Ententes de garde partagée : entrevues de parents
(Étude pilote)

2004-FCY-5F

NOTES EN FIN D'OUVRAGE

  • [1] La liste provenait de l’Enquête du ministère de la Justice du Canada sur les ordonnances de pensions alimentaires pour enfants et représentait 80 % des cas tranchés par les deux tribunaux durant cette période.

  • [2] Ainsi, dans les études ultérieures, il faudra sérieusement se demander s’il est essentiel d’interviewer les deux parents d’un mariage précédent.

  • [3] C’est-à-dire que les deux parents de l’ancien mariage ont été interviewés.

  • [4] Si les deux parents d’une ancienne union étaient inclus, cela donnait une plus grande importance à certaines familles; on a donc choisi un parent au hasard pour d’autres analyses.

  • [5] Aucun récipiendaire de la lettre n’a téléphoné pour refuser de participer. Sept personnes ont téléphoné pour manifester leur intérêt à participer à notre étude.

  • [6] Quand nous parlons de séparation dans la présente étude, nous faisons référence au moment où les parents décident de ne plus résider ensemble, en tant que partenaires, et non au moment du divorce.

  • [7] Sans être cumulatifs, les parents pouvaient choisir plusieurs modes.

  • [8] Nous avons invité les répondants à faire état d’autres domaines où le partage des responsabilités était pertinent, mais aucune suggestion n’a été faite.

  • [9] Notre discussion de la satisfaction des parents en situation de garde partagée, plus loin dans cette partie, aborde la question.

  • [10] Les commentaires des répondants figurent à l'annexe C.

  • [11] Les réponses sont détaillées à l'annexe D.

  • [12] Les réponses sont détaillées à l'annexe E.

Date de modification :