ÉLECTION(S)

Il ressort de la stylistique comparée de nos deux langues officielles que l'emploi de ce terme et de son quasi-homographe anglais relève, quant au nombre, d'usages tantôt identiques, tantôt différents.

1o Emploi avec un complément de nom

Lorsqu'on veut parler de l'acte d'élire une ou plusieurs personnes ou un groupe,
le mot s'emploie, en français comme en anglais, au singulier, indépendamment
du nombre du complément.

Exemples :

  • L'élection du député d'Algoma
  • L'élection des députés de l'Assemblée législative de l'Ontario
  • L'élection de l'Assemblée nationale
  • L'élection du bureau de l'assemblée (de l'association)
  • L'élection des délégués (représentants) syndicaux.

2o Emploi sans complément de nom et généralement avec un adjectif qualificatif

C'est là que l'usage des deux langues diffère. En anglais, on a toujours, semble-t-il bien, le singulier (« a general election »). En français, on aura le singulier ou le pluriel selon que la consultation portera sur un ou plusieurs sièges ou postes à pourvoir (noter en passant que, si l'on dit normalement « pourvoir à des sièges », on peut également dire « sièges à pourvoir », expression où ce verbe a un emploi transitif, ou encore « tous les sièges ont été pourvus »). C'est ainsi que l'on a toujours le pluriel dans des expressions comme :

  • élections générales
  • élections législatives
  • élections régionales
  • élections cantonales
  • élections municipales
  • élections syndicales
  • élections patronales
  • élections scolaires,

lorsqu'il s'agit de renouveler la totalité d'une assemblée ou d'un groupement.

En revanche, on aura le singulier lorsqu'il s'agira de n'élire qu'une personne.

Exemples :

  • une (l') élection présidentielle (en France ou aux États-Unis, entre autres pays)
  • une (l') élection partielle [complémentaire] (s'il n'y a qu'un siège à pourvoir, pour cause de décès ou de démission, par exemple, du titulaire).

Mais on aura de nouveau le pluriel s'il y a plusieurs sièges à pourvoir entre deux consultations générales :

des élections partielles (plusieurs titulaires décédés ou démissionnaires à remplacer).

De même on aurait « des élections présidentielles » dans le cas d'un régime politique hypothétique qui comporterait à la tête de l'État plusieurs présidents occupant à tour de rôle la charge suprême.

Date de modification :