l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Interventions en matière de violence familiale

Nom du programme :

Women’s Family Violence Program, Ganohkwasra

Organisme :

Women’s Family Violence Program, Ganohkwasra

Lieu :

Ohsweken, Ontario

Groupe cible :

Les femmes membres des Six Nations

Personne-ressource :

Sandra Montour, directrice exécutive

Téléphone :

519-445-4324

Courriel :

smontour@ganohkwasra.ca

Site Web :

http://www.ganohkwasra.ca/

Aperçu du programme
Historique :

Lorsque le Women’s Family Violence Program a été instauré en 1988, il était le premier en son genre à Ganohkwasra. Le programme employait un seul conseiller à ses débuts; il en compte maintenant 18. Quelque 2513 participantes tirent parti des programmes et des services de Ganohkwasra chaque année.

Description du programme
Buts et objectifs :

Contribuer à la stabilisation, au maintien, à la revitalisation et au renforcement de la structure familiale par des moyens adaptés à la culture pour réduire la vulnérabilité à la violence et aux mauvais traitements.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Les participantes se voient offrir un traitement dans le cadre de séances collectives ou individuelles qui marient les techniques de counseling ordinaires et les enseignements Ogweho-weh.

Composantes du programme :

Le counseling est dispensé en deux étapes. La première prend la forme d’un programme psychoéducatif de 12 semaines. La deuxième consiste en un programme intensif durant lequel les bénéficiaires entrent en contact avec leur enfant intérieur. La réalisation des objectifs du programme passe par des services de défense des droits et d’orientation; l’accroissement des connaissances et de la sensibilisation des bénéficiaires; des conférences de cas; les jeux de rôle psychologique par l’expression corporelle; le défoulement sécuritaire; les techniques de thérapie par l’art et le jeu; la massothérapie; la méditation; la relaxation; et la thérapie énergétique. Les enseignements traditionnels des Haudenosaunee constituent un élément primordial de tout counseling.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place.

Financement :

Le financement est fourni par le ministère des Services sociaux et communautaires de l’Ontario dans le cadre de la Stratégie de ressourcement pour le mieux-être des Autochtones, ainsi que par Affaires autochtones et Développement du Nord Canada.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Le conseil de bande des Six Nations et la Confédération de Haudenosaunis siègent au conseil d’administration de Ganohkwasra. Ganohkwasra entretient des liens particulièrement étroits avec la Confédération, qui fournit des bénévoles pour assurer l’entretien du bâtiment, échanger avec les participantes et mener des discussions ouvertes et personnelles. Les chefs et les gardiens de la foi sont souvent consultés sur différents aspects de Ganohkwasra, y compris la dénomination des programmes.

Partenaires :

Le conseil scolaire de Grand Erie; la police; les services sociaux; la Société d’aide à l’enfance; les services de santé des Six Nations; et les Nova Vita Women’s Services.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

Le rapport n’a pas été publié, et aucun des résultats obtenus ne peut être présenté.

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

 La réussite du programme se mesure par les résultats des évaluations individuelles, l’importance de la participation aux programmes, et la rétroaction obtenue de la collectivité.

Réalisations :

Le programme a permis d’améliorer la sécurité de plusieurs femmes. Les participantes savent reconnaître les signes de mauvais traitements, les services qui sont à leur disposition et ce qu’elles doivent faire, en plus d’avoir la certitude qu’elles trouveront toujours du soutien à Ganohkwasra.

Enjeux :

Les ressources humaines sont limitées et les listes d’attente sont telles qu’il faut attendre d’un à huit mois pour profiter d’un programme ou d’un service. Un financement accru permettrait à l’organisme d’aider un plus grand nombre de femmes dans le besoin.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Certaines composantes pourraient être reproduites, mais le programme dans son ensemble ne pourrait pas l’être. Il est intrinsèquement lié à la culture haudenosaunee, qui offre une approche unique et permet aux conseillers de fournir une orientation dans un cadre culturel et au moyen des enseignements traditionnels. Le concept de la dualité inhérente à toute personne est essentiel dans le cadre du programme.

Ressources :

Un financement suffisant, un personnel qualifié et des locaux assez grands pour la mise en œuvre des programmes sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :