l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

SITUATION ÉCONOMIQUE

Guérison et réinsertion sociale des délinquants

Nom du programme :

Sturgeon Family Violence Prevention Program

Organisme :

Sturgeon Victim Services Association

Lieu :

Morinville, Alberta

Groupe cible :

Les victimes et les délinquants (femmes et hommes)

Personne-ressource :

Donna McPherson, coordonnatrice des services aux victimes

Téléphone :

780-939-4590

Courriel :

sturgeonvictimservices@shaw.ca

Site Web :

www.sturgeonfamilyviolenceprogram.com

Aperçu du programme
Historique :

Le programme, qui a vu le jour en 2007, était à l’origine d’une durée de 12 semaines. Il a évolué depuis, et il s’étend maintenant sur 15 semaines. Le programme est fondé sur sept principes de base : la sécurité, le respect, l’autonomisation, la confidentialité, l’accès aux services, la prévention et la défense des droits. 

Description du programme
Buts et objectifs :

Offrir aux participants un cadre bienveillant et exempt de préjugés où ils peuvent acquérir des connaissances sur la prévention de la violence familiale de façon sécuritaire et confidentielle.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Les participants ont accès, au besoin, à des Aînés et à d’autres services de soutien adaptés à la culture pouvant les aider à combler leurs besoins particuliers.

Composantes du programme :

Le programme offre aux victimes et aux délinquants des séances de psychoéducation. Les participants ont accès aux services d’un travailleur social auprès des tribunaux qui peut les aider à comprendre le processus juridique et à s’orienter dans le système judiciaire. Le programme fournit des évaluations du risque que peuvent poser les participants et les participantes. Il a été conçu pour permettre aux participants de faire leurs propres choix à toutes les étapes du processus et pour accroître la sensibilisation de la collectivoté à l’égard de la violence familiale et de la prévention. Le programme facilite également l’accès aux services (programmes de traitement de la toxicomanie, groupes autochtones, bureaux de placement et organismes offrant du soutien financier) offerts dans la région et les environs.

Fonctionnement des services :

Les services sont offerts sur place.

Financement :

Le financement provient du ministère de la Justice du Canada, de la GRC, de dons de sociétés et d’Alliance Pipeline.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Les familles participent à l’évaluation du programme. Par exemple, des femmes participent à l’enrichissement du contenu du programme et aident à répondre aux besoins de celui-ci. Un soutien à l’emploi est offert pour aider à résoudre les problèmes d’inégalité dans les couples. Les participants aident à mettre en lumière les obstacles qui nuisent aux programmes et aux services.

Partenaires :

GRC, St. Albert Children Services, Fort Saskatchewan Children Services, Morinville Family and Community Support Services, Redwater Family and Community Support Services, Sturgeon County Family and Community Support Services, Gibbons Family and Community Support Services, Sturgeon Victim Services, Redwater Victim Services, St. Albert Probation Community Correction, Fort Saskatchewan Community Correction.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

On recueille l’opinion des clients au début, à mi-chemin et à la fin du programme.

Réalisations :

Les délinquants reconnaissent davantage les effets de la violence faite aux femmes. Au début, les hommes ne comprenaient pas le modèle de violence, mais leurs perceptions ont changé au fil du programme. Ces changements sont généralement observés à mi-parcours. Les hommes prennent également conscience de l’inégalité des pouvoirs dans leur couple. On note aussi que les hommes se sentent soutenus et non jugés, ce qui facilite le dialogue entre eux et les animateurs. Ils ont déclaré que le fait de se sentir rassuré leur permettait de s’ouvrir plus facilement et de passer à la prochaine étape, qui consiste à assumer la responsabilité de leurs actes.

Enjeux :

Obtenir du financement, car le programme ne bénéficie d’aucun financement continu et permanent. Cela signifie qu’il faut obtenir, auprès d’organisations communautaires et de sociétés, des fonds qui ne sont pas toujours disponibles. Il faut continuellement sensibiliser les partenaires et solliciter leur appui. Il y a beaucoup à faire dans le programme, et le personnel doit garder les partenaires informés des besoins. 

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Il faut avoir l’appui de diverses organisations, de la police, du tribunal et des services à l’enfance. Les partenariats sont essentiels, et des organismes de soutien peuvent aussi aider. Il faut également obtenir des appuis supplémentaires pour répondre à différents besoins qui vont au-delà de la prestation du programme, par exemple les besoins liés au transport. Il faut donc trouver des façons de répondre à ce type de besoin.

Ressources :

Pour assurer le succès du programme, il est essentiel d’obtenir le financement nécessaire et de disposer de personnel qualifié pour mener le programme.

Date de modification :