Forum sur les jeunes francophones vulnérables en situation minoritaire

8. Les suggestions de suivis

Le formulaire d’évaluation a été conçu comme outil permettant aux participantes et participants de présenter des pistes de suivis à la fin au forum. L’ordre du jour prévoyait le temps nécessaire pour permettre une réflexion individuelle plus approfondie.

8.1. Pistes de suivis suggérées par les représentants communautaires

Au total, 18 des 21 représentants communautaires ayant complété le questionnaire d’évaluation ont suggéré des pistes de suivis.

Tous les répondants indiquent qu’il est essentiel d’assurer un suivi au forum, qu’ils considèrent un succès en raison notamment de l’écoute active qu’on y a pratiquée. Cinq pistes sont proposées :

  • Réaliser un état des lieux – 8 mentions : selon ces participants, il est nécessaire de connaître l’état de la situation dans les communautés francophones en situation minoritaire par rapport aux jeunes vulnérables. C’est un nouveau dossier dans les communautés et il faut effectuer des recherches pour comprendre la situation, déterminer si des facteurs différentiels existent réellement et proposer des suivis.
  • Élargir la participation au groupe de travail – 6 mentions : ces participants indiquent que le gouvernement fédéral doit continuer à assumer le leadership dans cette initiative. Ils proposent que le groupe de travail national soit agrandi pour inclure d’autres institutions fédérales, notamment Citoyenneté et Immigration Canada, Santé Canada et Service Correctionnel Canada. Deux personnes proposent que des représentants communautaires participent aussi au groupe de travail.
  • Organiser des rencontres sur le plan régional ou local – 6 mentions : ces participants suggèrent l’organisation de rencontres semblables sur le plan régional ou local, selon les besoins. Ils proposent d’élargir la participation en incluant les jeunes, les familles, les services policiers, certains ministères provinciaux et les municipalités, en plus des intervenants professionnels des communautés.
  • Impliquer des nouveaux partenaires – 2 mentions : en plus des intervenants déjà connus, deux participants proposent d’assurer la participation de groupes d’alphabétisation familiale et d’organismes religieux aux initiatives de prévention.
  • Créer un répertoire national de pratiques exemplaires – 2 mentions : ce répertoire comprendrait les bonnes pratiques générales en prévention du crime et les bonnes pratiques dans les communautés francophones en situation minoritaire.

8.2. Pistes de suivis suggérées par les représentants gouvernementaux

Au total, 12 des 18 représentants gouvernementaux ayant complété le questionnaire d’évaluation ont proposé des pistes de suivis. Quatre pistes sont proposées :

  • Élaborer un plan d’action national – 6 mentions : le Réseau Justice Sécurité devrait élaborer un plan d’action et fixer des dates d’échéance à la lumière des discussions et des recommandations de suivi du forum. Le tout devrait déboucher à terme sur l'adoption d'une stratégie nationale permettant de coordonner et d’encadrer les diverses initiatives à l'échelle locale, provinciale et nationale.
  • Faire circuler le rapport de la séance – 5 mentions : le rapport sera envoyé aux participants mais il importe qu'il soit aussi communiqué aux décideurs et aux praticiens des institutions gouvernementales afin qu'il y ait des suivis à ce forum. Le rapport devrait en outre être communiqué aux autres institutions fédérales qui devraient participer au Réseau.
  • Inviter d’autres institutions fédérales à participer au groupe de travail – 4 mentions : les discussions de la journée ont permis de comprendre que l’enjeu des jeunes vulnérables et la prévention exigent une participation de certaines autres institution fédérales. On mentionne Santé Canada, Citoyenneté et Immigration Canada, Service correctionnel du Canada.
  • Organiser de futures rencontres – 4 mentions : il sera important de prévoir dans un plan d’action des rencontres au niveau régional d’abord, suivies par une autre rencontre nationale. Il serait important de prévoir des consortiums dans les régions qui pourraient regrouper les intervenants francophones.
Date de modification :