l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Enfants et jeunes

Nom du programme :

Cause I Care for You

Organisme :

Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador

Lieu :

Wendake, Québec

Groupe cible :

Les jeunes (adaptable à d’autres groupes d’âges)

Personne-ressource :

Stéphane Savard, conseiller, Prévention du suicide et de la violence familiale 

Téléphone :

418-842-1540, poste 268

Courriel :

Stephane.Savard@cssspnql.com

Site Web :

www.cssspnql.com

Aperçu du programme
Historique :

La formation et la trousse « Cause I Care for You! » ont été élaborées en 2007, et aucun changement n’a été apporté depuis. La formation existe toujours et elle est offerte aux collectivités et aux refuges qui en font la demande.

Description du programme
Buts et objectifs :

Les principaux objectifs du programme sont les suivants : sensibiliser les gens à la violence en tant que phénomène, en déterminant de quelles manières les personnes qui commettent des actes de violence en sont responsables, offrir de l’information sur les attitudes et les comportements appropriés et inappropriés d’une personne qui exerce un contrôle sur une autre, offrir aux adolescents des options positives et saines à leurs relations, encourager la tenue d’un dialogue constructif, apprendre à exercer son jugement sur le phénomène de la violence, et indiquer aux participants les ressources existantes en matière de lutte contre la violence qu’ils peuvent consulter.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

S/O

Composantes du programme :

Le programme consiste en une trousse que les enseignants, les intervenants auprès des jeunes et d’autres personnes qui travaillent auprès des jeunes peuvent utiliser pour créer un dialogue sur les thèmes suivants : la jalousie, la violence psychologique, les agressions sexuelles et la violence physique. Ce travail se fait au moyen de vidéos pédagogiques qui abordent chacun de ces thèmes et qui sont suivies d’une série de questions visant à encourager le dialogue. La trousse est conçue pour être expliquée dans le cadre d’un atelier de quatre séances de 60 minutes chacune. On encourage les animateurs du programme à inclure des activités dans le cadre des ateliers (p. ex., jeux de rôle, thérapie par l’art) de manière à augmenter l’efficacité des expériences d’apprentissage et à aider à retenir les messages principaux qu’on voudrait que les jeunes retiennent. Pour chaque vidéo, on suggère une approche pour mener l’activité (qui couvre également les objectifs), une série de questions à utiliser pour favoriser la discussion, ainsi que d’autres points à approfondir (contenant des renseignements supplémentaires liés au thème de la vidéo).

Fonctionnement des services :

Le programme est offert dans diverses collectivités qui souhaitent l’appliquer.

Financement :

Le financement est fourni par le gouvernement du Québec.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

S/O

Partenaires :

Femmes autochtones du Québec.

Autres collaborations :

Une séance de formation sur les agressions sexuelles a été élaborée en collaboration avec les maisons d’hébergement et les centres de traitement pour les femmes.

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par les commentaires formulés par les collectivités qui ont choisi d’utiliser la trousse.

Réalisations :

Être capable d’offrir une ressource là où rien n’existait auparavant.

Enjeux :

S/O

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de financement pour reproduire ce programme dans les collectivités et l’atelier est d’une durée d’environ quatre heures.

Ressources :

Un financement suffisant et du personnel qualifié sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :