« ET CE (CECI/CELA) » : PONCTUATION

Sur le plan de la ponctuation, l'usage paraît hésiter en ce qui concerne le tour « et ce » ou « et cela », où le pronom démonstratif est coordonné à une proposition qu'il est chargé de représenter pour introduire une précision supplémentaire. Le MULTI est catégorique : « la locution et ce s'écrit entre deux virgules »; on y trouve l'exemple suivant :

Nous avons dormi dans la forêt, et ce, malgré le mauvais temps.

Pourtant, un survol des grands dictionnaires et autres ouvrages linguistiques vient mettre en doute le caractère un peu péremptoire de cette affirmation. Ainsi, GREVISSE donne l'exemple ci-après, tiré de la Constitution belge :

Il [le prince qui se serait marié sans le consentement du roi] pourra être relevé de cette déchéance par le Roi […], et ce moyennant l'assentiment des deux Chambres.

On trouve un autre exemple dans HANSE :

Il a déclaré, et cela devant témoins…

Enfin, Jacques Drillon, dans son Traité de la ponctuation française (Gallimard, 1991), ne met la virgule que devant le « et » sans toutefois énoncer la règle.

En somme, seule la virgule qui précède le « et » semble faire l'unanimité, celle qui suit le démonstratif paraissant au contraire facultative.

Sources:

Date de modification :