l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Réseaux de soutien aux familles de femmes autochtones assassinées ou portées disparues

Nom du programme :

Families of Sisters in Spirit

Organisme :

Families of Sisters in Spirit

Lieu :

Ottawa, Ontario

Groupe cible:

Femmes et adolescentes autochtones ainsi que les familles des femmes assassinées ou portées disparues.

Personne-ressource:

Bridget Tolley ou Kristen Gilchrist

Téléphone :

S/O

Courriel :

familiesofsistersinspirit@gmail.com

Site Web :
Aperçu du programme
Historique :

Le programme a été lancé en janvier 2011 et a grandement évolué au chapitre du soutien communautaire et des partenariats établis avec d’autres alliés et membres de la famille. Le programme découle de la reconnaissance du peu de soutien conféré aux familles des femmes autochtones assassinées ou portées disparues, elles qui souvent ne savent pas où et quand trouver de l’aide dans leur recherche d’information. Families of Sisters in Spirit est une façon rentable de les aider à y parvenir.

Description du programme
Buts et objectifs :

Offrir un soutien psychologique et financier aux familles des femmes et adolescentes  autochtones assassinées ou portées disparues. Promouvoir un mécanisme de sensibilisation locale et institutionnelle sur le sujet.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Le programme respecte et reconnaît les Aînés autochtones, les enseignements, les herbes médicinales et les pratiques culturelles des peuples autochtones.

Composantes du programme :

Le programme a contribué à soutenir et à organiser de grands rassemblements, des vigiles, des discussions et des forums publics. Il cherche en outre à former des alliances avec des organisations autochtones et non autochtones.

Fonctionnement des services :

Les services s’articulent autour des besoins individuels des clients. Certains ont besoin d’hébergement, d’allocations de déplacement, de véhicules de transport, etc. Les services sont fournis partout au Canada.

Financement :

Les fonds proviennent de « nos poches ». De petits dons proviennent des membres de la collectivité et d’organisations communautaires ; un dîner/spectacle de financement a eu lieu le 29 avril 2011. Deux activités de financement ont également été organisées par Amnistie internationale et le groupe local, Dustbowl Daddies; ces événements servent à payer les coûts visant à faire participer les familles aux événements et aux forums.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Les femmes autochtones et les familles des femmes et des adolescentes autochtones assassinées ou portées disparues se voient confier un rôle de chef de file dans la gestion des travaux, la réflexion à cet égard, la fourniture d’une rétroaction, le marketing, tout particulièrement à l’aide de Facebook.

Partenaires :

Amnistie Internationale, KAIROS Canada, Initiatives canadiennes œcuméniques pour la justice, Minwaashin Lodge-Aboriginal Women’s Support Centre, Walk 4 Justice, Native Youth Sexual Health Network, Prostitutes of Ottawa-Gatineau Work, Educate and Resist (POWER), Indigenous People’s Solidarity Movement Ottawa (IPSMO), Project of Heart, Women’s Resource Centre, Université d’Ottawa, Women’s Centre, Université Carleton, Comité du sida d’Ottawa, Missing Justice, Ontario Public Interest Group (OPIRG)/Groupe de recherche d’intérêt public de l’Ontario (GRIPO) Université Carleton et Université d’Ottawa, Occupy Ottawa: Indigenous Solidarity Action.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

S’assurer que les familles sont toujours au cœur de  Families of Sisters in Spirit et toujours représentées par l’organisme, se joignant (par des alliances, des réseaux formels et informels) aux collectivités autochtones et non autochtones dans un esprit de solidarité, d’amour et de soutien aux familles des femmes assassinées ou portées disparues.

Réalisations :

Rassembler les familles, permettre aux femmes autochtones de s’exprimer dans leurs propres termes, de créer des collectivités et des amitiés, d’accroître la sensibilisation à l’échelle communautaire, organisationnelle et gouvernementale, d’échanger en ligne les avis de personnes portées disparues, ce qui a permis de retrouver des femmes et des adolescentes saines et sauves.

Enjeux :

Le fait d’œuvrer sans budget constitue un défi de taille, si l’on tient compte de l’ampleur du problème et du nombre de familles qui ont besoin d’aide. Mais à l’heure actuelle, les responsables du programme mettent à profit une approche locale qui n’accepte aucun financement de sources gouvernementales ou de ceux et celles qui ne permettent pas aux familles et aux femmes autochtones de faire office de chef de file. Families of Sisters in Spirit continue de recueillir de l’argent avec le concours de ses partenaires communautaires.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Families of Sisters in Spirit a pour concept sous-jacent d’aider les familles des femmes assassinées ou portées disparues et de le faire d’une façon respectueuse et attentionnée en les mobilisant autant que possible.

Ressources :

Accès à internet, à des bénévoles et à une aide financière pour aider les clients.

Date de modification :