Mes parents se séparent ou divorcent : Qu'est-ce que ça veut dire pour moi ?

Chapitre quatre : Vivre dans deux maisons

Thomas a fini par s'y faire

Les parents de Thomas se sont séparés peu après son anniversaire. Il ne les avait jamais vus se disputer. « Le plus difficile, c’est quand on l’apprend, dit-il maintenant, on ne sait pas quoi faire ou quoi dire. »

« Quand j’allais chez mon père, je m’ennuyais de ma mère, et quand j’étais chez ma mère, je m’ennuyais de mon père. Au début, on est tellement triste qu’on se met à pleurer. Ma mère me demandait comment je me sentais, mais j’étais trop en colère ou trop triste pour répondre. »

« Les choses se sont améliorées, mais ensuite, mon père s’est remarié et tout a changé de nouveau. La nouvelle femme de mon père ne jouait pas beaucoup avec moi. » C’était il y a deux ans. Thomas dit que c’est différent, maintenant. « J’ai deux maisons avec des choses différentes aux deux endroits. Je collectionne les animaux en peluche, mais je les laisse chez ma mère. Chez mon père, je collectionne les jeux de société. J’ai deux fêtes d’anniversaire, une dans chaque maison. C’est vraiment cool. »

Aujourd’hui, Thomas voit des bons côtés dans ses deux maisons. Mais les mauvais jours, il en a long à dire sur ce qu’il aime moins. Quand il trouve trop difficile de vivre dans deux maisons avec des règles différentes, il se dit ou il dit à sa petite sœur Camille : « On finit par s’y habituer. Il suffit de voir les bons côtés. »

Tes parents ont peut-être conclu une entente qui fait en sorte que tu as deux maisons — comme des milliers d’autres enfants au Canada. Ce n’est pas toujours facile, et il te faudra peut-être du temps pour t’habituer aux changements qui surviennent. Mais parfois, ça peut être agréable d’avoir deux maisons.

La plupart des enfants veulent que leurs parents fassent partie de leur vie. En grandissant, ils veulent avoir leur place dans leur maison — peu importe si leurs parents vivent seuls, s’ils se remarient et ont d’autres enfants ou s’ils retournent habiter chez leurs propres parents.

Rappelle-toi…

Peu importe l'entente qu'ils ont conclue, tes parents sont toujours tes parents.

Tout s'arrange

Pendant la semaine, Jasmine habite chez sa mère et son nouveau conjoint. Son père travaille à l’extérieur de la ville. Elle va chez lui chaque fin de semaine. « Cela ne me dérange pas, parce que je sais que je vais voir mes deux parents. C’est comme ça depuis aussi longtemps que je me rappelle, explique Jasmine. Avant, j’apportais ma valise à l’école. Maintenant, je préfère laisser des affaires dans les deux maisons; c’est plus facile comme ça. »

Même quand elle était toute petite, Jasmine connaissait toujours son horaire. Elle aimait savoir où elle s’en allait et quand elle y serait. « Quand j’étais petite, ma mère s’assurait que je puisse voir mon père quand c’était ce que l’horaire disait. Si elle ne l’avait pas fait, je ne connaîtrais pas aussi bien mon père. Alors, je suis contente qu’elle l’ait fait. »

Comment appelle-t-on des squelettes qui parlent ?

Des os parleurs.

Date de modification :