l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

SITUATION ÉCONOMIQUE

Logements abordables pour les survivants d’actes de violence

Nom du programme :

Affordable Housing for Victims of Violence and Vulnerable Aboriginal People

Organisme :

At^lohsa Native Family Healing Centre Inc.

Lieu :

Southwold, Ontario

Groupe cible :

Femmes et hommes autochtones

Personne-ressource :

Shanda Kennedy, coordonnatrice de programme

Téléphone :

S/O

Courriel :

admin@atlohsa.com

Site Web :

www.atlohsa.com

Aperçu du programme
Historique :

Le programme a été lancé en juillet 2010.

Description du programme
Buts et objectifs :

Offrir un logement abordable aux victimes d’actes de violence et aux Autochtones vulnérables.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Tous les locataires des logements peuvent accéder à l’ensemble des événements culturels et des cérémonies visant à donner aux participants la motivation dont ils ont besoin pour continuer de faire des choix de vie positifs. Parmi les activités et les cérémonies, on compte notamment des festins communautaires, des cérémonies de baptême, des cérémonies de l’aube, des cérémonies de la lune, des cérémonies de la suerie, des cérémonies du calumet et des ateliers d’apprentissage linguistique.

Composantes du programme :

Le programme offre des logements sûrs et abordables en milieu urbain. Il paie aussi les services publics et les taxes des propriétés et assume leur entretien.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place dans les installations, ainsi qu’à l’extérieur des installations dans la collectivité.

Financement :

Les fonds proviennent de dons faits par des particuliers.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Tous les deux ans, l’organisation tient une conférence dans le cadre de laquelle la collectivité a la possibilité de participer et de faire entendre ses préoccupations et son point de vue quant au programme.

Partenaires :

Namerind; Nokeekway; Western Student Association; Western First Nations Student Centre; First Nations Student Centre du Fanshawe College; Domestic Court Advisory Committee de la ville de London et de Middlesex; Infants and High Risk Environment Committee; comité consultatif du Children Who Witness Violence Program; Police Consultants Committee de la ville de London; conseil du Centre for Research to End Violence Against Women; conseil du Southwest Ontario Aboriginal Health Access Centre; National Aboriginal Circle Against Family Violence; Southwest Ontario Shelter Association; No More Silence Network; défenseurs des intérêts communautaires – programme Ontario au travail et Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées; London Homeless Coalition; et Coalition Against Human Trafficking

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

On mesure le succès du programme en déterminant dans quelle mesure les logements demeurent occupés.

Réalisations :

Les participants ont maintenu leur mode de vie sain et sont devenus autonomes. Ils continuent d’opter pour une vie sans violence.

Enjeux :

L’entretien des logements au moyen de ressources humaines limitées a posé un défi important.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Les organisateurs potentiels auraient besoin d’importants investissements de capitaux et de fonds d’exploitation permanents. Pour faciliter l’exploitation de l’immeuble, on pourrait former les membres de la collectivité dans des domaines liés à son entretien (c’est‑à‑dire plomberie, aménagement paysager, électricité).

Ressources :

Pour assurer le succès du programme, il faut s’assurer de disposer du financement adéquat, de personnel qualifié et de locaux suffisants.

Date de modification :