Les problèmes juridiques de la vie quotidienne
La nature, l'étendue et les conséquences des problèmes justiciables vécus par les Canadiens

Chapitre III : Le risque de besoins non comblés et l'incidence des problèmes justiciables (suite)

Meilleures variables prédictives des problèmes justiciables

Une série de régressions logistiques multiples binaires[139] ont été effectuées pour établir quelles variables sociales et démographiques étaient les meilleures variables prédictives de l'existence de chacun des 15 problèmes de justice civile. Les données descriptives de la section ci-dessus décrivent les groupes et les catégories démographiques les plus susceptibles de vivre les divers problèmes en considérant une variable à la fois. Les résultats de l'analyse à variables multiples indiquent quelles variables, dépouillées des effets statistiques des autres variables, prédisent mieux certains problèmes. Chacun des tableaux sommaires ci-dessous ne présente que les variables continues dans les modèles de régression ayant des résultats statistiquement significatifs[140] et un ratio d'incidence approché d'au moins 2,0, indiquant qu'un répondant ayant cette caractéristique particulière a au moins deux fois plus de chances d'avoir éprouvé un problème de ce genre. La valeur du coefficient de détermination multiple exprime le montant total de la variation de la susceptibilité d'éprouver un problème ou non, expliqué par toutes les variables de l'équation de régression. Essentiellement, plus la valeur du coefficient de détermination multiple est basse, plus le modèle de régression est faible.

Dans l'ensemble, le fait d'être handicapé est une variable prédictive significative de l'ensemble des 15 types de problèmes. L'efficacité prédictive de l'invalidité est, comme on pourrait s'y attendre, plus manifeste pour les problèmes associés aux pensions d'invalidité. Cela donne certainement plus de poids à l'évaluation de Howard de la mesure des multiples désavantages éprouvés pas les personnes handicapées. [traduction]  On a dit que « de tous les groupes défavorisés de la société, les personnes handicapées sont les plus exclues socialement », et que par conséquent, « les possibilités de vie restent extrêmement restreintes pour nombre d'entre elles[141].» De plus, le fait d'être relativement jeune, c.-à-d. âgé de moins de 29 ans dans les cas qui nous intéressent, est aussi une importante variable prédictive de la susceptibilité d'éprouver des problèmes justiciables. L'â ge était une variable prédictive statistiquement significative lorsqu'il s'agissait de faire part de problèmes en matière de consommation, d'emploi, d'endettement, d'aide sociale, d'intervention policière et de menace de poursuite. D'autres variables constituaient des variables prédictives importantes pour quelques types de problèmes. Les sections suivantes décrivent brièvement les variables prédictives les plus efficaces pour les quinze types de problèmes.

Problèmes liés à la consommation. Le fait d'être handicapé, le fait d'être jeune et le fait d'avoir trois enfants ou plus étaient les variables prédictives les plus importantes des problèmes liés à la consommation.

Tableau 10 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à la consommation
Problèmes liés à la consommation Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 2,3 255,6 0,0001 --
Handicapé 0,69 55,2 0,0001 2,1
Âgé de moins de 30 ans 0,78 33,4 0,0001 2,3
Âgé de 30 à 44 ans 0,75 34,2 0,0001 2,1
Trois enfants ou plus 0,44 14,6 0,0001 2,0

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,06

Lorsqu'on tient compte de tous les autres effets, les ratios d'incidence approché indiquent que les personnes plus jeunes sont légèrement plus susceptibles d'avoir un problème lié à la consommation.

Problèmes liés à l'emploi. Le fait d'être handicapé et le fait d'être jeune semblent être également des variables prédictives significatives des problèmes liés à l'emploi. De plus, comme on s'y attendrait, le fait d'être sans emploi est une variable prédictive statistiquement significative de ces types de problèmes. Voir le tableau 11.

Tableau 11 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à l'emploi
Problèmes liés à l'emploi Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 4,5 409,0 0,0001 --
Handicapé 0,86 68,1 0,0001 2,4
Âgé de moins de 30 ans 2,2 114,1 0,0001 8,6
Sans emploi 1,5 99,6 0,0001 4,6

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,15

Dans ce cas, être âgé de moins de 30 ans a un effet beaucoup plus grand sur la possibilité d'avoir des problèmes liés à l'emploi que les autres variables. Les répondants de moins de 30 ans sont 8,6 fois plus nombreux que les personnes appartenant aux autres groupes d'âge à avoir été aux prises avec un problème lié à l'emploi. Il estintéressant de noter que le fait d'être sans emploi est moins étroitement lié à l'âge. Dans ce cas, l'invalidité reste une variable prédictive importante. En effet, les répondants handicapés sont 2,4 fois plus nombreux que les autres à avoir eu des problèmes de ce genre.

Endettement. Le fait d'être handicapé et le fait d'être plus jeune sont les deux meilleures variables prédictives des problèmes liés à l'endettement. Le fait d'être jeune est la variable prédictive la plus efficace.

Tableau 12 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à l'endettement
Problèmes liés à l'endettement Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 3,5 429,0 0,0001 --
Handicapé 0,69 50,7 0,0001 2,2
Âgé de moins de 30 ans 1,2 68,4 0,0001 3,2

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,11

Aide sociale. L'invalidité, l'âge et le revenu sont les variables prédictives importantes des problèmes liés à l'aide sociale. Les personnes qui gagnent moins de 25 000 $ sont 7 fois plus nombreuses que les autres à avoir eu un problème lié aux services sociaux. L'âge est une variable prédictive significative de ce type de problème. Les personnes d'âge moyen de 30 à 44 ans) sont plus nombreuses à avoir rencontré des problèmes de ce genre, comparativement aux autres types de problèmes examinés précédemment. Ici également, les personnes handicapées sont plus nombreuses que les autres à avoir eu des problèmes liés aux services sociaux.

Tableau 13 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à l'aide sociale
Problèmes liés à l'aide sociale Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 7,5 120,8 0,0001 --
Handicapé 0,93 10,6 0,01 2,6
Âgé de moins de 30 ans 0,92 3,4 0,001 2,5
Âgé de 30 et 44 ans 1,13 5,7 0,02 3,1
Revenu inférieur à 25 000 $ 2,0 20,9 0,0001 7,4
Revenu de 25 000 à 44 000 $ 1,2 8,3 0,004 3,4

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,14

Pensions d'invalidité. Comme on pourrait s'y attendre, les personnes handicapées sont beaucoup plus nombreuses que les autres à avoir eu un problème concernant une pension d'invalidité.

Cependant, le fait d'être plus âgé, c.-à-d. avoir entre 45 et 64 ans en l'occurrence, augmente la probabilité d'avoir des problèmes liés aux pensions d'invalidité, peu importe l'effet que peut avoir le fait d'être handicapé.

Tableau 14 : Meilleures variables prédictives des problèmes concernant les pensions d'invalidité
Problèmes concernant les pensions d'invalidité Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 9,2 87,2 0,0001 --
Handicapé 2,0 45,0 0,0001 7,6
Âgé de 45 à 64 ans 1,8 11,2 0,0008 6,3

Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,24

Problèmes liés au logement. Quatre caractéristiques constituent des variables prédictives efficaces dans le cas des problèmes liés au logement : le fait d'être handicapé, le fait de recevoir de l'aide sociale, le fait d'être sans emploi et le fait d'avoir un revenu de moins de 25 000 $. L'invalidité et le chômage sont des variables prédictives tout aussi importantes des problèmes liés au logement. Les personnes à faible revenu sont 2,7 fois plus nombreuses que toutes les autres à avoir eu des problèmes liés au logement, et les personnes qui reçoivent de l'aide sociale, 2 fois plus nombreuses à avoir eu de tels problèmes.

Tableau 15 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés au logement
Problèmes liés au logement Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 5,1 118,7 0,0001 --
Handicapé 1,1 20,9 0,0001 3,0
Bénéficiaire d'aide sociale 0,99 4,1 0,04 2,0
Sans emploi 1,1 10,1 0,002 3,0
Revenu inférieur à 25 000 $ 1,0 11,1 0,0009 2,7

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,13

Discrimination. Le fait d'être handicapé, le fait d'être jeune et le fait d'appartenir à une minorité visible sont toutes d'excellentes variables prédictives statistiques des problèmes liés à la discrimination, la plus efficace étant le fait d'être handicapé, suivi, par ordre d'importance, par le fait d'appartenir à une minorité visible et le fait d'être jeune. Les membres d'une minorité visible sont 3,4 fois plus nombreux à avoir été victimes de discrimination que les personnes qui n'appartiennent pas à une minorité visible et les personnes plus jeunes sont environ 2,7 fois plus nombreuses que les autres à avoir signalé un problème lié à la discrimination.

Tableau 16 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à la discrimination
Discrimination Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 5,5 135,9 0,0001 --
Handicapé 1,4 39,7 0,0001 3,9
Âgé de moins de 30 ans 1,2 10,2 0,001 3,4
Membre d'une minorité visible 1,2 24,6 0,001 2,7

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,13

Intervention policière. Le fait d'être handicapé, le fait d'être jeune et le fait d'être un homme sont les principales variables prédictives des problèmes liés à l'intervention policière. De toute évidence, le fait d'être jeune éclipse toutes les autres variables : les personnes âgées de moins de 30 ans sont 16 fois plus nombreuses à avoir fait état de démêlés avec la police que tous les autres groupes d'âge. Les personnes handicapées sont 3,3 fois plus nombreuses à avoir eu des problèmes avec la police, toutes choses étant égales par ailleurs. Les hommes sont 2,4 fois plus nombreux que les femmes à avoir signalé de tels problèmes.

Tableau 17 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à l'intervention policière
Intervention policière Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 7,6 119,0 0,0001 --
Handicapé 1,2 25,6 0,0001 3,3
Âgé de moins de 30 ans 2,8 19,6 0,0001 16,0
Âgé de 30 à 34 ans 1,9 9,3 0,002 7,1
Homme 1,9 19,7 0,0001 2,4

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,17

Droit de la famille : problèmes liés à l'éclatement de la famille. Les deux variables prédictives statistiquement significatives dans ce cas sont la présence d'enfants à charge et le fait d'être handicapé. Le probabilité qu'un problème lié à l'éclatement de la famille soit signalé augmente avec le nombre d'enfants à charge. Le fait d'être handicapé est lié de manière significative et substantielle au fait d'avoir eu un problème lié à l'éclatement de la famille.

Tableau 18 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à l'éclatement de la famille
Droit de la famille : éclatement de la famille Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 57 173,9 0,0001 --
Handicapé 0,79 17,7 0,0001 2,2
Trois enfants ou plus 1,5 39,4 0,0001 4,4
Deux enfants 1,4 48,8 0,0001 4,1
Un enfant 1,2 43,7 0,0001 3,1

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,16

Autres problèmes relevant du droit de la famille. Les variables prédictives qui sont efficaces dans le cas des problèmes liés à l'éclatement de la famille sont également efficaces dans le cas des autres problèmes familiaux.

Tableau 19 : Meilleures variables prédictives des autres problèmes relevant du droit de la famille
Autres problèmes relevant du droit de la famille Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 7,7 76,6 0,0001 --
Handicapé 1,0 13,6 0,002 2,8
Trois enfants ou plus 2,5 54,5 0,0001 12,8
Deux enfants 1,7 25,1 0,0001 5,7
Un enfant 1,7 27,8 0,0001 5,6

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,18

La présence de trois enfants à charge ou plus a un effet particulièrement important. En effet, le ratio d'incidence approché indique que les personnes qui ont trois enfants ou plus sont plus de 12 fois plus nombreuses que les répondants ayant moins d'enfants à avoir eu un problème de ce genre.

Testaments et mandats. L'âge et l'invalidité sont des variables prédictives significatives de ce type de problèmes. Le fait d'être handicapé et le fait d'être d'âge moyen sont les deux variables prédictives statistiquement significatives des problèmes liés au règlement d'une succession ou à l'obtention d'un mandat (voir le tableau 20).

Tableau 20 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés aux testaments et aux mandats
Testaments et mandats Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 3,6 166,5 0,0001 --
Handicapé 0,81 29,6 0,0001 2,3
Âgé de 45 à 64 ans 0,67 11,9 0,0001 2,0

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,07

Blessures corporelles. Il n'est pas surprenant de constater que l'invalidité serait intrinsèquement liée aux problèmes concernant des blessures corporelles. Les personnes handicapées sont 6,9 plus nombreuses que les autres à avoir fait état d'un tel problème.

Tableau 21 : Meilleures variables prédictives des problèmes concernant des blessures corporelles
Blessures corporelles Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 4,8 178,8 0,0001 --
Handicapé 1,9 128,2 0,0001 6,9
Âgé de moins de 30 ans 0,77 5,6 0,02 2,1

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,11

Le fait d'avoir moins de 30 ans a aussi un effet statistiquement significatif sur la possibilité d'avoir un problème concernant des blessures corporelles. Ainsi, les personnes plus jeunes sont légèrement plus nombreuses que les autres à avoir eu un tel problème.

Hospitalisation et conditions de congé de l'hôpital. Une seule variable remplissait les deux conditions pour être prises en considération dans le cadre de la présente analyse : un effet positif statistiquement significatif et un ratio d'incidence approché de plus de 2,0 dans l'équation de régression. Il n'est pas étonnant que l'invalidité, d'une part, et l'hospitalisation et le congé de l'hôpital, d'autre part, soient étroitement liés, bien qu'il soit quelque peu surprenant de constater que l'invalidité est la seule variable.

Tableau 22 : Meilleures variables prédictives des problèmes concernant l'hospitalisation et le congé de l'hôpital
Hospitalisation et conditions de congé Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 5,9 126,0 0,0001 --
Handicapé 1,6 46,2 0,0001 4,8

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,10

Les personnes handicapées sont 4,8 fois plus nombreuses que les autres à avoir eu des problèmes de ce genre.

Menace de poursuites judiciaires. L'âge est le principal facteur prédictif pour ce qui est de la possibilité de recevoir une lettre de menaces d'un avocat et une sommation à comparaître devant le tribunal. Les personnes qui ont moins de 30 ans sont 6,5 fois plus nombreuses que les autres à avoir été menacées de poursuites judiciaires. Le fait d'être handicapé et le fait d'avoir trois enfants à charge ou plus ont une efficacité prédictive moins indépendante comparativement à l'âge. Néanmoins, les personnes handicapées sont 2,7 fois et les personnes ayant trois enfants à charge ou plus, 2,2 fois, plus nombreuses que les autres à avoir signalé un problème de ce type.

Tableau 23 : Meilleures variables prédictives des problèmes liés à la menace de poursuites judiciaires
Menace de poursuites judiciaires Estimation Chi carré Probabilité Ratio d'incidence approché
Ordonnée à l'origine - 7,1 72,8 0,0001 --
Handicapé 1,0 11,3 0,008 2,7
Âgé de moins de 30 ans 1,9 5,1 0,01 6,5
Âgé de 30 à 44 ans 1,8 5,2 0,02 5,9
Trois enfants ou plus 0,78 4,5 0,03 2,2

Note: Valeur du coefficient de détermination multiple pour l'équation de régression = 0,07

Risque de besoins non comblés. En tout premier lieu, les personnes handicapées et, ensuite, les personnes plus jeunes sont susceptibles d'avoir des problèmes justiciables de plusieurs types. L'invalidité est une variable prédictive statistiquement significative des 15 types de problèmes justiciables et l'âge, de 10 types. D'autres variables prédictives sont efficaces à l'égard de problèmes particuliers. Par exemple, le fait d'être un homme est une variable prédictive efficace des problèmes liés à la police et le fait d'être membre d'une minorité visible est une variable prédictive des problèmes liés à la discrimination. Les personnes handicapées et les personnes plus jeunes sont les plus susceptibles de voir leurs besoins rester sans réponse.