Le programme d’excellence en droit

Témoignages

« Pendant mon stage au ministère de la Justice, on m’a confié des projets diversifiés et stimulants qui sont propres aux tâches d’un avocat public dans la fonction publique fédérale. Par exemple, j’ai participé aux travaux préparatoires de la délégation canadienne à la Conférence mondiale contre le racisme, j’ai plaidé des causes devant la Commission des relations de travail dans la fonction publique et j’ai évalué les options stratégiques de la législation pénale proposée. Les avocats du ministère de la Justice avec qui j’ai travaillé ont déployé de grands efforts pour veiller à ce que le travail qui m’a été confié serve mes intérêts et mes objectifs. À la fin de mon stage, j’avais une idée claire de l’immense variété de travail qui s’offrait aux avocats du ministère de la Justice, une idée de l’orientation que je voulais suivre au sein du ministère et l’assurance qu’il y avait des personnes pour m’appuyer et me guider dans mon processus décisionnel. »

- Mala Khanna, Secrétaire adjointe du Cabinet - Législation et planification parlementaire, Bureau du Conseil privé (ancienne stagiaire)

« Grâce au programme, je me suis familiarisée avec de nombreux domaines du droit, allant des questions touchant les enfants autochtones au droit commercial international. J’ai découvert ma passion en travaillant pour le Groupe de la sécurité nationale (GSN)—le bureau chargé de protéger la divulgation de renseignements sous quelque forme que ce soit dans toute procédure judiciaire qui pourrait compromettre la sécurité nationale, la défense nationale ou les relations internationales du Canada. Le gouvernement est composé de tant de joueurs en mouvement qu’il est fascinant de rencontrer des gens dont la carrière est complètement différente de la vôtre et d’interagir avec eux; et pourtant nous travaillons tous à l’atteinte d’un même but: préserver la sécurité et les intérêts des Canadiens. »

- Joelle Fong, Conseillère juridique - Groupe sur la sécurité nationale, Ministère de la Justice (ancienne stagiaire)

Par le biais de ce programme innovateur, le ministère de la Justice offre aux stagiaires la possibilité d’acquérir les connaissances, les aptitudes et l’expérience essentielles à la pratique du droit.

Les étudiants de notre programme d’excellence en droit tirent avantage de l’expérience et de l’expertise d’un mentor attitré qui leur fournit du soutien et des conseils professionnels.

De plus, de nombreux étudiants bénéficient d’un volet de formation et de perfectionnement officiel, qui leur permet d’améliorer leurs qualités de plaideur, de les initier aux questions auxquelles font face les procureurs de la Couronne et d’avoir une vue d’ensemble des travaux juridiques du Ministère.

Le Programme d’excellence en droit s’adresse aux étudiants en droit civil et en common law, ainsi qu’aux étudiants d’un programme national combiné en droit civil et en common law. En plus des possibilités unique d’apprentissage et de développement professionnel qu’offre le ministère de la Justice, nous versons également un salaire compétitif pendant le stage.

Un esprit de camaraderie, une grande diversité de domaines juridiques stimulants et un milieu de travail excitant, voici quelques-uns des avantages que vous offre le Programme d’excellence en droit. Vous aurez l’occasion de participer à des dossiers suscitant beaucoup d’intérêt et exigeant un travail sous forte pression, pour un employeur qui appuie vos intérêts, votre développement professionnel et qui valorise l’équilibre travail-vie personnelle.

À propos de nous

Le ministère de la Justice, qui est encore un ministère relativement petit dont l’administration centrale se trouve à Ottawa, veille à ce que le système de justice du Canada soit aussi équitable, accessible et efficace que possible, et s’engage à promouvoir le respect des droits et libertés, de la loi et de la Constitution. Nos avocats dispensent leurs services juridiques de haute qualité dans des bureaux régionaux partout au pays ainsi que dans une quarantaine d’autres ministères et organismes gouvernementaux. Ils s’engagent activement dans des poursuites pénales et criminelles relevant des lois fédérales, plaident des affaires civiles au nom de la Couronne et donnent des avis et des conseils juridiques tout au long de l’élaboration de projets de lois, de règlements et de directives gouvernementaux.

Champs de pratique

Le ministère de la Justice fournit des conseils juridiques et politiques sur des questions pertinentes liées à toutes les activités du gouvernement fédéral. Les avocats du Ministère ont la possibilité de participer à presque tous les aspects du droit, de l’élaboration de politiques à la rédaction des lois, en passant par le litige et par la prestation de conseils juridiques aux ministères et aux organismes clients. La structure du Ministère signifie également que des avocats de bureaux différents, et même de villes différentes, peuvent travailler en collaboration sur des aspects particuliers d’un dossier donné, chacun apportant sa spécialité et son expérience aux questions à l’étude. La pratique du droit au ministère de la Justice se fait généralement dans au moins un des domaines suivants.

  • Droit applicable aux autochtones
  • Droit des affaires et droit réglementaire
  • Droit civil
  • Droit commercial
  • Politiques pénales et sociales
  • Droit de l’environnement
  • Droit de l’immigration
  • Droit du travail
  • Services législatifs
  • Litige
  • Droit public
  • Direction des affaires fiscales

Culture d’entreprise et avantages

La tradition du ministère de la Justice s’incarne dans sa culture, qui valorise l’équité, la justice, l’excellence ainsi que le respect du système juridique canadien. Le Ministère emploie les services d’avocats de partout au pays et s’engage à respecter des politiques comme l’équité en matière d’emploi, les horaires de travail souples, le partage des tâches et le télétravail. Cela permet aux employés de choisir leurs conditions de travail et de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle.

Faire carrière au ministère de la Justice offre des possibilités uniques comme une expérience pratique des tribunaux et de la recherche juridique, de la formation et du développement professionnels ainsi que l’accès à un grand nombre de ressources, dont l’intranet national du ministère de la Justice. Nos avocats travaillent dans un esprit de collégialité et de soutien et peuvent se spécialiser dans un domaine particulier du droit ou encore tirer parti des excellentes occasions qui leur sont offertes de toucher à plusieurs spécialités au cours de leur carrière, notamment : droit pénal, contentieux des affaires civiles et fiscales, élaboration de politiques, immigration, droits de la personne et droit international.

Le Ministère s’est engagé à respecter le principe de l’équité en matière d’emploi. Nous encourageons les Autochtones, les membres des minorités visibles, les femmes et les personnes handicapées à présenter des demandes d’emploi.

Rémunération

La rémunération au cours du Programme comporte l’emploi d’été (selon les besoins du bureau régional visé) et un salaire pendant votre stage.

Les participants sont assujettis aux Conditions d’emploi qui régissent les employés nommés pour une période déterminée du gouvernement du Canada.

Procédure de demande et d’entrevue

Le Programme d’excellence en droit est réparti dans différents bureaux régionaux à travers le Canada. Libre à vous d’envoyer des demandes d’admission à tous les bureaux qui vous intéressent, selon vos intérêts professionnels et vos besoins personnels, directement à l’adresse du bureau auquel vous faites la demande. Notez que chaque bureau régional a sa propre date limite.

Le processus d’entrevue est différent d’une région à l’autre. Une fois que vous aurez présenté votre demande, vous recevrez des détails sur les formalités d’entrevue pour chaque bureau régional avec lequel vous aurez communiqué.

La préférence sera accordée aux citoyens canadiens et citoyennes canadiennes. Veuillez vous assurer d’inclure dans votre demande d’emploi la raison vous permettant de travailler au Canada : la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent et résidente permanente ou un permis de travail.

Le Ministère s’est engagé à respecter le principe de l’équité en matière d’emploi. Nous encourageons les Autochtones, les membres des minorités visibles, les femmes et les personnes handicapées à présenter des demandes d’emploi.

Date de modification :