l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

PROBLÈMES SOCIAUX

Prévention et interventions liées au syndrome d’alcoolisation fœtale

Nom du programme :

Women in Progress

Organisme :

Yellowknife Women’s Society

Lieu :

Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest

Groupe cible :

Les femmes (en âge de procréer) ayant des problèmes de toxicomanie et des troubles de santé mentale.

Personne-ressource :

Arlene Hache, directrice exécutive

Téléphone :

867-873-2566

Courriel :

womenyk@theedge.ca

Site Web :

www.northernfamilies.org

Aperçu du programme
Historique :

Le programme Women in Progress a été lancé à la fin de l’année 2010.

Description du programme
Buts et objectifs :

Mettre fin aux cycles négatifs de nature historique et sociétale auxquels les jeunes femmes (en particulier les Autochtones) sont exposées, ou avec lesquels elles sont actuellement aux prises. Pour ce faire, le programme fournit de l’information et l’accès à des services pour susciter des changements par l’intégration de stratégies et de mesures de soutien dans leur vie. Ceci a pour effet de réduire leur vulnérabilité à la violence et aux mauvais traitements.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

S/O

Composantes du programme :

Women in Progress est un programme d’acquisition de compétences psychosociales d’une durée de huit semaines visant à prévenir l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF). Il est destiné aux jeunes femmes qui ont des problèmes de toxicomanie et des troubles de santé mentale. En apprenant à faire des choix de vie plus sains, les participantes centrent leur attention sur leur parcours ainsi que sur les moyens qu’elles peuvent prendre pour modifier leur mode de vie et leurs attitudes afin de leur assurer un avenir plus serein et plus prometteur pour elles-mêmes et, au bout du compte, pour leur famille. Le programme aborde notamment les aptitudes à communiquer, les stratégies d’adaptation, l’alimentation et la vie saines, la planification de carrière, l’estime de soi, la connaissance de soi, la gestion du temps et la sexualité. La participation d’un animateur stagiaire autochtone représente un élément crucial du programme. La réussite à long terme du programme est tributaire de la présence d’animateurs autochtones et de la mise en place de lieux où le programme pourra être exécuté dans toutes les collectivités des Territoires du Nord-Ouest.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place et dans la collectivité.

Financement :

Le programme est financé par le ministère de la Santé et des Services sociaux des Territoires du Nord-Ouest.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

S/O

Partenaires :

L’Association canadienne pour la santé mentale, division des T.N.-O..

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par le niveau de participation ainsi que le maintien des participantes dans le programme.

Réalisations :

Le programme a aidé les participantes à trouver un emploi rémunéré, à accroître leur confiance en elles-mêmes et à être mieux dans leur peau, ce qui a eu pour effet de réduire leur vulnérabilité à la violence et aux mauvais traitements.

Enjeux :

Quelques problèmes liés au transport et à l’établissement des horaires ont été relevés. De plus, il a été recommandé que le programme soit davantage adapté aux besoins liés à l’identité culturelle des femmes autochtones et inuites.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Aucune recommandation n’est formulée.

Ressources :

Un financement suffisant, un personnel qualifié et des locaux assez grands pour la mise en œuvre des programmes sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :