l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

HÉRITAGE HISTORIQUE

Soutien aux parents

Nom du programme :

Sacred Child Program

Organisme :

Minwaashin Lodge

Lieu :

Ottawa, Ontario

Groupe cible :

Les enfants de 0 à 6 ans et les personnes qui s’occupent d’eux

Personne-ressource :

S/O

Téléphone :

S/O

Courriel :

info@minlodge.com

Site Web :

www.minlodge.com

Aperçu du programme
Historique :

Le programme a été mis sur pied en 1996, lorsqu’on a établi la nécessité de mettre en place des services de lutte contre la violence familiale dans la région d’Ottawa. Le Minwaashin Lodge a d’abord été conçu pour les femmes, mais au fil du temps, des programmes destinés aux enfants ont été élaborés, le soutien communautaire et les partenariats se sont accrus, et d’autres programmes visant les enfants ont vu le jour. On intervient entre autres auprès des enfants à l’école, et on les soutient à leur arrivée au refuge. Le programme accorde une attention particulière aux enfants qui ont été témoins d’actes de violence. Il a récemment été modifié de façon à intégrer la maternelle à temps plein, pour venir en aide aux parents et aux enfants. 

Description du programme
Buts et objectifs :

Reconnaître, renforcer et célébrer la valeur et l’importance de la famille et du rôle des enfants.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Des cérémonies sont tenues chaque saison pour accueillir les nouveaux-nés. Une grand-mère, avec qui les parents peuvent prendre rendez-vous pour discuter et bénéficier d’un contact avec un Aîné, est présente sur place. Minwaashin dispose également d’un art-thérapeute, qui apprend aux enfants à s’exprimer à travers l’art traditionnel autochtone. Le programme utilise d’autres formes d’art traditionnelles, en particulier celles qui permettent aux enfants d’apprendre avec leurs mains. Certains partenaires du programme contribuent également à l’enseignement de la culture. Par exemple, la Bibliothèque publique d’Ottawa organise des « heures du conte » basées sur un thème autochtone, et fait appel aux services d’un marionnettiste autochtone pour travailler auprès des enfants. 

Composantes du programme :

Le programme offre des ateliers sur l’acquisition de compétences parentales positives pour les parents autochtones, le travail d’équipe chez les enfants, le renforcement de l’estime de soi au moyen de l’art et de l’artisanat, l’amélioration des compétences en matière d’écoute et de communication au moyen de contes et l’atténuation des effets de la violence familiale sur les enfants ayant été témoins d’actes de violence. Il offre également des services de garde d’enfants, d’une durée maximale de trois heures. En outre, le programme dispense aux enfants un enseignement concernant la différence entre les attouchements admissibles et inadmissibles, les services d’urgence (911), les relations saines et l’établissement de limites. Du personnel infirmier offre aux personnes qui s’occupent d’enfants des séances d’éducation sur les soins prénataux et sur les soins de la petite enfance.

Fonctionnement des services :

Les services sont offerts sur place.

Financement :

Le programme est financé par l’Agence de la santé publique du Canada, dans le cadre du projet Ka-nen (Nos enfants, notre avenir).

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Le programme fait appel à la coopération des parents, et ces derniers participent activement à son élaboration. On demande aux fournisseurs de soins de dresser une liste d’éléments « souhaités » et d’éléments « essentiels » afin que les programmes soient élaborés en fonction de ces éléments, de manière à répondre aux besoins.

Partenaires :

Société de l’aide à l’enfance; Makonsag Aboriginal Head Start Inc.; Tewegan Transition House; Tungasuvvingat Inuit; Association des femmes autochtones du Canada; Santé publique Ottawa; Bibliothèque publique d’Ottawa; Ottawa Inuit Children’s Centre; Odawa Native Friendship Centre; Wabano Centre for Aboriginal Health.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

Le rapport n’a pas été publié, et aucun des résultats obtenus ne peut être présenté.

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

Le succès se mesure par le nombre de cas menés à bien, la fréquence d’utilisation du programme et le fait que les clients continuent de faire des choix de vie positifs après avoir suivi le programme.

Réalisations :

Voir des personnes qui ont entamé le programme en tant qu’enfant vivre dans une meilleure situation que leurs parents une fois devenus adultes. Minwaashin bénéficie également d’un excellent soutien communautaire.

Enjeux :

Obtenir du financement et disposer de locaux plus vastes.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Il importe d’adhérer aux méthodes et aux façons de faire autochtones dans la mise en œuvre de ce type de programme.

Ressources :

Un financement suffisant, un personnel qualifié et des locaux adéquats sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :