distincte. La médiation pour les aînés est maintenant reconnue à l'échelle internationale comme une étape importante dans le continuum de soins — promotion du mieux être, élaboration de stratégies de prévention et amélioration de la qualité de vie. Elle vise surtout à répondre aux préoccupations et aux questions tout en maintenant et en renforçant la foule de relations essentielles au mieux-être des personnes âgées. En général, y participent de nombreux intervenants qui sont préoccupés ou affectés par des événements imprévus ou non résolus ou une multitude d'autres questions, dont les suivantes :

  • soins de santé — à domicile, dans la collectivité, à l'hôpital ou dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée;
  • retraite;
  • préoccupations financières;
  • logement et modes de vie;
  • décisions des centres d'hébergement et de soins de longue durée, décisions médicales;
  • sécurité;
  • environnement;
  • fardeau du fournisseur de soins;
  • relations intergénérationnelles;
  • préoccupations en matière de relations;
  • horaires pendant les congés;
  • nouveaux mariages et situations dans les familles reconstituées;
  • maltraitance et négligence;
  • questions religieuses;
  • entreprise familiale;
  • questions relatives à la succession;
  • conduite;
  • décisions de fin de vie;
  • tutelle.

La médiation pour les aînés est fondée sur un modèle du bien-être qui promeut une approche axée sur la personne pour tous les participants — exploiter la créativité collective tout en explorant la multitude des meilleurs moyens d'améliorer continuellement la qualité de vie de toutes les personnes concernées. Souvent, les membres d'une famille ayant de piètres aptitudes à la communication qui viennent discuter sont surpris de voir comment, avec l'aide d'un médiateur, ils apprennent réellement de nouvelles façons de se parler. Les participants à la médiation déterminent les sujets dont ils veulent discuter ou les questions qu'ils veulent résoudre et s'emploient à en arriver à une entente qui vise à promouvoir le bien-être et la qualité de vie. Les idées sur les façons d'apporter une aide surgissent lorsque des personnes se réunissent et parlent de la manière d'aller de l'avant ensemble en s'entraidant, souvent en passant par des périodes très difficiles. La médiation pour les aînés favorise la communication et la participation d'un plus grand nombre de membres de la famille et d'autres personnes qui veulent apporter leur aide. Il est de plus en plus courant de voir des hôpitaux et des centres d'hébergement et de soins de longue durée participer au processus et souvent promouvoir et amorcer celui ci.

Les spécialistes de la médiation pour les aînés qui ont reçu une formation dans cette spécialité utilisent leurs compétences pour résoudre les problèmes complexes auxquels font face les personnes âgées en faisant appel à leur sensibilité, à leur écoute active et à un langage inclusif pour s'assurer que la médiation est respectueuse. La médiation pour les aînés vise à créer une meilleure façon de présenter des stratégies de discussion et de résolution des conflits fondées sur la coopération en ce qui concerne les questions de vieillissement. Des études ont été entreprises pour examiner les avantages mentionnés et signalés par les membres des familles. Il est reconnu que le niveau et le degré d'intensité du soutien familial constituent un facteur très important de l'adaptation de la personne âgée aux changements dans son mode de vie. Des membres de la famille qui peuvent avoir été passifs pendant des années sont invités à s'impliquer. Il fait chaud au cœur et il n'est pas surprenant de voir bien des membres de la famille et des amis proches répondre à la demande de participation à la médiation et offrir leur soutien. Les relations sont renforcées, des liens étroits sont tissés et, dans certains cas, des liens sont rétablis. La résilience familiale et organisationnelle peut être à son meilleur.

— Judy McCann-Beranger

Les spécialistes de la médiation pour les aînés utilisent un modèle de médiation axé sur le client selon lequel tout ceux veulent participer au processus sont présents, tous les intérêts sont pris en considération et les questions de sécurité et de maltraitance, le déséquilibre des pouvoirs ou les vulnérabilités sont définis, les conséquences et les points de vue culturels sont pris en considération et examinés avant que la décision d'utiliser la médiation soit prise. Le spécialiste de la médiation pour les aînés divulgue tout conflit d'intérêts perçu ou réel et promeut la communication complète des renseignements aux participants et entre ceux ci. En ce qui concerne la sécurité et le bien-être, lorsqu'une des parties fait part de son appréhension, le spécialiste de la médiation pour les aînés examine la situation avant d'accepter d'offrir ses services. Au cours de la médiation, les spécialistes de la médiation pour les aînés continuent de tenir compte des facteurs culturels qui peuvent influer sur le processus. Le spécialiste de la médiation pour les aînés demande des avis juridiques indépendants et fait appel à un autre médiateur s'il ne possède pas l'expertise nécessaire pour accepter la médiation.

Les spécialistes de la médiation pour les aînés s'engagent à respecter les critères suivants :

Empathie
Capacité de faire preuve de sensibilité et de compréhension lorsqu'on entend parler d'un événement ou d'une activité d'autres personnes ou qu'on lit quelque chose à ce sujet.
Axé sur la personne
Appuyer et honorer la personne et les partenariats entre tous les participants concernés (individu, famille, systèmes de soutien familial, fournisseurs de soins) tout en préservant l'autodétermination, la dignité et la qualité de vie à tous moments.
Respect
Assurer l'intégrité et l'équité et faire en sorte que tous les participants soient respectés et valorisés pendant le processus de médiation. Les médiateurs sont déterminés à utiliser un langage respectueux et inclusif.
Responsabilité
Rendre des comptes concernant le processus de médiation pour les aînés et en vue d'obtenir un résultat pratique.
Démocratie
Promouvoir l'équité pour tous les participants au processus de médiation, quels que soient le sexe, l'âge, la culture, la religion ou le statut socio -économique.
Collaboration
Collaborer avec les autres pour obtenir le meilleur résultat possible déterminé par les participants.
Qualité
Veiller à ce que le processus de médiation repose sur une pratique fondée sur des données probantes et soit accessible et axé sur un résultat atteignable.
Délai d'exécution
Veiller à ce que le processus de médiation se déroule avec efficacité et dans le délai prévu.

Processus d'agrément

Un spécialiste de la médiation pour les aînés agréé (Cert.EM) a une formation d'au moins 100 heures dans le domaine de la médiation de base ou familiale et de 100 heures en médiation pour les aînés, y compris dans les domaines suivants : cycle de vie familiale et dynamique intergénérationnelle, maltraitance des aînés, droit de la famille et des aînés, déséquilibre des pouvoirs, chagrin et perte, âgisme, tutelle, démence et maladies chroniques et questions financières et déontologiques.

Les spécialistes de la médiation pour les aînés agréés sont membres en règle de leur organisme de médiation national et observent le code de déontologie. Ils détiennent une assurance responsabilité pour la pratique de la médiation.

Pour amorcer le processus d'agrément, le candidat doit présenter une demande remplie ainsi que son curriculum vitae, une preuve d'assurance et trois lettres de référence. On s'attend à ce qu'il détienne un grade universitaire dans une discipline connexe, sauf s'il possède une expérience professionnelle ou de la vie équivalente qui peut être corroborée, validée et acceptée. Un certificat de médiation antérieur d'un autre organisme serait considéré comme un atout ainsi qu'un stage ou une période de surveillance approuvé ou une preuve d'un minimum de dix cas de médiation pour les aînés auxquels il a consacré en moyenne au moins dix heures.

Les candidats au certificat de médiation pour les aînés auront la possibilité de démontrer leurs qualités et leurs valeurs sur le plan de l'empathie ainsi que leurs compétences, leurs capacités et leurs connaissances en médiation. Ils devront démontrer leur engagement envers la prise en charge de soi et l'autodétermination et démontrer qu'ils possèdent des connaissances dans le domaine général des questions liées au vieillissement et du cycle de vie d'une famille.

Le candidat devra présenter une simulation ou une démonstration en direct qui sera évaluée par au moins deux évaluateurs approuvés. À cette fin, il peut présenter une vidéo sur la simulation d'une médiation pour les aînés pour évaluation. Une auto-évaluation du segment sera demandée. (Lorsque le candidat ne répond pas aux exigences minimales, une entrevue a lieu, et la simulation peut être répétée sur demande et dans les dix mois suivant la démonstration originale.)

Après que l'évaluation des compétences a été effectuée avec succès, le candidat doit subir un examen écrit de trois heures.

Le renouvellement de l'agrément et une preuve de formation et de pratique annuelle sont exigés tous les quatre ans. On s'attend à ce que le candidat connaisse les études fondés sur des données probantes et leurs répercussions sur la pratique de la médiation pour les aînés. Il faut au moins 17 heures de formation et de perfectionnement professionnel ainsi qu'une moyenne de dix cas de médiation pour les aînés, de co-médiation ou d'encadrement par année.

Des dossiers d'évaluation seront conservés à titre confidentiel par l'administrateur de l'agrément pendant une période de deux ans, et un dossier principal sera conservé indéfiniment pour les archives.

L'administrateur de l'agrément s'assurera que tous les documents sont reçus dans le délai prévu et il informera les coprésidents du comité d'agrément lorsque tous les documents seront en règle et prêts à être approuvés par le comité d'agrément. L'administrateur de l'agrément ou les coprésidents du comité d'agrément veilleront à ce que tous les documents soient remplis.

Tout rapport ou signalement d'une conduite contraire au code de déontologie fera l'objet d'une enquête, des délais seront envisagés et le comité d'agrément formulera une recommandation au Comité exécutif en vue de la prise d'une décision à huis clos.

Les spécialistes de la médiation pour les aînés doivent s'assurer qu'ils ont fait les études spécialisées, qu'ils ont suivi la formation et qu'ils possèdent les compétences nécessaires pour s'occuper de questions spécialisées — par exemple la tutelle.

L'administrateur de l'agrément sera une personne-ressource pour le comité d'agrément. Le comité d'agrément surveillera l'élaboration de la politique et la mise à jour de la politique à recommander au conseil d'administration. Ils examineront et recommanderont une mise à jour annuelle des suggestions concernant le code de déontologie, l'examen et toute autre partie du processus d'agrément et d'évaluation. Le comité se penchera sur les questions présentées par l'administrateur de l'agrément qui surgiront au sujet de l'agrément des candidats et formulera une recommandation au comité exécutif du conseil d'administration lorsque cela conviendra.

L'administrateur de l'agrément sera un médiateur familial agréé et un spécialiste de la médiation pour les aînés agréé ou un aspirant spécialiste de la médiation pour les aînés ayant des compétences manifestes en relations interpersonnelles et en responsabilité déontologique. Il gérera le processus d'agrément, tiendra à jour les dossiers d'agrément, mettra à jour le tableau d'agrément et sera le point de contact initial concernant les candidats. L'administrateur travaillera directement avec le comité d'agrément, tiendra un tableau courant des évaluateurs de l'agrément et servira au dépannage s'il y a lieu. L'administrateur veillera à ce que les évaluateurs de l'agrément possèdent un agrément en règle en médiation pour les aînés, à ce qu'ils soient à jour dans leur pratique, déterminés à continuer d'acquérir des connaissances et désireux de suivre des cours au besoin pour parfaire leurs connaissances.

Les préoccupations au sujet de l'agrément seront examinées par l'administrateur de l'agrément qui consultera les coprésidents du Comité d'agrément.

Date de modification :