Justice réparatrice

Peines minimales obligatoires

Justice réparatrice - version texte

Justice réparatrice

Ce document infographique présente des données recueillies dans le cadre du Sondage national sur la justice de 2016 qui portait sur la justice réparatrice (JR) (2 019 répondants).

Connaissance de la JR

  • 52 % : faible connaissance de la JR
  • 30 % : connaissance modérée de la JR

Le sondage présentait la JR comme un processus offrant du soutien et permettant une communication, en toute sécurité, entre les personnes touchées par une infraction (victimes, délinquants et collectivité).

Points de vue sur la JR

  • Un diagramme à secteurs illustrant 64 % au-dessous duquel est affichée la description suivante : 64 % étaient d’avis que la JR devrait être accessible à toutes les victimes et à tous les délinquants, peu importe le type d’infraction, en autant que la victime et le délinquant souhaitent prendre part au processus et que le délinquant accepte la responsabilité de son geste.
  • 87 % étaient d’avis que les victimes qui le souhaitent devraient pouvoir rencontrer le délinquant et lui parler des conséquences de l’acte criminel.
  • 88 % ont dit que la JR permettrait probablement au délinquant de démontrer qu’il assume la responsabilité de son comportement et des torts causés à la victime et à la communauté.
  • Un diagramme à secteurs illustrant 62 % au-dessous duquel est affichée la description suivante : 62 % étaient d’avis que la JR ferait vivre aux victimes d’actes criminels une expérience plus satisfaisante et plus significative que le système de justice pénale traditionnel.
Date de modification :