l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Enfants et jeunes

Nom du programme :

Empowering Our Little Sisters Project

Organisme :

Kanikanichihk

Lieu :

Winnipeg, Manitoba

Groupe cible :

Les filles autochtones âgées de 10 à 14 ans

Personne-ressource :

Lorraine Desmarais

Téléphone :

S/O

Courriel :

ldean@kanikanichihk.ca

Site Web :

S/O

Aperçu du programme
Historique :

Le programme a été lancé en 2005 à la suite d’une série de suicides de jeunes femmes de la collectivité. Les femmes de la collectivité ont décidé que cela suffisait et qu’il était temps d’offrir une solution de rechange saine. Le programme a commencé au club des Grands frères/Grandes sœurs (GF/GS) de Winnipeg et a ensuite déménagé à Kanikanichichk en 2009. L’offre est restée continue, mais l’objectif a été modifié. Le jumelage avec des grandes sœurs était difficile, car il n’y avait pas assez de grandes sœurs. Lorsque le programme a pris fin, GF/GS a décidé que cela ne lui convenait plus. Les femmes à l’origine du programme sont donc venues à Kanikanichichk pour demander si elles pouvaient y poursuivre le programme. À partir de là, il ne s’agissait plus de faire des jumelages, mais plutôt de faire du mentorat collectif.

Description du programme
Buts et objectifs :

Aider les jeunes à se prendre en charge et à regagner la fierté de leur identité de jeunes filles autochtones, réduisant ainsi leur vulnérabilité à la violence et aux mauvais traitements; renforcer les liens entre mères et filles et les rendre davantage sains. 

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Les jeunes utilisent des remèdes traditionnels comme le tabac, la sauge, le cèdre et le foin d’odeur. Des prières peuvent être pratiquées en groupe ou en tête-à-tête avec un Aîné. Tout ce que le programme offre est axé sur la guérison. Des cérémonies de purification sont tenues avant chaque activité. Des cercles de partage ont lieu fréquemment. Dans le cadre du programme, il est également possible de participer à d’autres cérémonies comme la cérémonie du calumet, la cérémonie de la suerie et les enseignements des Aînés.

Composantes du programme :

Le programme s’adresse exclusivement aux filles autochtones âgées de 10 à 14 ans. Celles-ci se rencontrent tous les lundis et mercredis ainsi que le deuxième vendredi de chaque mois. Le lundi, elles travaillent à la réalisation d’ornements à porter lors des pow‑wow. Les rencontres du mercredi ont été ajoutées pour avoir le temps de leur enseigner les danses à effectuer pendant les pow-wow. Le programme permet d’enseigner aux jeunes les rôles traditionnels et les responsabilités des femmes autochtones. En explorant leurs racines culturelles, les participantes apprennent à être fières de leur héritage, d’elles-mêmes et de leur identité de jeunes femmes autochtones. Le programme permet de jumeler des enfants avec des mentors qui transmettent leurs expériences et servent de modèles de comportement aux jeunes filles. L’objectif est d’enseigner aux participantes l’importance, dans le futur, de servir de modèle de comportement positif en tant que mère pour leurs propres enfants. Les Aînés aident à l’animation de cercles de partage et transmettent des enseignements aux participantes. Grâce à ses enseignements, les jeunes filles se prennent en charge et prennent confiance en elles‑mêmes en tant que détentrices d’un savoir qu’elles pourront transmettre dans le futur dans leurs collectivités.

Fonctionnement des services :

Le programme est offert sur place la plupart du temps. Cependant, des voyages se font dans la collectivité lorsque les filles participent à des cérémonies et à des pow-wow.

Financement :

Le financement provient de Grands frères et Grandes sœurs, de Centraide et du ministère du Patrimoine canadien.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

En travaillant avec les familles (relations mère/fille), le programme touche la collectivité au sens large, car les familles améliorent les liens entre elles. Le programme se fait aussi connaître dans les pow-wow de la collectivité auxquels les filles participent et dansent vêtues de leurs ornements.

Partenaires :

Broadway Avenue Neighbourhood Centre.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée. 

Principales conclusions de l’évaluation :

Le rapport est disponible sur demande.

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par le maintien des connaissances culturelles et les transferts de ce savoir d’une génération à l’autre. Elle se mesure également par la promotion et le maintien de relations enrichissantes, profondes et nourrissantes entre les mères et les filles qui participent au programme.

Réalisations :

Les participantes qui ont terminé le programme ont réussi et ont poursuivi des carrières enrichissantes et des études postsecondaires.

Enjeux :

Obtenir du financement. Le financement est consacré essentiellement aux filles et aux femmes, mais la famille au complet a besoin d’aide pour que des progrès réels soient réalisés. Le programme étant mené par une seule personne, les ressources humaines sont limitées.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Les concepteurs éventuels d’un tel programme devront savoir comment fonctionne le mentorat et comment il peut être appliqué dans une collectivité. Ils devront également avoir des connaissances culturelles liées à la conception d’ornements utilisés dans les pow‑wow, connaître les protocoles à suivre lorsqu’ils travaillent avec les Aînés et être au courant de la vision du monde des Autochtones.

Ressources :

Le programme connaîtrait un meilleur degré de réussite si le personnel était plus important; une seule personne peut se laisser enliser dans la paperasse et passer ainsi moins de temps avec les clients.

Date de modification :