Soutien communautaire

Appuyer les familles de femmes et de filles autochtones disparues et assassinées dans leur démarche pour guérir est une priorité pour le ministère de la Justice Canada.

C’est pourquoi nous aidons les organismes communautaires qui offrent des services aux familles de femmes et de filles autochtones disparues ou assassinées. Le financement destiné à ces activités permet de combler les lacunes là où les besoins sont élevés, en misant sur le travail des organismes autochtones et sur les programmes spécialisés de services aux victimes.

But et objectifs

Cet investissement a pour but de favoriser la mise en place de services communautaires adaptés à la culture et sensibles au traumatisme vécu par les familles des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées.

Par services aux familles adaptés à la culture, on entend des services qui reposent sur les diverses cultures des familles ayant besoin d’aide. L’approche sensible au traumatisme vécu est axée sur la sécurité et l’autonomie des familles. Les fournisseurs de services aux victimes qui tiennent compte des expériences traumatisantes sont guidés par des principes comme la création d’un milieu sûr, l’établissement d’une relation de confiance, le respect des choix du client et du contrôle qu’il exerce, et la mise à contribution des forces. Ces principes sont intégrés aux politiques, aux procédures, aux pratiques et aux situations.

Les projets financés comblent les lacunes lorsque les soutiens et les services aux familles sont limités et renforce la capacité là où les services sont déjà fournis par des organisations autochtones.

Le financement est accordé en fonction des objectifs suivants du Fonds d’aide aux victimes :

  1. Favoriser l’accès à la justice et la participation des victimes d’actes criminels au système de justice;
  2. Soutenir l’élaboration de lois, de politiques et de programmes pour les victimes d’actes criminels;
  3. Promouvoir la mise en application de principes, de directives et de lois conçus pour répondre aux besoins des victimes d’actes criminels et établir le rôle de la victime dans le système de justice pénale;
  4. Accroître la connaissance et la compréhension des répercussions de la victimisation, des besoins des victimes d’actes criminels, des services, de l’aide et des programmes offerts, et des mesures législatives pertinentes;
  5. Encourager les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux à cerner les besoins des victimes et les lacunes dans les services, et à élaborer et à mettre en œuvre des programmes, des services et de l’aide aux victimes d’actes criminels;
  6. Favoriser le renforcement des capacités des organisations non gouvernementales.

Pour plus d’information

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le Fonds d’aide aux victimes :

Gestionnaire du Fonds d’aide aux victimes
Direction générale des programmes
Ministère de la Justice Canada
284, rue Wellington, 6e étage
Ottawa (Ontario) K1A OH8

Téléphone : 613-941-4193
Télécopieur : 613-954-4893
Courriel : pb-dgp@justice.gc.ca

Date de modification :