Justice en langues officielles - Le bulletin
(No04 | Février 2012)

Le Fonds d’appui à l’accès à la justice dans les deux langues officielles

Chaque numéro du Bulletin brosse le portrait de certains projets financés par le Fonds d’appui à l’accès à la justice dans les deux langues officielles. Les projets présentés dans le présent numéro ont la particularité d’avoir été financés conjointement par le Fonds d’appui et par un autre fonds du Ministère. Car, bien que le Fonds d’appui soit le principal levier financier pour les projets touchant la justice en langues officielles, d’autres fonds peuvent aussi octroyer du financement dans des domaines particuliers. En voici deux exemples.

Médiation familiale : Une formation en français !

Cette initiative de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario vise à combler des besoins au niveau des ressources, des outils et des activités de formation en français pour les médiateurs en droit de la famille. L’objectif du projet est de développer des outils et des ressources professionnelles en français dans le domaine de la médiation familiale à l’intention de deux groupes : les professionnels qui offrent déjà des services de médiation familiale et qui seront formés pour pouvoir offrir de la formation en français en médiation familiale; et les professionnels qui désirent obtenir une formation en médiation familiale en français. Ce projet bénéficie du financement du Fonds d’appui à l’accès à la justice dans les deux langues officielles et du Fonds de soutien des familles vivant une séparation ou un divorce.

Nordique Action

Cette initiative de la Fédération franco-ténoise comporte plusieurs activités, dont l’élaboration d’outils juridiques en français, l’accès à la justice en français dans les territoires et l’implantation du programme de médiation et de résolution des conflits « Vers le pacifique » dans deux écoles francophones des territoires. Ce dernier volet du projet comporte la formation du personnel enseignant et non enseignant, des parents et des enfants qui désirent devenir médiateurs. En plus de favoriser la participation des jeunes, le projet vise à contribuer à la prévention de la violence, du décrochage scolaire et de la délinquance juvénile. Ce projet bénéficie du financement du Fonds d’appui à l’accès à la justice dans les deux langues officielles et du Programme juridique de partenariats et d’innovation.


Date de modification :