Examen du rôle de la médiation pour les aînés dans la prévention de la maltraitance des aînés

Section 2 — La médiation pour les aînés en pratique

B. Exemples de médiation pour les aînés aux États-Unis

a. OhioKePro Project — États-Unis

Il existe un modèle de médiation pour les aînés unique aux États-Unis grâce aux Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS) dans l'État de l'Ohio. L'Initiative de médiation des CMS a été lancée en 2003 pour les bénéficiaires de Medicare qui se plaignaient de la qualité des soins qu'ils recevaient. Elle permet aux bénéficiaires, aux médecins, aux hôpitaux et à d'autres services de soins de santé de répondre les uns aux autres et de résoudre ensemble les préoccupations au sujet du traitement, ce qui évite les soupçons de négligence sous quelque forme que ce soit. Le projet comprenait la formation du personnel offrant des soins directement aux bénéficiaires. Les objectifs particuliers définis étaient les suivants : indices de satisfaction plus élevés, sensibilisation accrue à la médiation et service de médiation amélioré. Les objectifs visés par la formation étaient la définition des questions communes en matière de service de qualité, les méthodes de communication fondées sur l'empathie et la détermination de l'importance de la médiation pour les bénéficiaires et les aidants naturels en conflit. Un autre objectif sur le plan de la direction était l'accroissement des connaissances du personnel sur les compétences dans le domaine de la médiation, l'élément primordial de la neutralité et de la reformulation et la formation du personnel concernant les réponses empathiques.

S'appuyant sur le modèle des premières impressions utilisé à la Clinique Mayo de Scottsdale, la spécialiste de la médiation pour les aînés, Karen Rice, a conçu le nouveau service. Elle a constaté que le fait de considérer l'option de la médiation en cas d'insatisfaction des patients à l'égard des services de santé et, en particulier, l'Initiative de médiation des CMS concernant l'insatisfaction des bénéficiaires au sujet de la qualité des soins qu'ils reçoivent, avait une incidence positive sur la sensibilisation aux services de médiation, le recours aux services, les relations avec les clients, la confiance et la satisfaction à l'égard des services de qualité.

b. Court Connected Pilot Adult Guardianship/Conservatorship Mediation — Alaska

Le programme Adult Guardianship/Conservatorship Mediation du système judiciaire de l'Alaska (2005 2009 et années suivantes), a permis de concevoir et d'offrir une approche des cas de tutelle qui répondait aux préoccupations familiales et sociales tout en préservant l'autodétermination et la dignité des personnes considérées comme ayant besoin de soins en raison de leur incapacité, dont un grand nombre étaient des personnes âgées. La moitié des médiations qui ont eu lieu dans le cadre du projet ont permis d'exprimer des préoccupations ou des allégations de maltraitance, de négligence et de négligence de soi et ont fait intervenir les Services de protection des adultes (Largent, 2009). Les médiateurs ont amené le répondant ou la personne sous tutelle, la famille et d'autres personnes qui s'occupaient de près d'un processus constructif de résolution des problèmes à se pencher sur les préoccupations en matière de soins, de sécurité, de gestion financière et de capacité.

En établissant un climat empreint de respect et de coopération, les médiateurs ont préparé le terrain pour l'échange de renseignements et de sentiments importants. Des questions difficiles ont été discutées de manière à promouvoir la compréhension mutuelle et des relations coopératives soutenues. Des solutions de rechange créatives et moins restrictives visant à répondre aux besoins du répondant ou de la personne sous tutelle ont été examinées, ce qui a permis d'éviter de recourir inutilement à des tuteurs. Des politiques et procédures générales ont été élaborées en collaboration avec des représentants des tribunaux et des organisations, des organismes et des groupes connexes (Largent, 2009). Le système de soutien familial et des aidants naturels a été amélioré, d'où la prévention de la perte d'indépendance et de droits, de l'institutionnalisation ou de l'exploitation financière, de la négligence ou de la maltraitance (Cairns et McKelvie, 2009).

c. Une intervention en matière de maltraitance des aînés avec les collectivités tribales

Ce modèle d'intervention sur la maltraitance des aînés fondé sur la conférence d'aide aux familles (CAF) est une intervention axée sur les aînés, la famille et la collectivité pour la prévention et l'atténuation de la maltraitance des aînés. Il est basé sur une intervention auprès des familles conçue par les Maoris de Nouvelle-Zélande, selon laquelle les modes d'intervention d'Europe occidentale dans les cas de protection de l'enfance minaient des valeurs familiales comme la définition et la signification de la famille, l'importance de la spiritualité, l'utilisation des rituels et la valeur de la non-ingérence (Holkup, 2007). La CAF offre la possibilité aux membres de la famille de se réunir afin de discuter et d'établir un plan pour le mieux-être de leurs aînés.

Au moyen d'une méthode de recherche participative communautaire, les chercheurs ont mis en œuvre, dans le cadre d'un projet pilote, la CAF dans une collectivité autochtone du nord-ouest des États-Unis. L'intervention fondée sur la CAF, qui avait été introduite et facilitée par les chercheurs, a servi à former des membres de la collectivité pour qu'ils organisent les réunions familiales et a été intégrée à un organisme tribal, qui surveillera la mise en œuvre de la CAF.

L'approche constructive du processus de la CAF aide à mettre l'accent sur les préoccupations des familles et leur permet de concentrer leurs efforts sur une action positive. La CAF, qui est fondée sur les points forts, offre un moyen individualisé et adapté à la culture de définir les besoins des aînés autochtones fragiles aux États-Unis et de trouver des solutions à partir des ressources familiales et communautaires disponibles.

d. Programme de communication facilitée

ACCORD, centre de résolution des conflits à Birmingham (État de New York) a créé un nouveau programme intitulé Assisted Senior Communication (Programme pour les aînés, leurs familles et d'autres personnes) (ASC). ASC est un programme confidentiel gratuit qui fait appel à un modèle de discussion facilitée pour aider les personnes âgées et ceux qui s'en occupent. ASC peut servir à examiner des solutions de rechange à diverses questions comme les soins de santé, les questions financières, la tutelle, la prestation de soins, le mode de vie, les soins de courte durée et de longue durée et toute autre question concernant les personnes âgées. ASC peut :

  • aider à renforcer la capacité d'une famille de résoudre les problèmes à court terme ou à long terme;
  • aider les aidants naturels à répondre aux besoins en évolution des personnes âgées;
  • aider les aînés et leurs familles à répondre aux préoccupations concernant les soins aux personnes âgées;
  • aider à répondre aux souhaits des personnes âgées concernant la répartition de leurs effets personnels et de leurs biens.

[TRADUCTION]

Services de communication facilitée pour les aînés dcrite ci-dessous

Services de communication facilitée pour les aînés - Équivalent textuel

Image : Diagramme d'un modèle de services de communication animés pour les aînés. Le diagramme montre un processus de discussion qui permet la contribution de différentes parties afin de générer des options qui peuvent mener à une entente ou à un plan.

ACCORD offre les services d'ASC à divers endroits qui sont confortables et accessibles aux personnes âgées. Les services peuvent être offerts à domicile, dans une maison de santé ou un autre endroit convenu d'un commun accord. Les discussions tenues par les médiateurs d'ASC donnent souvent lieu à un plan ou à une décision à long ou à court terme au sujet du mode de vie futur plutôt qu'à un accord officiel. Les médiateurs d'ASC aident les parties à consigner le plan ou la décision. Cette étape précise que tous s'entendent sur le langage particulier et leur permet de connaître les mesures qu'ils doivent prendre.

Date de modification :