Le long parcours

PARTIE 4 - EXAMEN FINAL DE LA QUESTION ET RECOMMANDATIONS

PARTIE 4 - EXAMEN FINAL DE LA QUESTION ET RECOMMANDATIONS

4.1 Les hommes et les garçons dans le commerce de l'exploitation sexuelle

Il est apparu clairement au fil de la recherche « Le long parcours » que les hommes et les garçons se trouvent face à des défis différents de ceux des femmes et des filles. J'ai la conviction que le problème social que constitue la prostitution est étudié sous l'angle féminin. Il n'y a jamais eu d'étude canadienne portant sur les hommes et les garçons engagés dans le commerce de l'exploitation sexuelle. Nous devons acquérir la compréhension des motifs qui poussent les hommes et les garçons vers le métier plus jeunes et les y gardent deux fois plus longtemps que les femmes et les filles. La présence des hommes et des garçons dans la rue semble durer plus longtemps parce qu'ils n'ont pas l'option de porter des enfants. Il est impératif que nous acquérions une compréhension distincte spécifique de l'entrée, de la vie de travail et du processus de départ des jeunes hommes pris dans le métier.

Recommandation 1

Que soit entreprise une recherche nationale sur les garçons et les jeunes hommes prenant part au commerce de l'exploitation sexuelle dans le but de déterminer pourquoi les hommes et les garçons entrent dans le métier plus jeunes et y restent plus longtemps et pour comprendre les besoins de services de ce segment de la population.

4.2 Équation de l'offre et de la demande

La présente étude a permis de constater que notre attention, le matériel minimal de prévention et les interventions sont dirigés vers les jeunes actifs dans le commerce de l'exploitation sexuelle. Les programmes d'action directe et les traitements sûrs sont conçus pour appuyer et contenir les personnes qui sont entrées dans le métier. Ces formes d'intervention visent à assurer la sécurité des jeunes de la rue. Il est clair que si nous voulons jamais avoir le dessus sur le problème, il faudra tenir compte dans l'équation du point de vue de la demande. Nous devons éduquer dans le but d'influer sur les clients présents et futurs et de les décourager. Il existe un besoin de modifier la demande de tels services. Pendant les entrevues, tant les travailleurs que les travailleuses du sexe ont parlé du flot continuel de clients demandant à se procurer leurs services. Cela pose un problème à ceux qui essaient de se soustraire au métier.

Recommandation 2

Que des efforts soient consacrés à faire diminuer la demande dans le commerce de l'exploitation sexuelle. Il faut élaborer du matériel de prévention destiné aux jeunes hommes et aux garçons pour créer la conscience du fait que le commerce de l'exploitation sexuelle constitue une forme de violence sexuelle.

4.3 Éducation

4.3.1 Éducation des pairs

Il est manifeste que le chemin permettant de sortir du commerce de l'exploitation sexuelle n'a rien de facile. Le jeunes qui se sont soustraits au métier ne sont pas acceptés par leurs pairs, qui les rejettent. On les désigne souvent d'expressions méprisantes, comme « putain », etc. Les pairs ont besoin d'être éduqués pour comprendre que les jeunes qui se sont livrés à ce métier subissent une exploitation sexuelle et que plusieurs d'entre eux ont vécu de la violence physique et sexuelle avant de se retrouver dans la rue. Plusieurs des personnes interrogées ont parlé de l'échec de leur retour en classe, de leur ajustement à la vie ordinaire et du retour à un monde sans contact avec les drogues. L'éducation des pairs pourrait avoir des effets sur le retour sûr à la vie normale d'un jeune ayant pratiqué le métier.

Recommandation 3

Que de l'information à caractère préventif soit transmise aux jeunes hommes et aux jeunes femmes par des jeunes. Ces deux groupes doivent comprendre que le commerce de l'exploitation sexuelle est une forme de violence sexuelle. Les jeunes pourraient appuyer ceux qui veulent échapper à cette violence s'ils comprenaient la dynamique du métier.

4.3.2 Information du public

Il faut que le public soit informé du problème des jeunes actifs dans le commerce de l'exploitation sexuelle. Certaines provinces ont lancé leur propre campagne et ont obtenu certains succès. Il faut une campagne nationale ciblée et appuyée sur de solides recherches qui soit apte à transmettre un message uniforme aux consommateurs en puissance, à ceux qui vivent des gains de la prostitution, aux pairs, aux membres des familles, aux parents et aux professionnels. Il semble que les campagnes nationales sur l'alcool au volant aient été fructueuses. Le même impact est possible dans le cas de la compréhension du commerce de l'exploitation sexuelle des jeunes.

Recommandation 4

Que soit conçue une campagne publicitaire nationale comportant un message clair selon lequel la prostitution est une forme de violence sexuelle et les clients en puissance sont, de fait, des agresseurs sexuels.

4.3.3 Éducation des parents

Recommandation 5

Que du matériel éducatif soit préparé à l'intention des parents afin qu'ils puissent commencer à apprendre à leurs enfants, dès le jeune âge, que l'exploitation sexuelle est une forme de violence sexuelle.

4.3.4 Éducation des jeunes et des dispensateurs de soins

Recommandation 6

Que du matériel de prévention axé sur la réalité soit élaboré à l'intention des jeunes et des parents ou des dispensateurs de soins. Ce matériel devrait être élaboré en consultation avec des personnes ayant l'expérience de la rue, c'est-à-dire des personnes qui ont quitté le métier plusieurs fois et peuvent donc fournir des renseignements précieux.

Recommandation 7

Que du matériel éducatif soit conçu sur la démarche et les défis du retrait du métier à l'intention des jeunes et des parents ou des dispensateurs de soins.

Date de modification :