Bilan sur les langues officielles 2014-2015

Développement et épanouissement des communautés de langue officielle en situation minoritaire et promotion du français et de l'anglais dans la société canadienne (Partie VII de la Loi sur les langues officielles)

3. Quels « bons coups » ayant un impact régional votre institution souhaite-t-elle souligner?

La Passerelle - Intégration et développement économique de Toronto

Le projet de sensibilisation et d'information visant les jeunes immigrants francophones et leurs parents qu'a mis de l'avant l'organisme communautaire La Passerelle - Intégration et développement économique de Toronto (La Passerelle) mérite une mention particulière.

La Passerelle s'est engagée à présenter dix-huit ateliers destinés aux immigrants francophones et portant sur diverses thématiques telles que le système de justice canadien; le vandalisme en milieu scolaire et communautaire; l'interaction avec la police; les droits linguistiques; la violence familiale; le décrochage scolaire. Les ateliers ont eu lieu dans neuf grandes villes situées dans cinq provinces, soit la Nouvelle-Écosse, l'Ontario, le Manitoba, l'Alberta et la Colombie-Britannique. L'un des volets innovateurs du projet consiste en des formations qui sont coanimées par des étudiants et étudiantes inscrits à Sudbury et à Toronto au programme Adjoint juridique du Collège Boréal et qui proviennent des communautés ethnoculturelles et des minorités raciales. Le projet mise sur la synergie entre l'expertise du milieu juridique et celle des organismes spécialisés dans l'intégration des immigrants. Le projet a été réalisé grâce à la collaboration étroite qui s'est établie entre l'Association des juristes d'expression française de l'Ontario (AJEFO) et la Fédération des associations de juristes d'expression française de common law. (FAJEF).

Ce projet est guidé par la vision d'une population immigrante francophone pour qui avoir accès à la justice en français dans sa communauté où elle est minoritaire, est un signe de plus que ses membres participent pleinement à leur nouvelle société. La création de liens entre divers organismes communautaires locaux issus des communautés de langue officielle en situation minoritaire est le véritable succès de cette initiative. Leur vision partagée les amène à viser un même but, celui de sensibiliser les jeunes immigrants et leurs parents à leurs droits linguistiques et, de façon plus générale, au fonctionnement du système de justice canadien.

Le Ministère a octroyé un financement de 106 325 $ à la Passerelle pour l'année 2014-2015.

Consultations communautaires

À l'été 2015, le ministère de la Justice du Canada a conclu un protocole d'entente avec le ministère de la Justice du Yukon au sujet des pensions alimentaires pour enfants. Conformément à cette entente, le gouvernement du Yukon offrira un nouveau service permettant d'ajuster la pension alimentaire pour enfants sans qu'il soit nécessaire de s'adresser aux tribunaux pour qu'ils en modifient le montant.

Les ministères de la Justice du Canada et du Yukon ont consulté la communauté francophone du Territoire afin d'obtenir les commentaires de ses membres sur la teneur de la clause sur les langues officielles à insérer dans le protocole d'entente fédéral-territorial. Ces consultations ont permis de préciser les services en français qui seront offerts à la population du Yukon. Non seulement les francophones pourront accéder à un site Internet qui traite dans les deux langues officielles des questions relatives à la pension alimentaire pour enfants, mais ils disposeront d'un formulaire d'enregistrement et d'inscription qu'ils peuvent remplir en français.

Date de modification :