l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Interventions en matière de violence familiale

Nom du programme :

Zhaawanong Shelter

Organisme :

At^lohsa Native Family Healing Centre Inc.

Lieu :

Southwold, Ontario

Groupe cible :

Les femmes (âgées de 16 ans et plus) et leurs enfants

Personne-ressource :

Shanda Kennedy, coordonnatrice de programme

Téléphone :

S/O

Courriel :

admin@atlohsa.com

Site Web :

www.atlohsa.com

Aperçu du programme
Historique :

Le refuge a ouvert ses portes en 1992 et poursuit ses activités depuis ce temps.

Description du programme
Buts et objectifs :

Offrir des services communautaires d’hébergement d’urgence et de soutien en situation de crise aux femmes et aux enfants victimes de violence; fournir du counseling en situation de crise par téléphone, notamment pour planifier la sécurité et informer sur les droits, les choix et les services disponibles; et contribuer à l’établissement d’un plan de sécurité personnalisé à l’intention des femmes et des enfants victimes de violence familiale afin d’assurer leur sécurité immédiate et de les aider à éviter de futurs mauvais traitements.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Le programme comporte des services de soutien culturel, comme des ateliers linguistiques, des festins communautaires, ainsi que des cérémonies du calumet, de la suerie, de l’aube, de l’eau et de baptême. Toutes ces activités ont pour but d’encourager les participants à trouver la motivation nécessaire pour améliorer leur vie.

Composantes du programme :

Le programme offre aux femmes et à leurs enfants des services d’hébergement d’urgence. Ces services comprennent l’élaboration d’un plan de sécurité personnalisé visant à répondre aux besoins du bénéficiaire. Le programme offre aussi des services de soutien en situation de crise (y compris du counseling par téléphone), d’information sur les droits, des ateliers d’acquisition de compétences générales et parentales, et dirige les clients vers les services appropriés.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place.

Financement :

Le financement est fourni par le ministère des Services sociaux et communautaires de l’Ontario.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Le refuge a établi un processus d’évaluation à la sortie, et les participants sont invités à fournir une rétroaction.

Partenaires :

Namerind; Nokeekway; la Western Student Association; le Western First Nations Student Centre; le Fanshawe College First Nations Student Centre; le Domestic Court Advisory Committee de la Ville de London and Middlesex; l’Infants and High Risk Environment Committee; le Children who Witness Violence Program Advisory Board; le Police Consultants Committee de la Ville de London; le Centre for Research to End Violence Against Women Board; le SW Ontario Aboriginal Health Access Centre Board; le National Aboriginal Circle Against Family Violence; la Southwest Ontario Shelter Association; le No More Silence Network; Community Advocates for Ontario Works and Ontario Disability; la Homeless Coalition de la Ville de London; et la Coalition against Human Trafficking.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

L’évaluation a mis en relief que l’information sur les services et les données financières avait été communiquée conformément aux exigences ministérielles en matière de rapports trimestriels et de rapprochement de fin d’exercice. Des politiques et des procédures claires ont été instaurées, y compris des protocoles sur la tenue des dossiers.

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par la rétroaction des participants et de la collectivité.

Réalisations :

La croissance de l’organisme constitue une réussite de haut niveau, tout comme le succès connu par les participants dans leurs efforts visant à devenir autonomes et à vivre une vie exempte de violence.

Enjeux :

Un plus grand nombre d’établissements de traitement de la toxicomanie est requis. Le respect des priorités prescrites par les services de protection de l’enfance pose des difficultés.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Il faut amener les femmes de la collectivité à participer à la planification du programme. La participation de la collectivité est nécessaire pour garantir le succès du programme.

Ressources :

Un financement suffisant, un personnel qualifié et des locaux assez grands pour la mise en œuvre des programmes sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :