l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

SITUATION ÉCONOMIQUE

Solutions de rechange aux gangs

Nom du programme :

Breaking the Cycle of Violence

Organisme :

Section de sensibilisation aux bandes de rue de la GRC

Lieu :

Winnipeg, Manitoba

Groupe cible :

L’ensemble de la population

Personne-ressource :

Sgt Rob Lockhart, Section de sensibilisation aux bandes de rue de la GRC

Téléphone :

204-983-8688

Courriel :

Rob.Lockhart@rcmp-grc.gc.ca

Site Web :

S/O

Aperçu du programme
Historique :

Le programme a été mis sur pied en 2011, à la suite de discussions entre divers intervenants. Les seuls changements ont eu lieu pendant le processus d’établissement du programme.

Description du programme
Buts et objectifs :

Réduire le nombre de victimes d’actes violents, particulièrement d’actes de violence familiale, et prévenir ou réduire l’adhésion aux gangs grâce à la mise en place d’initiatives communautaires de sensibilisation, d’éducation et de formation.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Le cercle de discussion est utilisé dans le cadre des réunions et des ateliers, et deux Aînés autochtones font partie du comité de justice de Garden Hill. Le programme est mis en œuvre par quatre femmes et un homme, tous résidents de Garden Hill. Un Aîné autochtone participe actuellement au volet éducatif et présente régulièrement des exposés dans les écoles locales et dans le cadre d’ateliers.

Composantes du programme :

Le programme est axé sur la prévention, mais il cherche également à développer la responsabilisation chez les délinquants de sexe masculin. Les initiatives de prévention consistent à faire de la publicité et à fournir de l’information sur des affiches, à la télévision communautaire et dans les écoles. Le volet éducatif du programme continue d’évoluer, et des efforts sont déployés pour que son contenu soit intégré au programme des écoles. Des ateliers communautaires, auxquels ont participé des Aînés et des représentants des services d’application de la loi, de probation, de santé et de toxicomanie, ont été tenus à l’intention des fournisseurs de services.

Fonctionnement des services :

Les services sont offerts dans la collectivité.

Financement :

Le programme est financé par l’initiative de prévention du crime du ministère de la Justice du Manitoba, l’Initiative de lutte contre la violence familiale du gouvernement fédéral, la GRC, les Services de probation du Manitoba et la Première Nation de Garden Hill.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Cette initiative a été mise sur pied par les femmes de Garden Hill en collaboration avec la GRC et avec le comité de justice et les services de probation de Garden Hill. Le comité est presque entièrement constitué de femmes issues de la collectivité de Garden Hill. Des réunions et des ateliers sont tenus régulièrement en vue d’élaborer et de mettre en œuvre des initiatives de sensibilisation et d’éducation.

Partenaires :

Comité de justice de Garden Hill; sevices de probation de Garden Hill; Services correctionnels communautaires et pour adolescents (ministère de la Justice).

Autres collaborations :

Collectivités des Premières Nations et services de santé destinés aux Inuits.

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

On détermine le succès par l’intérêt croissant de la collectivité, ainsi que par les changements survenus dans l’activité des gangs (augmentation, diminution ou aucun changement) suite à la mise en œuvre du programme.

Réalisations :

La principale réalisation tient à l’intérêt accru manifesté par les résidents de Garden Hill, plus particulièrement par le noyau de bénévoles ayant proposé leur soutien et leur aide dans le cadre de l’initiative.

Enjeux :

Le nombre de bénévoles est limité et beaucoup d’entre eux sont épuisés. En outre, les membres de la GRC ne sont affectés au détachement d’Island Lake que pour une courte période de deux ans, ce qui nuit à la continuité programme. Il y a beaucoup de sensibilisation à faire dans la collectivité en ce qui concerne la violence liée aux gangs, ses causes et ses répercussions.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit, mais l’initiative doit venir de la collectivité et non de l’extérieur. Le programme doit débuter par des ateliers d’information destinés aux intervenants et aux représentants de la collectivité, et se développer sur une base solide fondée sur une planification judicieuse et sur le soutien de la collectivité. Dans des collectivités telles que Garden Hill, l’initiative devrait faire appel à des agents de la GRC qui sont en poste sur place. Il est également important de s’assurer d’un financement stable en sollicitant des entreprises locales. 

Ressources :

La participationdes membres de la collectivité et un financement adéquat sont nécessaires au succès du programme.

Date de modification :