Ententes de garde partagée : entrevues de parents
(Étude pilote)

2004-FCY-5F

ANNEXE B : POINTS DE DÉSACCORD SIGNALÉS ENTRE PARENTS ET FACTEURS SIGNALÉS QUI PERMETTENT DE LES ÉVITER

1. POINTS DE DÉSACCORD

Problèmes associés aux valeurs parentales

  • Conjoint donne trop facilement — n’enseigne pas aux enfants la valeur de l’argent et les responsabilités.
  • Disparité des niveaux de vie entre les deux foyers; le père estime que les enfants n’ont pas besoin d’avoir tout ce qu’il y a de mieux.
  • Questions touchant à l’éducation en général (2 cas).
  • L’enfant a des problèmes à l’école, mais la mère ne veut pas en discuter.

Désaccords sur les règles de conduite des enfants

  • Le père donne trop de liberté à sa fille — mais il ne veut pas en discuter.
  • Différences de règles entre les deux foyers.
  • L’enfant utilise la moto du père, ce que la mère n’aime pas.
  • Chez la mère, les enfants conduisent des motos tout terrain, alors que le père estime qu’ils sont trop jeunes pour cela. La fille s’est cassé le bras la première fois qu’elle a utilisé une de ces motos.
  • Les règles à respecter — le répondant veut que les règles soient les mêmes dans chaque foyer — heure de coucher; manières; brossage des dents; ceintures de sécurité.
  • Désaccord au sujet du temps consacré aux sports et des répercussions sur les études.
  • Discipline (2 cas).
  • Responsabilité parentale élémentaire — heure de coucher, repas — l’ex-conjoint ne s’occupe pas de ces choses et n’a pas de routine pour les enfants.

Désaccords sur le temps passé avec les enfants

  • Les enfants veulent rester en ville pour être avec leurs amis, mais la fin de semaine est le seul moment où le père les voit.
  • N’est pas d’accord pour laisser la fille avec le copain de la mère — le répondant aimerait pouvoir refuser le premier.
  • Quand il a l’enfant, le père le confie à une gardienne ou à des amis — la mère pense qu’il devrait passer tout son temps avec l’enfant, ou le lui laisser plutôt que de payer une gardienne.
  • Soutien aux activités parascolaires.

Désaccords au sujet de la religion

  • Les enfants doivent fréquenter l’école catholique.
  • La répondante expose la fille à différentes religions, mais le père n’aime pas cela.

Reproches généraux envers l’autre parent

  • Le père tente de créer un nouveau foyer pour les enfants en coupant les liens avec la mère et la famille élargie (dans ce cas, les parents ne se voient qu’au tribunal, et les deux ont fait l’objet d’une injonction).
  • L’ex-mari est égoïste — si quelque chose dérange ses plans, il refuse de s’en acquitter.

2. FACTEURS QUI PERMETTENT D’ÉVITER LES DÉSACCORDS

Aux 19 répondants qui ont dit ne pas avoir actuellement de points de désaccord avec leur ex-conjoint, nous avons demandé comment ils pensaient y être parvenus. La raison principale qui ressort de leurs réponses est que les parents font passer en premier l’intérêt des enfants pour éviter tout désaccord. Quatorze des dix-neuf répondants ont dit que c’était là pour eux une véritable motivation. Pour certains, c’était la seule explication, alors que pour d’autres, il pouvait y avoir plusieurs explications.

  • Les parents ne discutent jamais de l’éducation des enfants, la mère ne s’occupe pas de l’enfant.
  • Respect mutuel.
  • On ne discute pas d’argent.
  • On aborde les sujets d’un point de vue neutre (ni offensif ni défensif).
  • Les responsabilités parentales sont toujours soumises à discussion.
  • Les deux sont ouverts à une discussion honnête.
  • On négocie dans tous les cas.
  • On évite les conflits de personnalités, l’ancienne relation n’entre pas en ligne de compte
  • Les parents essaient d’améliorer leurs communications.
  • Le répondant est très souple.
  • Peu de problèmes à régler, maintien du statu quo.
  • Le répondant ne s’énerve pas ou ne se laisse pas emporter par la discussion.
  • Les deux sont intelligents et ont la maturité nécessaire pour comprendre que la garde partagée doit fonctionner.
  • Les parents ont les mêmes opinions sur les principales questions.
  • Les parents sont disposés à travailler ensemble, sans amertume, ni vengeance.
  • Les deux sont des professionnels; connaissent l’autre partie; ont recherché l’aide de professionnels en matière de communication.
  • Les deux font raisonnablement preuve de maturité.

Date de modification :